Imprimer

BRAIVES: UN COUPLE AGRESSE EN PLEINE NUIT PAR TROIS JEUNES

846898555_B973204633Z_1_20140723101940_000_GGS2S2700_1-0.jpg

Braives: un couple agressé en pleine nuit par trois jeunes "qui traînaient en rue avec deux bacs de bière"

Dans la nuit du 20 au 21 juillet, à Ciplet (Braives), un couple a été pris à partie par trois jeunes gars passablement éméchés qui traînaient dans le quartier avec deux bacs de bière. Une plainte pour coups et blessures volontaires et dégradations au véhicule a été déposée.

Dans la nuit de dimanche à lundi, Dominique et son compagnon Dany ont été agressés par trois jeunes inconnus, des garçons de 18/19 ans, selon la description qu’ils en ont faite à la police. " Il était 3h45 du matin. Je venais de rentrer d’un séjour à l’étranger pour le travail et je ne parvenais pas à dormir. J’étais au salon quand j’ai vu des ombres autour de nos voitures garées devant chez nous", explique Dany.

Dans ce quartier résidentiel, les nuits sont généralement calmes. Le Braivois s’est donc immédiatement inquiété. "Quand je suis sorti, j’ai vu à l’entrée de ma propriété trois jeunes garçons assis sur un bac de bière. Un deuxième bac de bière se trouvait à côté d’eux. Je leur ai dit que je ne voulais pas de ça ici."

Il leur a demandé de quitter sa propriété mais les jeunes ont mal pris la remarque. " Le ton est monté et tout de suite, ils se sont montrés agressifs. Ils m’ont encerclé tout en me menaçant chacun avec une bouteille de bière."

Sans l’intervention de sa compagne, réveillée par les cris et les bruits dans la rue, qui sait ce qu’il serait advenu de lui… Sortie brutalement de son lit, Dominique n’a pas mis longtemps à comprendre la scène. Pieds nus, elle a volé à son secours. "Je me suis interposée pour essayer de calmer le jeu mais la bande continuait malgré tout à nous menacer. Soudain, j’ai entendu un des trois dire aux autres qu’on ne frappait pas une femme. J’en ai profité pour faire reculer mon compagnon vers la maison où nous nous sommes alors barricadés."

Mais la tension n’est pas pour autant retombée. " Voyant que nous n’étions plus là,ils se sont déchaînés sur la porte d’entrée en arrachant la décoration que j’avais accrochée. Puis, ils s’en sont pris à ma voiture."

Bilan de ce déchaînement gratuit de violence: un rétroviseur cassé, la vitre passager griffée, la carrosserie griffée et quelques bosses dans le capot, résultats de coups de bacs de bière.

Une enquête de voisinage a été lancée pour tenter d’identifier les trois jeunes.

Source > Sudinfo.be sur > http://www.sudinfo.be/1062377

Les commentaires sont fermés.