trucs

  • 10 TRUCS ET ASTUCES POUR APPRENDRE UNE LANGUE (VIDÉO)

    matthew-the-polyglot.jpg

    Matthew Youlden parle 9 langues couramment et en comprend 12 de plus.

    Comme on travaille dans le même bureau à Berlin, je l’entends constamment passer d’une langue à une autre tel un caméléon qui change de couleurs. En fait, pendant très longtemps je ne me suis même pas rendu compte qu’il était anglais.

    Quand j’ai raconté à Matthew mes difficultés pour apprendre ne serait-ce qu’une seconde langue, il m’a donné plusieurs conseils. Si vous pensez que vous ne pourrez jamais devenir bilingue, lisez bien la suite !

    1. AYEZ DE BONNES SOURCES DE MOTIVATION

    Cela peut paraître évident pour beaucoup, mais si vous n’avez pas une bonne raison d’apprendre une langue, vous aurez moins de chances de rester motivé sur le long terme. Essayer d’impressionner des anglophones avec votre français n’est, par exemple, pas une très bonne source de motivation; par contre apprendre le français pour pouvoir communiquer avec des français dans leur langue maternelle est une excellente raison d’apprendre une langue. Peu importe vos motivations, une fois que vous avez choisi la langue que vous voulez apprendre, il est crucial de s’engager à ne pas lâcher : “OK, j’ai décidé d’apprendre cette langue et je vais faire tout mon possible pour qu’elle envahisse

    Bon, une fois que vous vous êtes engagé, comment faire ? Y a-t-il une façon d’apprendre qui soit plus efficace qu’une autre ? Matthew recommande l’approche “360°” : peu importe la méthode utilisée, il faut pratiquer une nouvelle langue tous les jours. “J’ai tendance à absorber autant que possible dès le départ. Si j’ai décidé d’apprendre une langue, j’y vais à fond et j’essaie de l’utiliser un peu tous les jours. Au fur et à mesure que les jours passent, j’essaie de penser, écrire et même de me parler à moi-même dans cette langue. Pour moi, il s’agit avant tout de mettre en pratique ce que j’ai appris - que ce soit dans un email, en me parlant à moi-même, en écoutant de la musique ou la radio. S’entourer, s’immerger dans la culture associée à cette langue est extrêmement important.“ Rappelez-vous que la meilleure chose qui puisse arriver lorsque vous essayez de parler une langue étrangère, c’est que l’on vous réponde dans cette langue. Être capable d’avoir ne serait-ce qu’une conversation simple est une récompense incroyable.

    Atteindre un objectif tel que celui-ci assez rapidement permet de rester motivé et de continuer à pratiquer: “Je garde toujours à l’esprit qu’adapter ma façon de penser à celle des natifs de cette langue est la clé du succès. Bien sûr, il n’y a pas une seule manière de penser correspondant à tous les hispanophones, à tous les hébréophones ou à tous les néerlandophones, mais le but est d’utiliser la langue apprise comme un outil pour construire votre univers linguistique, avec ses codes et spécificités.” …. Lire la suite ...

    Source > De de John-Erik Jordan > Matthew The Polyglot > Traduit par Pauline Beneat sur > http://fr.babbel.com

  • 7 TRUCS POUR SE VIDER L'ESPRIT APRES LE BOULOT

    sports.jpg

    Irritable, désagréable, préoccupé en rentrant du boulot?

    Après une dure journée de travail, il n’est pas toujours facile de rentrer chez soi et d’oublier tous ses tracas professionnels en claquant des doigts.

    Voici 7 choses à faire pour décompresser et se préparer à réattaquer de plus belle le lendemain !

    1. Du sport

    Un grand classique certes, mais on ne le répètera jamais assez : faire du sport défoule, maintient en forme, oxygène les poumons, libère des endorphines (hormone du bonheur, remède naturel contre le stress), et permet ensuite de mieux dormir.

    Footing, natation, sport de combat, fitness : l’important est de choisir un sport qui vous convient, vous amuse, et de vous y tenir !

    2. Un massage

    La meilleure solution pour évacuer le stress et se détendre complètement après une journée de travail ! On en sort apaisé et les idées plus claires. Cela marche d'ailleurs aussi avec un sauna ou un soin en institut.

    C’est cependant un peu plus compliqué à pratiquer fréquemment, à moins d’avoir un partenaire doué et conciliant, ou que votre entreprise ait investi dans des massages sur votre lieu de travail. Ni l’un ni l’autre ? Offrez-vous ce plaisir en institut de temps en temps, vous le valez bien!

    3. Chanter

    Conséquence du succès de la série Glee ? Les chorales redeviennent tendance. Et c’est tant mieux : chanter permet d’avoir une respiration abdominale plus profonde, et donc d’oxygéner à fond son cerveau sans se forcer à faire d’ennuyeux exercices de respiration.

    Intégrer une chorale peut-être très convivial, mais si ce n’est pas votre truc, pas de panique: il vous reste à chanter à tue-tête dans les embouteillages du retour. Même si vous chantez faux, personne ne peut vous entendre. Efficace, gratuit et très drôle !

    4. Ecrire

    En rentrant chez vous, vous ressassez sans cesse les évènements de la journée sans arriver à penser à autre chose ? Pour vous en débarrasser, posez vos états d’esprits sur le papier.

