Imprimer

LE CARNAVAL > HISTORIQUE & ORIGINES ....

images (2).jpgHistorique

Le Carnaval est une période de divertissement pendant laquelle l'ordre établi et la distribution des rôles sont renversés. Le roi devient un humble habitant, le mendiant est sacré roi du Carnaval, chacun se promène masqué ou grimé, et se cache derrière son masque pour faire ce qui lui est interdit en temps normal. Les conventions et les règles sociales sont modifiées, bousculées et oubliées pendant le Carnaval.

Le Carnaval précède le mercredi des cendres et le Carême. Le Carnaval se déroule en hiver (dans l'hémisphère nord) mais sa date est mobile puisqu'elle dépend de la date de Pâques. Le Carnaval commence le jour de l'Epiphanie, jour des Rois, et se termine le jour de mardi-gras veille du mercredi des cendres. Le point culminant est le jour du mardi-gras. Selon les pays ou les régions le Carnaval court durant toute cette période où il est limité sur une période donnée dans cet intervalle.

Pour ; L'ORIGINE DU CARNAVAL ? LE CARNAVAL AU MOYEN-ÂGE >>>>>>>

L'ORIGINE DU CARNAVAL ?

La tradition du carnaval est presque aussi ancienne que l'homme lui-même. La première certitude que nous ayons que l'homme se soit masqué remonte au paléolithique ( moins 15 000 à moins 10 000 ans avant J.C.) Elle date de la découverte de "l'homme au masque" dans la grotte des Trois Frères en Ariège en France. En fait, on ne connaît pas la signification du masque à cette époque, mais on sait qu'il existait déjà.

Le Carnaval moderne (tel qu'on le connaît) trouve ses origines en Europe où il s'est développé avant de se répandre dans le monde entier.

Les origines du Carnaval sont multiples comme toujours, les plus anciennes connues remontent à l'antiquité. Comme de nombreuses fêtes, le Carnaval doit ses origines à l'antiquité et à l'Eglise catholique. Dans sa volonté de s'imposer comme seule religion, l'Eglise catholique a dans un premier temps lutté contre des pratiques qu'elle considère comme idolâtres puis elle les a progressivement récupérées et intégrées aux pratiques et croyances catholiques

LE CARNAVAL AU MOYEN-ÂGE

Dans un premier temps l'Eglise condamna les manifestations carnavalesques héritées des saturnales romaines, puis ne pouvant s'y opposer, elle les récupéra.

Les traditions et pratiques héritées des romains ont donné la fête des fous, l'enfant-évêque et enfin le Carnaval.

La fête des fous qui est l'élection d'un roi de pacotille marque l'inversion des rôles et le reversement des pouvoirs. Cette fête perdure aujourd'hui dans l'Epiphanie.

Le 28 décembre à l'occasion de l'office des Saints-Innocents un enfant-évêque célébrait l'inversion de l'ordre établi en défilant à la tête d'un cortège d'enfants et réclamait son dû aux portes des maisons.

Peu à peu les "fêtes à l'envers" sont soit interdites soit canalisées et limitées au Carnaval. Le Carnaval devient souvent une lutte entre les forces infernales et le bien. A la campagne on fabrique souvent des mannequins de paille qui finissent brûlés à la fin de la fête.

Source > http://www.teteamodeler.com/culture/fetes/carnaval1.asp

Commentaires

  • Chez nous aussi, à la fin du carnaval on brûle le "caramentran". Est-ce le même nom chez vous ?

  • MARTINE BONJOUR, Malheureusement, je dois avouer que chez nous, nous n'avons PAS de Carnaval local ! Nous nous contentons des carnavals voisins.
    Toutefois, le 21 juillet est en quelque sorte notre carnaval local. Pourquoi ? & bien, j'avouerai bien modestement que je n'en sait "fichtre" RIEN ! Mes beaux parents étant Malmédiens, j'ai forcement "rencontré les "racines" de mon épouse. Heureusement, car je vous avouerai que dans ma région de Hannut c'est une tradition qui me manque. Mais bon, nul n'est parfait !
    Merci de votre intéressement a ce blog & au plaisir d'encore vous lire !

  • Merci pour cet historique!
    J'ai aussi des connaissances dans la région Malmédy - Stavelot... et ce genre de carnaval nous manque à Hannut! Faudra y penser!

  • C'est bien exact tout cela, allez voyons ce que nous pouvons faire dans ce sens !..................... MAIS je crains que ! ....................

Les commentaires sont fermés.