Imprimer

MOTS CŒUR & MOTS TUS > LA RUBRIQUE DE BRUNO HEUREUX > TROIS ARTICLES

Projet7.jpg

                Mon dernier billet évoquait le manque de respect dans notre société actuelle et la réaction du président du MR après son éviction des négociations pour la formation de coalitions, tant à la Région Wallonne qu’à la Région Bruxelloise.

J’y reviens quelques instants.

Manque de respect (1)

                Se lever à 5h00 du matin, rester à jeun en vue d’un examen médical, attendre un « taxi senior » pour se faire conduire au centre hospitalier - monsieur, malade, ne peut plus conduire et madame n’a pas son permis - , stresser de peur d’arriver en retard au rendez-vous de 7h00 au terme d’un déplacement de 40 km dans les embouteillages matinaux... et, finalement, devoir patienter jusqu’à 8h50 dans une « salle d’attente » - en fait, dans couloir muni de chaises inconfortables au coeur d’un brouhaha permanent - , voilà ce qu’a vécu, il y a quelques jours, un couple de personnes âgées dont j’ai partagé l’attente durant de longues minutes avant d’être moi-même reçu avec retard. Le tout, sans un mot d’excuse... Quel manque de respect du « patient », qui, en pareil cas, mérite bien son nom. Imaginons un seul instant la réaction du personnel et du médecin si ces personnes avaient eu, elles, quelques minutes de retard bien involontaire...

Manque de respect (2)

                Certains cours de promotion sociale se donnent en journée, destinés à des jeunes à la recherche d’un premier emploi et/ou à des personnes désireuses de changer d’orientation professionnelle et/ou encore à d’autres venues de l’étranger, soucieuses de s’intégrer à la société belge par le travail.

                Parmi ces dernières, la plupart sont pères et mères de famille. Poursuivre les cours du jour leur demande une organisation rigoureuse et un investissement important, tant il leur faut jongler avec l’horaire scolaire des enfants et le leur, les tâches ménagères (certes semblables à celles de tous les ménages), la prestation des stages au programme de la formation, la rédaction, dans une langue qui n’est pas la leur, des rapports de stage et de fin de formation, l’étude des cours en vue des examens finaux...

                Or, tout récemment, une telle école a bouleversé, au dernier moment, l’horaire de fin d’année établi de longue date, suite à la maladie d’un professeur. Motif compréhensible direz-vous ! Sans doute ! Mais si la maladie se prolongeait ou si, hypothèse extrême, ce professeur décédait, que ferait l’école ? N’est-ce pas son devoir de prévoir de tels incidents, de ne pas mettre en péril les efforts de deux ans de formation pour des personnes bien méritantes ? En tant qu’ancien directeur d’école, pour avoir connu pareilles circonstances et les avoir prévues, j’en suis convaincu. Quelles que soient les circonstances, le respect des élèves est tout aussi important que celui, normal, des enseignants.

Victoire électorale

                Quelques lecteurs m’ont reproché de mettre en doute la victoire du MR lors des dernières élections. En effet, je constatais que ce parti était certes en progrès mais insuffisamment pour revendiquer d’être automatiquement appelé à la table des négociations pour former une coalition.

                Pour étayer sur mon point de vue, je leur propose deux simples comparaisons. Le vainqueur d’une course est celui qui franchit la ligne d’arrivée en premier ; les autres sont battus même s’ils ont entamé un sprint remarquable dans la dernière ligne droite pour, finalement, échouer à quelque centimètre. Lors d’un match de sport collectif, le vainqueur est celui qui, au terme de la partie, a marqué le plus de buts, même si l’équipe adverse, menée largement au score à la mi-temps, a résorbé la quasi-totalité de son retard pour, en fin de compte, perdre le match par le plus petit écart. BrunoHeureux 036.jpg

Dans les deux cas, on peut et doit souligner les mérites et la remontée de ces valeureux concurrents... qui n’en restent pas moins des battus ! Désolé pour eux, mais c’est comme ça ! La seule solution pour ces courageux perdants est de se préparer au mieux pour remporter réellement la victoire lors d’une prochaine confrontation.

Source & Textes de > Bruno Heureux.

Photos > http://www.ouest-france.fr & http://www.mycommunitymanager.fr

Les commentaires sont fermés.