Imprimer

(SUITE) > AXEL GRIÈVEMENT BLESSÉ À LA S T -MARTIN DE THISNES (HANNUT)

Le Wasseigeois de 22 ans a reçu un violent coup de poing alors qu’il voulait calmer des jeunes

Lire les faits sur notre édition d’hier > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Les policiers sur place ont rapidement identifié et maîtrisé l’auteur du coup de poing. Il s’agit d’un jeune homme domicilié à Orp-Jauche, âgé de 19 ans.

Il a été emmené au commissariat de police de Hannut pour y être auditionné.

En aveux, il a été assez rapidement remis en liberté par le Parquet de Huy. Mais en cours de journée, le substitut Sébastien Lelotte s’est ravisé après avoir constaté que l’état de santé de la victime s’était aggravé.

En cours de nuit, Alex qui avait été hospitalisé pour une commotion a été transféré de la clinique Notre-Dame à Waremme vers la clinique St-Joseph où hier soir, il était toujours aux soins intensifs.

L’auteur de ce coup de poing a donc été ré interpellé en journée et mis à la disposition du juge d’instruction Dessoy de Huy. Le parquet a demandé qu’une inculpation de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail soit retenue contre lui.

Le jeune homme n’est pas connu de la justice.

Pol Oter, membre du comité organisateur, a déploré cet incident violent, « en 44 ans, c’est la bagarre la plus violente qu’ait connu la St-Martin ».

Il reconnaît que malheureusement, la fête de la St-Martin à Thisnes est souvent entachée par des bagarres. « Comme dans toutes les kermesses de village, il y a des échauffourées » , soupire-t-il.

Cette année, il se réjouissait de la bonne tenue de l’édition 2016.

« À 3h05, soit dix minutes avant que cette rixe éclate, j’ai quitté la fête heureux. C’était la première fois que nous avions une année aussi calme. On avait eu la météo qu’il fallait, la brocante avait bien marché, le feu d’artifice était magnifique et cerise sur le gâteau, pas une seule dispute ».

Il a appris ce qu’il s’était passé la nuit ce mardi matin en consultant le site internet des journaux régionaux. L’édition 2016 ne fera donc pas exception. Mais cette fois, les conséquences sont bien plus graves.( L’article complet sur le Journal LA MEUSE H/W de ce 13/07/2016)

Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur le Journal LA MEUSE H/W de ce 13/07/2016)

Les commentaires sont fermés.