utilisation

  • COMMERCE > UTILISATION DES SACS PLASTIQUE> L'INTERDICTION S'ÉTEND … ! LE POINT…

    Depuis le 1er mars, l'utilisation de sacs plastique est interdite en Wallonie pour emballer les produits non alimentaires avant le passage en caisse.

    La Wallonie veut mettre fin progressivement à l'utilisation de sacs en plastique léger, non réutilisables, pour l'emballage des achats. La raison est évidente : ces sacs sont très polluants et sortent totalement du cadre d'une économie durable.

    Par plastique léger, il faut entendre une épaisseur de moins de 50 microns. Depuis le 1er décembre, ces sacs sont interdits à la caisse, quel que soit le type de commerce (alimentaire ou non), quel que soit le lieu de vente (supermarché, magasin indépendant, marché...) et quel que soit le type de plastique (Incinérable, biodégradable, compostable...). Seul le papier et les sacs réutilisables, portant souvent la marque du distributeur, sont autorisés. Il y a toutefois une dérogation. Les commerçants qui disposent d'un stock en plastique fin, acheté en 2016, peuvent l'écouler jusqu'au 1er décembre de cette année.

    Depuis le 1er mars, l'interdiction est étendue à l'emballage des produits dans les rayons, donc avant le passage en caisse, pour le non-alimentaire. Cela signifie bien que l'utilisation de sacs en plastique léger reste autorisée pour les produits alimentaires. C'est un sursis, octroyé à la demande du secteur. Jusqu'à quelle date ? Ce n'est pas encore décidé.

    À noter que le papier plastifié utilisé pour emballer la viande, la charcuterie, le poisson ou le fromage n'est pas considéré comme un sac. Son usage reste et restera autorisé.

    Source > http://www.unionetactions.be/

  • LIEGE > LES PHOTOS ISSUES D'UN PROFIL FACEBOOK PRIVE UTILISEES DANS LE CADRE D'UNE EXPERTISE (VIDEO)

    La cour d’appel de Liège a décidé mardi d’autoriser l’utilisation de photos issues d’un profil personnel de Facebook dans le cadre de la réalisation d’une expertise afin d’évaluer le préjudice d’un jeune homme qui avait été victime d’une agression.

    En s’appuyant notamment sur la loi sur la protection de la vie privée, la victime avait tenté de s’y opposer.

    Le 27 mai 2009, deux jeunes étudiants avaient connu un différend au sujet d’une … Lire la suite ici ...

    Source > Belga via > http://www.sudinfo.be/1492709

  • LES 8 REGLES FONDAMENTALES DE L’UTILISATION DU SMARTPHONE

    En réunion, à table, aux toilettes, au lit… Que ce soit pour un usage professionnel ou privé, on passe de plus en plus de temps vissé à son smartphone.

    C'est évidemment un outil ultra pratique pour rester connecté en toutes circonstances. Mais dans certaines situations, ne pas lâcher son smartphone peut paraître impoli. Comment l’utiliser de façon « civilisée », tout en montrant à son entourage qu'on le respecte ?

    Voici les huit règles fondamentales à suivre.

    1. Créez une vraie signature

    Celle par défaut informe simplement que votre message a été envoyé depuis un iPhone ou un BlackBerry : aucun intérêt. Créer une nouvelle signature qui reprend vos coordonnées est très facile, beaucoup plus professionnel et moins grossier envers vos correspondants.

    1. Arrêtez de jouer les paparazzis

    Votre smartphone prend des photos d’une incroyable qualité, d’accord. Mais ce n’est pas une raison pour mitrailler sans cesse votre entourage et balancer vos amis sur Facebook et Instagram. La moindre des choses est de demander leur permission.

    1. Ne criez pas

    Dans les transports publics, au bureau, au café, les utilisateurs de GSM bruyants sont un vrai fléau. Pourtant, la qualité du réseau est bonne presque partout en Belgique et la technologie des micros s’est sensiblement améliorée : pas besoin de crier pour être entendu, donc. Soyez conscient du niveau et du ton de votre voix au téléphone, surtout si vous êtes entouré. Votre interlocuteur appréciera également.

    1. Soignez votre orthographe

    Oui, on écrit avec ses pouces sur un smartphone. Ce n’est pas une raison pour aligner les fautes d’orthographes et les « autocorrections » malvenues, surtout dans les échanges professionnels. Accordez autant de soin à vos communications via smartphone qu’à vos envois classiques d’e-mails. Ce petit effort donnera plus de satisfaction et de considération à vos correspondants.

