vandales

  • LES SERRES ET LES CHALETS D'EXPOSITION DE MR BRICOLAGE A HANNUT VANDALISES

    1413427567_B973002303Z_1_20140624152107_000_G1N2N2JJG_1-0.jpg

    Des voyous ont vandalisé les chalets et les serres de Mr Bricolage, à Hannut, durant la nuit de dimanche à lundi.

    Ces abris de jardin étaient exposés sur le parking du magasin. Les vandales ont cassé les vitres, forcé les serrures… Il y en a pour 3.500 euros de dégâts.

    La police de Hesbaye-Ouest a constaté les faits lundi matin.

    Plus d’informations dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1-622 Photo DT

  • BRAIVES: DES VANDALES ATTAQUENT LES VOITURES

    1056870620_B971503383Z_1_20131128184959_000_G401J42PF_1-0.jpg

    Max Decamp a retrouvé sa voiture avec la vitre cassée.

    Neuf voitures et trois abris de bus ont été la proie d’actes de vandalisme ce mercredi soir, à Braives. Les délinquants se «contentent» chaque fois de briser les vitres. Ils ne volent rien. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que ce type de fait est commis dans la commune.

    Découvrez lus de détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier vendredi 29 novembre ou dans nos éditions en PDF.

    Source > Rédaction en ligne de DT sur > http://www.sudinfo.be/869121

  • DES VANDALES S’EN PRENNENT AUX PANNEAUX DE SIGNALISATION

    Hannut: des vandales s’en prennent aux panneaux de signalisation

    Vandalisme panneaux routiers (recadré).jpgCe week-end, le centre de Hannut a encore été le théâtre de débordements. Dans la nuit de vendredi à samedi, des jeunes ont démonté des panneaux de signalisation. Ils les ont ensuite déposés au milieu de la voirie. Des poubelles et du mobilier de terrasses ont aussi été déplacées sur la voirie.

    Les faits se sont passé place Henri Hallet, rue Zénobe Gramme et chaussée de Tirlemont. La police qui patrouille en nombre depuis la mise en place du couvre-feu a réussi à les rattraper, peu après 3h du matin. Il s’agit de deux Hannutois de 20 et 22 ans.

    Ils ont été auditionnés avant d’être relâchés. Ils pourraient être poursuivis devant la justice pour entrave méchante à la circulation et dégradation.

    Aux policiers, ils ont justifié leur geste: “ c’était pour s’amuser ”, ont-ils dit.

    Source > Sudpresse > Publié le Lundi 5 Mars 2012 à 12h57 > Photo prétexte