HANNUT > FÊTE NATIONALE > UN CORTÈGE SOUS 28°C (22/07/2016)

Les 32 chars se sont succédé dans les rues de Hannut sous un soleil ardent

Des milliers de personnes se sont rendues aux festivités proposées en ce jour de Fête nationale à Hannut. Les 32 chars se sont succédé sur un parcours de 6 km sous un soleil éclatant.

Fêter le 21 juillet, historiquement date de prestation du serment de Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des belges, instituant le début d’une Belgique indépendante, n’aurait pas de sens sans les commémorations officielles. C’est dans ce cadre que le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, a pris la parole. Un discours où il a évoqué les attentats terroristes et leurs malheureuses victimes. Il y a même eu une minute de silence. « J’étais en Bretagne avec ma famille le 14 juillet et on est allé voir le feu d’artifice. Le soir même, quand on a appris ce qui s’était passé à Nice, ça nous a bouleversés. Ça pourrait tout aussi bien être le 21 juillet à Hannut, le parallèle se fait naturellement... », nous a glissé le bourgmestre.

C’est vers 14h30 que le cortège a commencé à défiler, un moment attendu par des milliers de personnes venues des quatre coins de la Belgique pour y assister. « Mis à part à Bruxelles, le cortège du 21 juillet se fait rare. Avec le temps, c’est devenu une tradition. On n’a peut-être pas le Roi, mais on a des idées à Hannut. Au départ, le cortège du 21 juillet était un cortège patriotique en mémoire des combattants revenus de la guerre et c’est dans les années 80 que c’est devenu plus folklorique », explique François Maurice, organisateur du cortège.

Des fanfares, les macrales d’Hélécine, les majorettes de Hannut, les Gilles de Nivelles, les pompiers de Hannut, les Géants de Liège,… Tous s’en sont donnés à cœur joie lors du défilé. Petits et grands ont eu l’occasion de d’attraper les friandises, les peluches, les jouets, les pop-corn lancés ou distribués par les participants.

« On arrange nos vacances pour toujours pouvoir venir voir le cortège du 21 juillet ici. C’est toujours très gai pour les enfants mais aussi pour les adultes », lance Jules Jacob, de Hannut. Cette année, la fête ne s’est pas arrêtée pas avec le rondeau final du cortège, un petit marché artisanal nocturne d’une centaine d’exposants se tenait à proximité du grand bal populaire en face de l’Hôtel de Ville. Les citoyens ont pu se déhancher sur les rythmes dansants de l’orchestre les Altesses.

« On trouvait un peu dommage que la fête s’arrête après le cortège, puis c’est une manière aussi de calmer les ardeurs du 21 juillet », confie le bourgmestre.

Des nouveautés qui en ont ravi plus d’un.

Source > C.CHAROT sur votre journal LAMEUSE H/W de ce 22/07/2016

15:55 | Tags : hannut, blog, jcd, cortège, 21 juillet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |