Imprimer

LA FOLLE « A-VENT-URE » DE LA REGION WALLONNE (Le mot de Bruno Heureux

2014 02 08  Photo Eoliennes non.jpg

                Le 17 février dernier, j’ai assisté à une réunion d’information sur le nouveau projet Tecteo d’installation d’un parc d’éoliennes dans la campagne entre Thisnes, Merdorp et Wansin. Voici le résumé de cette soirée.

                Vu les coups de théâtre successifs, développés ci-dessous, provoqués par le ministre wallon responsable (?) des décisions ultimes en la matière, les dirigeants hannutois sont amenés à animer eux-mêmes cette rencontre suite au désistement inopiné des autorités régionales wallonnes et de Tecteo. Preuves à l’appui, l’équipe du bourgmestre Hervé Jamar constate que, dans ce dossier brûlant, la Région wallonne ne respecte pas les règles les plus élémentaires de la démocratie. Elle en informe la population locale ; et, à l’issue d’un « questions-réponses » très intéressant, les participants sortent de la réunion avec une conviction alarmante : « NOUS NE SOMMES PLUS DANS UN  ETAT DE DROIT ».

                En effet, la Région wallonne semble vouloir octroyer, au pas de charge, le permis autorisant le promoteur TECTEO à réaliser le projet évoqué ci-dessus. Pour ce faire, elle emploie les grands moyens. Moyens légaux ? De nombreux experts juristes en doutent. Moyens démocratiques ? Pour le bon peuple, la réponse est négative car la méthode utilisée par la Région ressemble fort aux diktats de régimes totalitaires. Et on les comprend, ces personnes choquées par les errements et revirements successifs du ministre écolo Henry :

  • le 6 février 2013, le ministre refuse d'octroyer le permis au promoteur TECTEO sur base des avis négatifs fondés, motivés de son administration et de différentes instances consultées ;
  • le 20 novembre 2013, le ministre retire son refus de permis, du jamais vu sur le plan administratif ;
  • le 20 janvier 2014,  une lettre recommandée de la Région wallonne enjoint à la Commune de Hannut d'organiser une enquête publique ; ce que les autorités communales hannutoises font en procédant un affichage le 27/01/2014 et en prévoyant la réunion du 17 février dernier :
  • le 14 février  2014, à 16h24, par un courriel adressé à la Commune de Hannut, suivi, plus tard, d’un pli recommandé,  la Région wallonne se rétracte et fait savoir que l'enquête publique n'est pas nécessaire !!!

                C’est suite à cette dernière péripétie, que le promoteur TECTEO refuse de se rendre à la séance d'information du 17 février à Thisnes ; ce faisant, il ne laisse pas d’autre solution aux responsables communaux hannutois que de prendre le relais et d’informer la population des derniers rebondissements dans le dossier concerné.

                Par ces deux revirements du 20/11/2013 et du 14/02/2014, le ministre montre clairement qu’il veut gagner du temps au mépris de l’avis des populations concernées. Mises au pied du mur et vu l’urgence, les autorités hannutoises se réunissent en Collège communal le soir même de la séance d'information pour apporter illico une réaction énergique et appropriée aux coups de force du ministre ; elles décident unanimement d’utiliser l’ensemble des procédures, mesures et moyens légaux face au comportement inadmissible et non démocratique du ministre écolo.

                Dans l’immédiat, toute la population hannutoise et des environs est invitée à exprimer son avis dans les plus brefs délais et à le transmettre à l’administration communale de Hannut, qui les fera suivre à la Région wallonne : adresse électronique : urbanisme@hannut.be ; n° de fax : 019/51 93 55 ; adresse postale : rue de Landen, 23 à 4280 Hannut.Pas de grande littérature mais une simple signature au bas de la pétition

                Merci de votre soutien dans une lutte où la démocratie locale est en jeu !

Sites à consulter > http://www.thisnes.be/windforcountry/

Source & texte > Bruno Heureux.

Les commentaires sont fermés.