Imprimer

COUVRE-FEU, COUVRE-CHEF, COUVRE TOI…

Extrait de > devenezbourgmestredehannut

Pour mettre un terme aux débordements du week-end à Hannut, le bourgmestre images.jpgHervé Jamar (MR) a décidé d’imposer une heure de fermeture aux cafés de la ville. Les modalités doivent encore être définies. Mais la mesure sera applicable à partir du week-end du 26/2….

En janvier pourtant le bourgmestre déclarait “ Le but est avant tout de rassurer les habitants en leur disant que cette ville calme et conviviale sera à nouveau calme et conviviale. Si je ne prends pas de couvre-feu, c’est parce que le Conseil d’Etat peut déclarer cela irrecevable. Je m’expose à des recours. “

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis me direz-vous…

Une constatation néanmoins; la police, dont la présence a été accrue, me semble avoir vite changé son fusil d’épaule: plutôt que de tenter de coincer les fauteurs de troubles, elle a préféré opérer des contrôles routiers… Sans nul doute plus lucratif !!!

Commentaire2 mois de couvre-feu pour les cafetiers ? Pourquoi deux mois ? Pour éviter un recours au Conseil d’Etat, pardi… Délai trop court pour intenter une action…

 Source >Via Facebook >  http://devenezbourgmestredehannut.wordpress.com/2012/02/14/couvre-feu-couvre-chef-couvre-toi/

 

Commentaires

  • Je pense qu'il ne faut pas exagérer dans ce dossier.
    Hannut n'est pas devenu "Chicago en Hesbaye" d'un seul coup !
    Ce type de bagarres, nuisances et autres incivilités se produisent depuis des années lors des soirées organisées au Marché couvert, à Avin, à Cras-Avernas ou dans les fêtes de villages, l'été.
    Ce à quoi nous assistons est simplement la "recentralisation" de ces problèmes ... parce que les soirées ont disparu et que les jeunes (et moins jeunes) ont réintégré le centre ville qui, auparavant, était (presque) déserté par les "fêtards" dès 23h00, le week-end.
    Demandez aux habitants de la rue des Combattants, aux habitants d'Avin ou de Cras-Avernas s'ils dormaient "tranquilles" les nuits de week-end ?
    La question à poser est : pourquoi ces soirées ont-elles disparu ?
    Ce n'est certainement pas la Ville ou le Bourgmestre qui les a interdites, comme je l'entends parfois.
    La Ville a toujours privilégié le fait de permettre aux jeunes de "sortir" près de chez eux !
    Alors ... pourquoi ces soirées ont-elles disparu ?
    Je pense que beaucoup d'intervenants ont coupé la branche sur laquelle ils étaient assis et, désormais, s'en mordent les doigts.

  • Eh bien nous à Brignon dans le Gard, nous n'avons plus de petit café et bientôt plus de boulangerie. Comme quoi on n'est jamais content de son sort ! Bien le bonjour amis belges

  • A Marsel ! réponse du 16/02 Sachez que j'ai transmis votre mail a mes mes amis blogueurs, vous devriez recevoir des retours prochainement. Nous avons un site commun sur Facebook mais il est protégé & uniquement accessible aux blogueurs du journal d'ou, ....

  • Un grand MERCI de ces précisions cher lecteur !, Sachez que j'ai bien hésité de laisser les commentaires OPEN a tous, je ne le regrette nullement car c'est si facile de " couper le robinet" pour être tranquille en quelque sorte.
    A la lecture de votre remarque, je comprend parfaitement votre position, moi, en temps que rédacteur, je ne me permettrai pas d'en prendre une officiellement. Si vous me connaissez un temps soit peu, & je pense que c'est le cas, je suis certain que vous savez le fond de ma pensée. En tout cas BRAVO & encore merci de ces remarques, ............... La démocratie ne s'en portera que mieux !

Les commentaires sont fermés.