Imprimer

AGENDA > ÇA VA AUX PLANCHES A NU : BRAVO !

Flyer recto internet.jpgÇa va ? Imaginez que vous deviez commencer toutes vos conversations par  « ça va ». Ou par « bravo ». Ou par un autre mot, mais toujours le même. Ça va pas ? Direz-vous. Bravo, vous avez compris le principe ! C’est ce défi qui sert de fil rouge au tout nouveau spectacle des Planches à Nu : SI ÇA VA, BRAVO !

Ça va faire 16 ans que la troupe hannutoise propose chaque année un spectacle différent. Mais ce changement de style, de genre, d’écriture, de mise en scène ... n’empêche pas les répétitions. Serge Morciaux, le metteur en scène 2012 a déjà mis les planches à nu de nombreuses fois. Et notamment avec cet auteur dont il a à nouveau choisi des textes: Jean–Claude Grumberg. On se souvient en effet qu’en 2006 la salle de Petit-Hallet se transformait en Atelier de couture de l’après-guerre, nous révélant déjà l’un des thèmes de prédilection de l’auteur profondément marqué par la disparition de son père dans un camp de la mort.

Ça va être une nouvelle déclinaison des thèmes propices à Grumberg que les Planches vous dyn009_small150_300_295_jpeg_2611703_9935b9365899981ce5c8287e6c46e3e0.jpgoffriront cette fois sous la forme de courtes scènes ... commençant toutes par « ça va ? » ou « bravo ». Le prologue sera extrait d’un autre ouvrage, autobiographique cette fois, du même auteur : une vie de « on » et servira de liant à cette sauce de savoureux dialogues empreints de dérision et d’hilarité. 

Ça va pas être possible de tout raconter. Il y sera question de la judaïté, thème cher à l’auteur, mais aussi de l’honnêteté et de l’hypocrisie des rapports humains, de la condition d’homme de théâtre, autre sujet de prédilection, et enfin de la maladie, thème récurrent dont il aime se jouer. Mais que l’on se rassure ça va pas être triste : même si certains passages sont plus sérieux, l’ensemble relève d’un subtil dosage d’ « humour intelligent ».

Ça va vous permettre donc d’applaudir Marie Bayet, Fernand Claude, Charlotte Colsoul, Lucy Rosoux, Malika Lebrun, Bernadette Paradowski, Jean-Yves Jehoulet, Annick Leroy, Emilie Massi et Nancy Poskin, dans une mise en scène de Serge Morciaux, une scénographie et une mise en lumière de Michel Suppes, habillés par Pascale Fichers et Françoise Moers, et accompagnés par Xavier et Cédric Matyn à la régie.

Ça va ? Vous voilà convaincus de l’intérêt d’aller applaudir les Planches à Nu ? Bravo !!!

Alors, si ça va, sachez que cela se passe dans la salle des « Amis réunis » à Petit-Hallet (Hannut) rue de Wansin,12, les vendredis et samedis 2, 3, 9, 10, 16 et 17 mars à 20 heures, ainsi que le dimanche 11 mars à 15 heures.

Le prix d’entrée est de 9 euros (6 euros pour les étudiants et membres d’une autre troupe et 1,25 euro avec Art. 27).

Réservations et infos : 0476 78 34 53 ou lesplanchesanu@gmail.com.
Visitez aussi le site : www.lesplanchesanu.be

Ça va comme ça ? Et bien ... bravo !!!

Les commentaires sont fermés.