Imprimer

HANNUT >BON A SAVOIR > RETOUR SUR LES INTEMPÉRIES DES 15, 16, 17, JANVIER

Retour sur les intempéries du 15, 16, 17, ... janvier. Incroyable! Elle est trop forte cette dame nature ! Allez comprendre !

 C’est extraordinaire !

Ces événements ne sont pas reconnus comme "calamités naturelles" donc pas d’indemnisations de la part du fond des calamités.

Par contre, la CWAPE reconnait ces neiges comme une situation extraordinaire et un cas de force majeure donc pas d’indemnisations de la part du GRD. ...

 La CWaPE est cependant d’avis que l’indemnisation prévue par la législation est susceptible d’être due à partir du samedi 16 janvier à 13h00, sauf démonstration étayée au cas par cas que le maintien de la coupure résultait inéluctablement de la force majeure.

 Voir avis de la CWAPE du 24/05/2016 http://www.cwape.be/?dir=5&news=558

Si vous avez reçu un courrier de votre GRD de non-indemnisation, vous pouvez contester celui-ci. Les contestations doivent parvenir à la CWaPE et au Service régional de médiation pour l’énergie (SRME). Dans ce contexte, elles seront traitées au cas par cas en fonction des particularités propres à chaque dossier.

 Pour les contestations, formulaire en ligne. http://www.cwape.be/?dir=5.3.04

Ce qui est vraiment étonnant, c’est que le premier rapport du 18 mars de cette même CWAPE n’arrive pas tout à fait à la même conclusion aussi radicale que celui de ce 24 mai. Bonne lecture et comparaison des conclusions de ces deux rapports.

http://www.cwape.be/?dir=4&news=547

Si je peux comprendre les difficultés du vendredi 15, placer le début du délai d’indemnisation au samedi 16 janvier à 13h00 me parait tout à fait incohérent et incompréhensible.

Je compte bien poser quelques questions sur le sujet afin de bien comprendre. Il serait peut-être grand temps de modifier ce système.

N’hésitez pas à transmettre vos arguments à la CWAPE.

Courage dans vos démarches.

Source > Capture Facebook > Avec l’aimable autorisation d’Emanuel DOUETTE (Bourgmestre de Hannut)

Les commentaires sont fermés.