Imprimer

COMPLÉMENTS D’INFO 2 > COUVRE-FEU À HANNUT

Fini de terminer sa nuit du week-end dans les rues du centre. À 3h, tout le monde au lit!

t-20120214-H3NW1C-0.jpgSuite des informations concernent les débordements du week-end, grosse colère du bourgmestre

Les cafetiers tenus de respecter une heure de fermeture

À Hannut, le week-end qui vient de s’achever s’est encore soldé par des bagarres. Ça suffit pour le bourgmestre Hervé Jamar (MR) qui annonce la tenue imminente d’un couvre-feu.

“ Ce n’est plus tenable. Les policiers qui patrouillent à quinze tous les week-ends sont sur les rotules. Dans le centre, des boulangers n’osent plus ouvrir leur boutique avant 9h du matin. Et j’apprends que le “ Point Chaud ” sur la Grand-Place est obligé de prendre un sorteur le matin! On en arrive à des extrémités qui ne sont plus possibles ”, s’exclame furax le bourgmestre de Hannut, Qui siffle la fin de la récré.

Depuis deux mois, la ville, si calme d’ordinaire, est confrontée à une vague de violence. Bagarres, tapages nocturnes et, depuis peu, vandalisme font courir les policiers de la zone. “ Nous avons décidé de prendre un arrêté fixant les heures de fermeture des cafés à 3h du matin, avec interdiction de servir des boissons alcoolisées à partir de 2h30. ” Voilà qui est dit.

Pas trop méchant comparé aux mesures prises par sa ville voisine Jodoigne (1h du matin) ou Namur (1h du matin aussi). Pour donner encore plus de poids à sa décision, Jamar préfère parler de “ couvre-feu ”. “Même si bon, nous ne sommes quand même pas en guerre. ”

Cet arrêté a été pris hier en fin d’après-midi. Il est en voie de rédaction. Il sera signé aujourd’hui puis déposé chez tous les cafetiers et appliqué à partir du week-end du 24/25/26 février.

La mesure vise aussi les restaurants et les Night & Day qui seront tenus aux mêmes heures de fermeture. “ Et tant pis, si on nous attaque en justice ”, s’emporte encore le mayeur.

Car le risque est bien là. De nombreuses communes, comme Eghezée ou Mouscron, ont vu leur arrêté casser suite à un recours devant le Conseil d’Etat. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Hervé Jamar nous avait dit, pas plus tard que la semaine dernière, qu’il ne prendrait pas une telle mesure. Trop peur d’être débouté.

Les nouveaux débordements de ce week-end survenus dimanche matin à 8h au Point Chaud (sur la Grand-Place) l’ont fait changer d’avis. “ En voilà assez, les restaurants se plaignent de cette situation qui pâlit l’image de Hannut. Moi-même j’ai eu 22 appels dimanche et 119 lundi! ”

La mesure destinée à ramener le calme dans les rues de Hannut le week-end, sera limitée dans le temps. “ Dans deux mois, nous l’évaluerons. Rien n’exclut qu’elle soit adoucie ou, au contraire, durcie. ”

Mais le bourgmestre prévient déjà: “ si elle n’est pas respectée, nous n’hésiterons pas à aller jusqu’à la fermeture provisoire de l’établissement en infraction. ”

Fini de terminer sa nuit du week-end dans les rues du centre. À 3h. Tout le monde au lit!

Source > Sudpresse > Mercredi 15 février 2012 > n.c. > Th.L.

Commentaires

  • attention, on en parle beaucoup trop et on lui accorde une telle importance que cela risque de pousser les jeunes emmerdeurs a en faire encore plus. Il était cependant temps de prendre des mesures, mais pourquoi ne pas les appliquer dès le prochain W-E ???????????

  • OUI, c'est exact ! On n'en parle beaucoup ! En fait, sorry mais pour moi, c'est un "fond de commerce" au même titre que la presse écrite. N'oublions pas que j'ai un "contrat" a remplir vis a vis de Sud-Presse ! Par contre, votre remarque est pertinente en ce qui concerne les "emmerdeurs"
    Pourquoi pas, dite vous dès le WE prochain ? Je pense savoir qu'il y a des raisons "administratives" mais cela n'est pas de mon ressort ! Une question a HJ serais judicieuse pour obtenir la VRAIS réponse.
    MERCI de votre commentaire & a plus de nous lire cher M. WILIQUET.... P peut-être ?????

Les commentaires sont fermés.