Imprimer

TOP 9 DES PIRES ERREURS DE LANGAGE CORPOREL

shutterstock_142943401b.jpg

Félicitations, vous avez décroché une interview ! Mais attention, dès que vous franchirez les portes de l’entreprise, les employés tenteront de vous jauger, de cerner votre personnalité. Dans ce cadre, le moindre de vos gestes sera passé au crible de l’analyse et fera l’objet de jugements sans merci. C’est que le langage corporel occupe une place centrale dans le rapport aux autres : il fait partie intégrante de la communication sociale et est tout aussi important que le message verbal que vous véhiculez. Il  reflète vos habitudes et une partie de votre personnalité.

Le jobsite CareerBuilder a mené l’enquête auprès de 2 201 recruteurs. 48% d’entre eux affirment décider dans les 5 premières minutes de l’entretien si le candidat est fait pour le job ou non. Parmi les facteurs décisifs influençant leur prise de décision, ils citent le langage corporel. Voici les 9 pires erreurs de langage corporel qu’ils ont soulignées  

1. Éviter le contact visuel

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 70% 

2. Ne pas sourire

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 44%

3. Se tenir mal

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 35% 

4. Avoir la bougeotte 

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 35%

5. Jouer avec quelque chose sur la table ­

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 29% 

6. Avoir une poignée de main trop faible

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 27% 

7. Croiser les bras sur la poitrine

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 24%

8. Jouer avec ses cheveux ou se toucher le visage

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 24% 

9. Abuser des mouvements des mains

Nombre de managers à avoir souligné cette erreur : 10%

Il est tout à fait normal d’être nerveux (/se) à un entretien. Mais il est fondamental d’apprendre à contrôler son corps et son visage pour que le stress ne transparaisse pas. Si votre corps révèle que vous êtes anxieux (/se), le recruteur pourrait penser que vous n’êtes pas assez compétent(e) ou confiant(e) pour la fonction

Source : Business Insider via > http://www.references.be

 

Les commentaires sont fermés.