Imprimer

HANNUT > L'ANCIEN COMMISSARIAT TRANSFORME EN MAISON DU SOCIAL !

1356177983.jpg

Pour trouver un logement d’urgence à Hannut, désormais, une seule adresse: rue de Landen, 19, dans l’ancien commissariat de police transformé depuis peu en Maison du social.

Depuis le départ des services de police vers le nouveau bâtiment de la rue Joseph Wauters, l’ancien commissariat attendait une réaffectation. C’est fait.

Là où autrefois les Hannutois venaient déposer plainte, retirer un permis de conduire, voire contester un PV, une Maison du Social est en train de se mettre en place. «Son objectif, explique le bourgmestre Hervé Jamar (MR) à qui revient l’initiative, est de regrouper les services sociaux du CPAS et de la Commune en un seul lieu, pour éviter à l’avenir que les démarches entreprises ne relèvent plus du parcours du combattant».

À cet égard, la recherche d’un logement est éclairant. «À l’heure actuelle, pour s’inscrire, le candidat qui veut mettre toutes les chances de son côté doit frapper à cinq portes différentes», confirme Amélie Debroux, la secrétaire du CPAS de Hannut. «Soit, détaille-t-elle, au CPAS où il pourra avoir accès au logement de transit ou d’insertion, au service logement communal, à l’Agence immobilière sociale, au Home Waremmien, et enfin au Collectif logement. Pour un public déjà précarisé, avouez que ce n’est pas très efficace».

Cette Maison du Social offre donc l’avantage de rassembler tous ces services en un seul lieu avec cet autre avantage: «lorsque le personnel est centralisé, on sait s’échanger des infosmais aussi mieux assurer le suivi» se réjouit Florence Copette, assistante sociale au service du Logement communal.

«L’idée n’est pas de récréer un nouveau CPAS à la rue de Landen, surenchérit Amélie Debroux. Le but est d’établir des synergies pour faciliter les contacts entre la commune et nos services».

Retrouvez l’intégralité de ce reportage dans la Meuse Huy-Waremme de ce samedi.

 

Source > http://www.lameuse.be/Sur la photo M-CL.G >Amélie Debroux, l’échevine Carine Renson et Florence Copette (de g. à dr.)e n plein déménagement

Les commentaires sont fermés.