Imprimer

ANDERLECHT PEUT METTRE LES ROUCHES À 12 POINTS S'IL S'IMPOSE À SCLESSIN (SONDAGE)

phpThumb_generated_thumbnailjpg (1).jpgAvec l'instauration des playoffs, les chocs de notre D1, comme ce Standard - Anderlecht, ont perdu un peu de leur valeur. Mais pas toujours. Car cette fois, outre le côté prestigieux d'une victoire sur l'ennemi ancestral, il y a une vérité mathématique: en cas de succès, les Liégeois reviendraient à 6 points des Mauves... Intéressant en vue des playoffs 1, non?

53 points pour le leader anderlechtois, 44 pour le Standard, actuel 4e du classement... Voilà les paramètres avant le coup d'envoi, qui sera donné ce dimanche à 14h30.

Mais mine de rien, cette rencontre revêt un caractère plus important que certains ne le laissent croire. Ce ne sont pas seulement "3 points en jeu", comme on l'a souvent entendu... Car en cas de succès, les Liégeois reviendraient à 6 points des Mauves. Ce qui, après division des points, vous en

Mais en cas de victoire, les Anderlechtois, auteurs d'un tonitruant 25 sur 27 dans les matches au sommet, toucheraient durement les Rouches au moral, tuant sûrement du même coup leurs espoirs de titre...

UN NOUVEAU MATCH FOU ?

Mais nous n'osons pas nous avancer. Car depuis quelques saisons, le Clasico entre Standard et Anderlecht rime souvent avec "drôle de scénario. Va-t-on vivre un nouveau "truc de ouf"? A l'image du 5-0 du 16 octobre dernier? Soyons honnêtes, personne s'y attendait vraiment. Les Mauves, dans un grand jour, avaient ce jour-là bouffé tout crus des Standardmen qui se cherchaient encore.

Mais c'est une constante, désormais, entre deux des clubs les plus populaires de notre royaume. Réfléchissez bien!

Ces dernières années, on en a souvent pris plein les mirettes lors de ces matches à haute tension. Sportive comme émotionnelle: l'incident Wasyl - Witsel d'août 2009 hante toujours les esprits de tout fan de foot qui se respecte, le match du titre d'avril 2008 perturbe encore les nuits de certains fans mauves qui, à peine remis, ont vécu l'horreur des test-matches, consécutifs à l'arrêt miraculeux de Sinan Bolat, à La Gantoise (NDLA: mais si, rappelez-vous Bryan Ruiz...)

Et depuis? Souvenons-nous des 5-1 et 0-4 à Sclessin, du 1-3 à Anderlecht réussi grâce au coup de poker de Dominique D'Onofrio...

Nouvel épisode ce dimanche...

Source > SudPresse > Publié le 11/02 à 11h55

Les commentaires sont fermés.