Imprimer

HANNUT: CE CAFETIER LAISSE SES CLIENTS FUMER, MALGRÉ L'INTERDICTION

1812218377_ID8016593_dapress_hannut_cafesquar__H41224_0.jpgLe Meeffois José André (56 ans) a ouvert son bistrot derrière la place Gustin au printemps 2008. L’interdiction légale de fumer dans les cafés, pourtant d’application depuis un peu plus d’un an, le Hesbignon n’en a cure. Et ce ne sont pas les contrôles qui l’impressionnent…

>Pourquoi passez-vous outre de l’interdiction de fumer dans les cafés?

Si la cigarette est mauvaise pour la santé, ce qui est certes une évidence, que l’on interdise la production et la vente de ce produit. Interdire le tabac dans mon établissement, j’estime qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté individuelle. Ma clientèle est composée de 95 % de fumeurs. Puis, je suis ici chez moi, ce n’est pas un lieu public comme une gare, un bureau de police, une piscine ou une administration communale. Par ailleurs, travaillant seul, il n’y a pas de membres du personnel qui pourraient souffrir du tabagisme. Et je ne suis pas du genre à me laisser faire lorsque je trouve une mesure profondément injuste.

>Retrouvez l’interview complète dans votre édition La Meuse Huy-Waremme de lundi.

Source > Sudpresse > Publié le Lundi 20 Août 2012 à 10h34(DDH)

Les commentaires sont fermés.