    1. Respectez les gens autour de vous

    Les réunions ou les dîners d'affaires sont des événements sociaux, où la présence physique de chacun est requise. Pas question donc de commencer à jouer avec son smartphone. N'interrompez pas une conversation pour répondre à un message : donnez la priorité à la personne qui se trouve en face de vous.

    1. Garez-vous

    On ne fait pas deux choses à la fois, surtout si c'est dangereux. En voiture ou quand vous marchez dans la rue, arrêtez-vous lorsque vous écrivez un message. Conducteurs, laissez votre passager écrire à votre place ou utilisez un kit mains-libres. Sur un iPhone, Siri pourrait bien sauver des vies…

    1. Restez discret

    Vous n’êtes pas un juke-box, et il n’y a rien de plus agaçant qu’être forcé d’écouter la musique des autres dans un lieu public. Utilisez donc vos écouteurs quand vous écoutez votre playlist sur smartphone : c’est la politesse la plus élémentaire. Même chose pour les sons des jeux et les conversations sur haut-parleur, sous peine d'être lynché par les occupants du wagon de train...

    1. Éteignez-le de temps à autre

    Le smartphone permet d’être connecté non-stop, et c'est merveilleux. Mais n’oubliez pas de l’éteindre de temps en temps, pour pouvoir recharger vos propres batteries et être plus présent pour vos amis et votre famille. Plus de pression de réponse immédiate : détendez-vous.

    Source: inc.com > Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

    Liens utiles > smartphone / téléphone / courtoisie / Evoluer / Travailler & vivre / Comportements indésirables / Santé / Evaluation / Technologie / Compétences

  • FEUX D'ARTIFICES : QUELQUES CONSEILS POUR UNE FIN D'ANNÉE EN TOUTE SÉCURITÉ

    Schermafbeelding_2013-12-27_om_15_04_25.png

    À l’approche des fêtes de fin d’année, les feux d’artifice font leur retour dans les magasins.

    Ne perdez cependant pas de vue qu’un artifice n’est pas un jouet.

    Informez-vous correctement sur les produits que vous achetez et respectez les consignes d’utilisation et de sécurité.

    Voici des précautions de bons sens :

    Vérifiez si vous disposez bien d’un un espace assez grand pour que le tir du feu d’artifice ou le déroulement de votre spectacle avec les pétards. Il faut au moins 50 mètres de recul tout autour d’un feu « prêt à tirer ».

    Le tir d’un feu étant aérien, vérifiez qu’aucun obstacle tel que des branches d’arbres ou une ligne électrique se trouve sur la trajectoire des projectiles.

    Il est interdit de fumer durant la mise en œuvre d’un bloc d’artifice.

    Beaucoup d’animaux ont peur des feux d'artifice

    Pour petits et grands, les feux d'artifices sont un moment de magie et d'émotions partagés, mais ces détonations soudaines et violentes provoquent la panique chez les animaux. Ces réactions peuvent parfois être minimisées moyennant quelques précautions.

    Saviez-vous par exemple que...

    Certaines déflagrations de feux d'artifice atteignent 160 décibels, soit 20 décibels au-dessus du seuil de douleur. Pour comparaison, un avion à réaction qui décolle produit 125 décibels à une distance de 100 mètres. Les feux d'artifices présentent donc un danger de lésions auditives pour l'humain. Mais de nombreux animaux ont une ouïe beaucoup plus fine et sensible que l'oreille humaine.

    Mieux vaut renoncer à allumer des feux d'artifice. Si un feu d'artifice a lieu près de chez vous, tenez compte des conseils  http://www.gaia.be

    La vidéo de RTL sur le sujet > http://www.rtl.be

    Source > articles divers > Photo > http://www.gaia.be

  • MESSAGERIE INSTANTANEE AU BOULOT : 9 FAUX-PAS A EVITER

    Chat_shutterstock_186833816.jpg

    De plus en plus d’entreprises sont équipées d’un système de messagerie instantanée (ou « chat ») interne à l’entreprise.

    Instant Messenger, Cisco Jabber ou plus simplement Skype permettent à leurs utilisateurs d'être très réactifs. Très pratiques pour partager des informations rapidement (que votre collègue soit en télétravail ou simplement à l'autre bout du bureau), ils ont également un mode de communication plus convivial que les e-mails...

    Tellement convivial que les employés se permettent parfois trop de familiarités sur ces systèmes de messagerie instantanée. Si l’étiquette professionnelle d’application n’est pas la même que celle de l’e-mail, l’usage du chat d’entreprise requiert malgré tout d’obéir à certaines règles de savoir-vivre.

