Imprimer

METIER D’AVENIR AVEC LE FOREM > DEVENEZ GESTIONNAIRE SMART GRID

SMART.jpg

Le réseau intelligent de distribution d’électricité est à l’essai dans certaines entreprises.

Avec l’arrivée galopante des nouvelles technologies et la sensibilisation croissante des consommateurs aux énergies renouvelables, de nouveaux métiers débarquent chaque semaine sur le marché de l’emploi. Le gestionnaire smart grid est de ceux-là.

Vous aimeriez adapter – en échange d’un tarif préférentiel si possible – votre consommation ou celle de votre entreprise en fonction de l’électricité effectivement disponible dans le réseau de distribution (voir ci-dessous)? Ce gestionnaire vous conseillera dans toutes vos démarches et attitudes pour que vous réussissiez votre grand saut dans le monde de demain.

« Cette personne devra se baser sur les analyses et données de consommation de chaque client », explique Cécile Roelandt, analyste du marché de l’emploi au sein du Forem Namur.

UN GUIDE GLOBAL

 « Son travail consistera à guider celui-ci tant sur la façon d’acquérir, d’utiliser et d’entretenir son nouvel équipement électrique, c’est-à-dire le compteur intelligent, que sur le plan des habitudes de consommation à adopter. Ses compétences seront  multiples puisqu’il devra réunir des connaissances dans les domaines énergétique et technique (en électricité, domotique…), déchiffrer les composantes d’une facture, comprendre la fluctuation des coûts de l’énergie en fonction de la production et – in fino - communiquer de façon claire et simple avec le client. »

PROFIL IDÉAL: TECHNIQUE ET COMMERCIAL

Il devra avoir une formation technique solide, par exemple un baccalauréat en électricité ou en environnement, sur laquelle devront venir se greffer des connaissances dans le domaine commercial. « A moins que l’employeur, qui pourra être un fournisseur d’énergie ou un gestionnaire de réseaux comme Ores, préfère engager un jeune ne possédant qu’un diplôme de niveau secondaire supérieur et le former en interne. » Si les smart grids concerneront à l’avenir l’ensemble des consommateurs, il va de soi que les particuliers seront plus lents à opter pour ce nouveau concept que les grosses entreprises, lesquelles amortiront beaucoup plus vite leur investissement grâce aux économies d’énergie réalisées.

PREMIERS TESTS

 « Les premiers tests ont été lancés récemment, notamment aux CHU de Liège », annonce l’analyste. «L’évolution du concept dépendra de ces résultats, mais aussi de l’attitude des responsables politiques et des subsides qui seront alloués ou non à ceux qui décideront de s’équiper de tels compteurs intelligents… » En Belgique, le concept est au stade du test.

UN RÉSEAU INTELLIGENT

Le smart grid est un réseau intelligent de distribution d’électricité, un concept qui n’est encore qu’au stade de test en Belgique mais qui a pour objectif d’optimiser la distribution entre producteurs et consommateurs, de sécuriser le réseau et en réduire les coûts. Il faut savoir que l’éolien et le photovoltaïque créent des pics et des creux de production de façon erratique. Cette surcharge momentanée dans le réseau pose un problème aux distributeurs qui aimeraient avoir la possibilité de renvoyer, à n’importe quel moment de la journée, cette électricité dans les habitations. Par exemple, vers le congélateur, la machine à laver, la batterie du véhicule électrique… Mais pour cela, il faut établir un contrat autorisant le distributeur à enclencher à distance certains appareils pour décharger le réseau ! C’est là qu’intervient le compteur intelligent qui enverra la consommation instantanée au distributeur afin de lui permettre d’agir. Ceux qui signeront ce contrat devront accepter de perdre une partie du contrôle de leur confort en échange d’un tarif préférentiel.

Source > CHRISTIAN SONON sur > http://www.jobsregions.be

Les commentaires sont fermés.