zone secours hesbaye

  • Imprimer

    POMPIERS ZONE DE SECOURS HESBAYE > LES EFFECTIFS ...

    7 pompiers professionnels engagés > Sur la photo > MM. Paquot (g.) et Robert (dr.).

    Composée à 90 % de pompiers volontaires, la zone de secours souhaite voir son nombre de professionnels augmenter.

    Dans ce cadre, 7 engagements sont prévus. « Nous rencontrons parfois des problèmes de disponibilités et nous voulons gommer cette difficulté. Il n’est pas question ici de remplacer des volontaires.

    Au contraire, ils auront toujours la priorité. Les professionnels engagés assureront une fonction bien définie au sein de la zone, dans des tâches bien souvent plus administratives », a détaillé le commandant Duvivier. « Que les volontaires soient rassurés, il n’est pas question ici de prendre leur job. »

    Dans ce cadre, un pompier spécialisé en mécanique a déjà été engagé.

    Trois autres profils ont déjà été sélectionnés.

    Le premier, le capitaine Yves Paquot, jusqu’alors professionnel à la zone Hemeco, notamment spécialisé dans la prévention incendie et le domaine du nucléaire, sera chargé (avec ses 26 ans d’expérience), de mettre en place la cellule PlanU.

    Le second, Marcel Mottet, également pro à Huy, sera chargé de la prévention et des analyses de risques en interne.

    Le troisième enfin est le sergent Michaël Robert, volontaire alors professionnalisé, notamment responsable de l’Animal Rescue Team. Il quitte dès lors l’aéroport de Bierset pour se consacrer, après 15 ans d’expérience, au poste de Waremme, où il sera adjoint.

    Un appel sera prochainement lancé pour trois autres professionnels, en complément à ceux précités.

    De plus, une nouvelle demande de recrutement de 20 à 30 pompiers volontaires sortira dans les prochaines semaines !

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/06/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/243802

  • Imprimer

    ACTION DE LA ZONE DE SECOURS HESBAYE EN FAVEUR DES POMPIERS AU SÉNÉGAL :

    Don de 2 véhicules et de tenues feux à la brigade nationale des sapeurs-pompiers - division de Saly Portudal

    Il y a quelques temps, à l’initiative de Luc Gustin, Député-Bourgmestre de Burdinne, les autorités de la Zone de secours Hesbaye ont décidé de donner plusieurs véhicules à la brigade nationale des sapeurs-pompiers – division de Saly Portudal.

    Plus précisément, il s’agit d’une autopompe rapide 4X4 de marque Dodge et d’une autopompe de marque Mercédès. Celles-ci, après 30 ans de bons et loyaux services, ne correspondent plus aux attentes de nos pompiers mais peuvent toujours être opérationnelles, moyennant certains aménagements, leurs kilométrages étant très faibles (environ 25.000 km).

    Dans la foulée de cette décision, d’anciennes tenues feux ont également été livrées.

    En date du 22 février dernier, le Conseil de Zone décidait à l’unanimité de prendre en charge le montant du transfert en bateau pour un montant de 6.110,50 €.

    L’ensemble des équipements devrait arriver à destination durant les congés de Pâques.

    « Nous souhaitions poser ce geste dans le cadre de la coopération internationale et de l’entraide entre pompiers » déclare Manu Douette, Président de Zone.

    Source > Gauthier Viatour Pour la Zone de secours & Emmanuel Douette (Président)

    L’article en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/210120/article/2018-03-26

    B9715188372Z.1_20180326154854_000+G5EAVGG2E.1-0.png.jpg

  • Imprimer

    ZONE DE SECOURS DE HESBAYE > UNE TEAM DÉDIÉE AUX ANIMAUX

    Une permanence de 24h tenue par les pompiers

    Dès le 1 er janvier 2017, la zone de secours de Hesbaye mettra en place une nouvelle équipe spécialisée : la « Rescue Animal Team ». Comme son nom l’indique, elle interviendra pour tout animal impliqué ou en situation périlleuse. Une permanence sera tenue 24h/24h.

    Nos pompiers sont de plus en plus confrontés aux interventions impliquant des animaux. Et elles ne se 557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 005.jpglimitent pas au traditionnel gentil chat coincé dans un arbre. La Hesbaye (et la région liégeoise) n’y échappe pas. « Un cheval échoué dans une rivière, des bovins coincés dans un incendie, un chien agressif dans une rue, la découverte d’un serpent dans un champ, d’une autruche en plein centre-ville ou d’une grosse tortue en bord d’étang… Les opérations sont très diverses et peuvent s’avérer dangereuses, tant pour le bien-être de l’animal concerné que pour les sauveteurs ou les citoyens. »

    Partant de ce constat, le sergent Michaël Robert, expert animalier au sein de la zone de secours de Hesbaye, a mis sur place une « Rescue Animal Team » (RAT). Il s’agit d’une équipe spécialisée qui sera effective au 1 er janvier 2017 : trois hommes seront, en permanence (24h/24h), prêts à descendre sur le terrain pour toute intervention impliquant un animal en situation périlleuse.557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 018.jpg

    Au total, 18 personnes (12 pompiers et 6 chefs d’équipe) ont été formées à ces interventions spéciales (cf. encart). Un véhicule rapide et du matériel adapté (crochets, filets, harnais, perches, bacs, etc.) ont été acquis par la zone. Et des vêtements spécifiques, différents de ceux destinés aux incendies, habilleront prochainement ces pompiers spécialisés.

    « Aussi, c’est le poste de Waremme qui a été choisi pour des raisons opérationnelles et géographiques, notamment car cette équipe doit se trouver sur les lieux de l’intervention endéans les 30 minutes », a précisé le sergent Robert. « Car cette équipe pourra travailler en partenariat avec d’autres zones de secours et ne se limitera donc pas qu’à la Hesbaye. C’est un échange de bons procédés. Liège est, par exemple, spécialisée en interventions chimiques et radiologiques… Nous, ce sera les animaux. »

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 039.jpgIl peut s’agir d’un animal de compagnie, mais aussi de plus grosses bêtes (comme des bovins, chevaux…), issues de notre faune sauvage (sangliers, biches, castors…) ou des plus exotiques, qualifiées de « NAC ». « On estime à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    L’article sur le web > http://www.lameuse.be

    Autre article sur la page de votre journal > Ces hommes, en formation continue avec des experts

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 047.jpg