Imprimer

HANNUT > DES CAMÉRAS POUR LUTTER CONTRE LES VOLS ET DÉPÔTS CLANDESTINS

L’Asbl « Maison du Cœur » renforce la sécurité.

Victime de vols et de dépôts clandestins à répétition, la Maison du Cœur de Hannut renforce sa sécurité.

Dès ce week-end, de nouvelles caméras de surveillance seront placées à l’extérieur du bâtiment ainsi que dans l’aile réservée à la brocante et au textile.

Des matelas éventrés, des salons entiers complètement désossés dont il ne reste plus que la structure en bois, des meubles piqués de moisissure. Au moins deux fois par semaine, la Maison du Cœur de Hannut qui vient en aide aux plus démunis, est victime de dépôts clandestins sur son site de la rue de Tirlemont.

Au-delà de leur caractère désagréable, ces actes ont aussi un coût pour l’asbl qui doit procéder à leur enlèvement et à leur dépôt dans un recyparc. « Contrairement aux particuliers, l’asbl ne bénéficie pas de cartes Intradel. Nous utilisons celles de nos bénévoles mais lorsqu’elles sont toutes épuisées, nous sommes contraints de louer des conteneurs » , déplore Daisy Pays, une des responsables de l’asbl.

Ce qui arrive une ou deux fois par an. « Pour un conteneur tout venant, il faut compter 800 euros pour un conteneur à bois, entre 4 et 600 euros », calcule Daisy Pays.

D’où la décision cette semaine de renforcer la sécurité et la surveillance autour du site par l’acquisition de nouvelles caméras de surveillance. Elles seront placées ce week-end.

Il y a quelques mois, des caméras avaient déjà été placées à l’intérieur du bâtiment, dans l’espace réservé au mobilier. L’effet a été immédiat. « Les vols ont depuis lors fort diminué » , se réjouit Daisy Pays. Qui espère que les nouvelles caméras auront le même effet sur les dépôts clandestins. « Il n’empêche, ce n’est pas amusant d’investir dans la sécurité alors qu’avec cet argent on pourrait aider plus de personnes », se désole Daisy.

ELLE COURT LA RUMEUR

Ces derniers jours, l’asbl a également été victime de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/10/2016

Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/10/2016

Les commentaires sont fermés.