Imprimer

6 CHOSES À NE JAMAIS FAIRE QUAND ON NÉGOCIE UNE AUGMENTATION

27.jpg

Vous avez beaucoup travaillé, vous trouvez que vous avez bien mérité une augmentation ? Il ne vous reste qu’à prendre votre courage à deux mains et aller la demander à votre patron. En évitant certains comportements…

Ces conseils sont aussi valables lorsque vous commencez un nouvel emploi et que vous devez négocier votre salaire pour la première fois! Faites donc en sorte de ne pas...

1. Parler argent tout de suite

Aborder directement le sujet du salaire pourrait laisser entendre que la rémunération est votre seule motivation. Ne vous focalisez pas uniquement sur la question du salaire : mieux vaut commencer par parler des enjeux et défis de votre poste, et de l'enthousiasme que vous mettez à les relever.

2. Etre le premier à parler argent

Il vaut toujours mieux que ce soit votre patron qui parle en premier du salaire qu’il compte vous attribuer. Si vous parlez avant lui, vous risquez d’annoncer une somme inférieure à ce que l’entreprise veut vous offrir…

Si votre patron prend les devants et vous demande vos prétentions salariales, débrouillez-vous pour lui retourner la question de manière subtile. Par exemple "Je suppose que vous avez une idée plus précise que moi sur le salaire qui conviendrait à ce poste?"

3. Accepter directement

Votre patron vous propose tout de suite un salaire qui vous satisfait totalement ? Ne répondez pas immédiatement. Prenez votre temps pour donner une réponse : cela vous permettra de négocier aussi tout le reste du package salarial (Chèques-repas, voiture de société, assurances…)

4. Se braquer

Surtout, gardez une certaine flexibilité. Une négociation reste un échange. Préférez annoncer une fourchette de salaires, même assez étroite, plutôt qu’un chiffre précis. Vous vous montrez ainsi ouvert mais ferme. Prenez quand même garde à ne pas annoncer des montants trop bas !

Votre patron refuse? Continuez à argumenter calmement, en énumérant les raisons pour lesquelles vous méritez une augmentation.

5. Se surestimer

Si le montant que vous demandez est complètement utopiste, vous perdrez votre crédibilité. Connaître votre valeur sur le marché est important. Avant de rencontrer votre patron, renseignez-vous donc dans la mesure du possible sur les salaires de vos collègues, de vos anciens camarades d’unif’, et utilisez notre outil Compas des Salaires.

6. Parler en ‘net’

Les travailleurs débutants raisonnent souvent en salaire net mensuel. Les recruteurs et les patrons préfèreront en général parler en brut. Il est en effet plus judicieux de prendre en considération les charges de l’entreprise.

Source : keljob.com

Les commentaires sont fermés.