    1. Ne vous adressez pas à une personne qui ne vous a pas été présentée

    Le chat est un mode de communication plus intime que les e-mails. Ne communiquez par chat qu’avec une personne que vous avez déjà rencontrée en personne. Si vous ne la connaissez que de nom, évitez de l’aborder sur la messagerie. Cela paraîtrait bizarre pour votre interlocuteur, qui pourrait se sentir mal à l’aise.

    2. N’oubliez pas de saluer votre interlocuteur

    Pas besoin de grandesformules de politessepour entamer la conversation : le chat est moins formel que l’envoi d’e-mail. Ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner toute politesse : prenez la peine de vous introduire par un simple « Bonjour » ou « Salut » et assurez-vous ensuite que vous ne les dérangez pas dans leurs tâches.

    3. Ne forcez pas ce type de communication si elle ne plaît pas à votre interlocuteur

    Le chat est une communication pratique mais assez envahissante, puisque des fenêtres de conversation apparaissent de façon intempestive sur votre ordinateur. Certaines personnes peuvent ne pas aimer ce genre de messagerie. Assurez-vous que votre interlocuteur aime cette façon de communiquer.

    4. Allez droit au but

    Le chat est un système adapté pour recevoir des réponses courtes et rapides à une question simple. Si votre requête nécessite une réponse plus longue, réfléchie et argumentée, envoyez un e-mail. Si votre question est compliquée et exige de longues explications, décrochez le téléphone !

    5. N’abusez pas des abréviations

    La vitesse d’une communication par chat est comparable à celle de l’envoi de SMS : vous serez tenté d’utiliser des abréviations. Prenez cependant garde à ce que votre interlocuteur comprenne de quoi vous parlez. Si vous abusez des abréviations, votre intervention pourrait devenir incompréhensible ou même vulgaire. N’utilisez que des abréviations connues de tous. En cas de doutes, écrivez le mot en entier.

    6. Ne communiquez JAMAIS une mauvaise nouvelle via le chat

    La messangerie instantanée est un mode de communication décontracté et léger. Ne l’utilisez pas pour communiquer une information négative ou confidentielle. Il n'est en effet pas toujours facile de saisir le ton employé par votre interlocuteur sur un système de chat : il ne saura pas comment prendre la nouvelle. D'autant plus que ce médium donne l’impression que vous jugez cette information peu importante. Pour annoncer une nouvelle délicate, préférez téléphoner ou envoyer un mail formel.

    7. N’utilisez pas le chat pour changer les heures de rendez-vous

    Pour modifier l’heure d’une réunion au dernier moment ou prévenir de votre retard à un événement, n’utilisez pas le chat, téléphonez. C’est une question de respect et d'efficacité : la personne ne se trouve peut-être pas derrière son ordinateur.

    8. Respectez les indicateurs de présence

    Dans la plupart des messageries instantanées, un indicateur de présence vous annonce grâce à un code couleur le statut de votre interlocuteur (disponible, absent, en réunion, au téléphone, ne pas déranger…). Respectez cet indicateur et ne commencez pas une conversation avec une personne qui indique avoir d'autres choses à faire.

    9. Ne quittez pas la conversation sans remercier votre interlocuteur

    Quand vous avez obtenu les informations dont vous aviez besoin, ne cessez pas tout simplement de parler, c’est impoli. Prenez congé en remerciant votre interlocuteur.

    Source & Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

  • ON POURRA DESORMAIS UTILISER SMARTPHONES ET TABLETTES DURANT LES VOLS

    1376219290_B973663585Z_1_20140926172626_000_GMI36O9NC_1-0.png

    Les compagnies aériennes européennes peuvent laisser les passagers utiliser leurs appareils électroniques tels que smartphones, tablettes et MP3 normalement durant tout le vol.

    Il n’est en effet plus nécessaire de mettre les appareils en mode avion, indique vendredi l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). … Lire la suite ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1111035

  • FIN PROGRESSIVE DE L'UTILISATION DE LA CARTE SIS EN 2014

    Projet5.jpg

    Que va-t-il se passer au 1er janvier 2014 pour la carte SIS ?

    A partir du 1er janvier 2014, les mutuelles ne distribueront plus de nouvelles cartes SIS. Les cartes SIS volées, perdues ou arrivées en fin de validité ne seront plus remplacées. Au-delà du 31 décembre 2013, les données d'assurabilité présentes sur la carte SIS deviendront obsolètes.

     Pendant une période transitoire la carte SIS pourra encore être utilisée, à des fins d’identification. Les cartes SIS devront être conservées par leur propriétaire au plus tard jusque fin 2015.

    Ma carte SIS va-t-elle être intégrée dans ma carte d’identité électronique (eID) ?

    Réponse > Non.

    La carte SIS remplit actuellement deux objectifs :

    Identifier les assurés sociaux (càd les personnes affiliées à une mutualité)

    Connaître les droits de l'assuré social en matière de remboursement des soins de santé

    Ces objectifs seront atteints différemment.

    Pour l’identification, c’est en principe (en priorité) la carte eID qui sera utilisée comme support pour capter votre numéro d'identification de sécurité sociale (NISS).

     Pour connaître le statut dans l’assurance soins de santé, il n’est pas prévu de placer les données de la carte SIS dans la carte d’identité électronique. Ces données sont conservées électroniquement par votre mutuelle.

    Progressivement, les professionnels de la santé consulteront vos données en ligne.

    En savoir plus sur ce changement > ICI

    TOUT savoir  sur le sujet > ICI

    Source > http://www.ksz-bcss.fgov.be

  • LES 8 REGLES FONDAMENTALES DE L’UTILISATION DU SMARTPHONE

    smartphone_0.jpg

    En réunion, en lunch, aux toilettes, au lit… Que ce soit pour usage professionnel ou privé, on passe de plus en plus de temps vissé à son Smartphone.

    C'est évidemment un outil ultra-pratique pour rester connecté en toutes circonstances. Mais dans certaines situations, ne pas lâcher son Smartphone peut paraître impoli. Comment l’utiliser de façon 'civilisée', tout en montrant à son entourage qu'on le respecte?

    Ces règles peuvent sembler être le B.A.-BA de l'utilisateur de Smartphone, mais on voudrait pourtant les rappeler assez souvent...

    1. Créez une vraie signature

    Celle par défaut informe simplement que votre message a été envoyé depuis un iPhone ou un Blackberry: aucun intérêt. Créer une nouvelle signature qui reprend vos coordonnées est très facile, beaucoup plus professionnel et moins grossier envers vos correspondants.

    2. Arrêtez de jouer les paparazzi

    Votre Smartphone prend des photos d’une incroyable qualité, d’accord. Mais ce n’est pas une raison pour mitrailler sans cesse votre entourage et balancer vos amis sur Facebook et Instagram. La moindre des choses est de demander leur permission.

    3. Ne criez pas

    Dans les transports publics, au bureau, au café, les utilisateurs de GSM bruyants sont un vrai fléau. Pourtant, la qualité du réseau est bonne presque partout en Belgique, et la technologie des micros s’est sensiblement améliorée: pas besoin de crier pour être entendu, donc. Soyez conscient du niveau et du ton de votre voix au téléphone, surtout si vous êtes entouré. Votre interlocuteur appréciera également.

    4. Soignez votre orthographe

    Oui, on écrit avec ses pouces sur un Smartphone. Ce n’est pas une raison pour aligner les fautes d’orthographes et les "auto correct" malvenus, surtout dans les échanges professionnels. Accordez autant de soin à vos communications via Smartphone qu’à vos envois classiques d’e-mails. Ce petit effort donnera plus de satisfaction et de considération à vos correspondants.

    5. Respectez les gens autour de vous

    Les réunions ou les dîners d'affaire sont des évènements sociaux, où la présence physique de chacun est requise. Pas question donc de commencer à jouer avec son Smartphone. N'interrompez pas une conversation pour répondre à un message: donnez la priorité à la personne qui se trouve en face de vous.

    6. Garez-vous

    On ne fait pas deux choses à la fois, surtout si c'est dangereux. En voiture ou quand vous marchez en rue, arrêtez-vous lorsque vous écrivez un message. Conducteurs, laissez votre passager écrire à votre place ou utilisez un kit mains-libres. Sur un iPhone, Siri pourrait bien sauver des vies…

    7. Restez discret

    Vous n’êtes pas un juke-box, et il n’y a rien de plus agaçant qu’être forcé d’écouter la musique des autres dans un lieu public. Utilisez donc vos écouteurs quand vous écoutez votre playlist sur Smartphone: c’est la politesse la plus élémentaire. Même chose pour les sons des jeux et les conversations sur haut-parleur, sous peine d'être lynché par les occupants du wagon de train...

    8. Eteignez-le de temps à autres

    Le Smartphone permet d’être connecté non-stop, et c'est merveilleux. Mais n’oubliez pas de l’éteindre de temps en temps, pour pouvoir recharger vos propres batteries et être plus présent pour vos amis et votre famille. Plus de pression de réponse immédiate: détendez-vous.

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be