    Vous pouvez tenir un journal intime (ce n’est pas réservé aux ados timides !), écrire simplement sur des feuilles volantes, ou carrément tenir un blog sur Internet. Sous couvert de l’anonymat bien sûr, et sans jamais citer les noms de vos collègues. Qui sait, si vous avez une belle plume ou que vos aventures professionnelles sont particulièrement extravagantes, vous pourriez devenir un bloggeur influent !

    5. Prendre l’apéro

    Ne réservez pas l’apéro à vos jours de congé et aux week-ends ! Prendre un verre entre amis après une dure journée de boulot permet de faire une coupure nette avant de rentrer à la maison. Mieux vaut éviter d'y inviter vos collègues : rejoignez plutôt des gens extérieur à votre entreprise.

    Bien sûr, nul besoin de consommer de l’alcool lors de l’apéritif : un jus de fruit peut être aussi délassant, s’il est pris en bonne compagnie !

    6. Jardiner

    A condition d’avoir un jardin bien sûr, le jardinage est l’activité parfaite pour se vider l’esprit. Elle offre un contact apaisant avec la nature, l’apprentissage de la patience, et c’est une activité d’extérieur.

    L’avantage : il y a toujours quelque chose à faire dans un jardin, et vous serez satisfait de le voir devenir plus beau de jour en jour !

    7. Cuisiner

    La tentation est grande de se jeter sur un paquet de chips ou une tablette de chocolat après une mauvaise journée de travail. Pourtant, vous tirerez plus de satisfaction à vous installer derrière les fourneaux ! Cuisiner est relaxant et valorisant, cela peut se pratiquer seul, avec son conjoint ou ses enfants.

    Vous n'avez pas tous les ingrédients nécessaires? Evitez-vous une virée stressante au supermarché et faites vivre les petits commerces de quartiers. Ou simplifiez carrément la recette: l'essentiel, c'est que ça soit bon.

    Source: lejournaldunet.com > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

  • 5 ASTUCES POUR IMPRESSIONNER VOTRE BOSS

    shutterstock_121409479b.jpg

    Nous avons tous envie d’entrer dans les faveurs de notre boss.

    Ceci est d’autant plus vrai si nous avons un boss charismatique, que nous admirons et que nous avons envie de rendre fier de nous à notre tour. Un petit compliment, un sourire, un regard bienveillant ou carrément de sincères félicitations pour le travail accompli, et voilà notre égo et notre motivation regonflés à bloc. Voici 5 astuces qui pourront vous aider à impressionner votre patron.

    1. Accomplissez les tâches dont les autres ne veulent pas

    La première étape est de faire votre travail et de le faire bien. Acquittez-vous de toutes vos tâches. Si vous pouvez en accomplir quelques-unes de plus, n’hésitez pas. Si vous accomplissez votre job, si vous honorez toutes les tâches qu’il implique, y compris celles qui sont plus difficiles ou moins attrayantes et si vous savez prendre sur vous celles que vos collègues ont tendance à négliger, vous serez très vite perçu(e) comme quelqu’un avec qui il est facile de travailler.

    Évidemment, il ne s’agit pas de se porter volontaire pour tout et de faire toutes les choses que les autres n’ont pas envie de faire sans rechigner. Mais si vous respectez votre part du contrat et si vous vous appliquez sans vous plaindre, votre boss le remarquera et l’appréciera. Oui, cela peut inclure le fait de faire du café alors que tout le monde en boit et laisse la cafetière vide et de remplir de feuilles la photocopieuse alors que celui avant vous vient de faire 3000 copies pour son dossier et ne se soucie pas d’avoir vidé le réservoir.

    2. Apprenez votre job et faites-le bien

    Cela peut sembler abruti comme conseil, mais vous seriez étonné(e) du nombre de vos collègues qui ne savent pas comment gérer les transactions clients, qui relèvent pourtant des attentes quotidiennes. Respectez vos échéances et vos engagements, faites attention à votre orthographe, à votre grammaire et à la ponctuation dans vos documents écrits et coopérez avec ceux qui dépendent de votre boulot pour faire correctement le leur.

    3. Connaissez votre boîte. Ayez une vision globale

    Même si vous êtes dans une entreprise dans laquelle vous ne prévoyez pas de rester jusqu’à la fin de vos jours, vous devez connaître à fond votre boîte. Posez-vous la question « Comment cette entreprise gagne-t-elle de l’argent ? Qu’est-ce que nos clients veulent et attendent de nous ? Quels sont nos produits et nos services ? Comment fonctionnent les systèmes avec lesquels nous travaillons ? » 

    C’est ce que vous faites tous les jours, autant être le faire du mieux possible. Cela implique le fait de connaître la boîte, de garder un œil sur les nouveaux développements dans votre domaine ou dans les entreprises similaires.

    Cette prise de conscience de l’« image plus globale » vous permettra d’accéder à des conversations au sujet d’opportunités d’avenir ou de risques qui affectent le business. Cette connaissance et cette perspective assoiront votre crédibilité et vous serez peut-être vu(e) comme un(e) candidat(e) potentiel(le) pour des jobs ou des postes futurs qui demandent une telle perspective et une telle initiative personnelle. Donc, si un article paraît dans les journaux au sujet de votre entreprise ou d’une boîte travaillant dans le même secteur, copiez-le (ou scannez-le, si c’est en version papier) dans un e-mail et envoyez-le aux membres de votre équipe et à votre boss.

    4. Mettez de l’ordre dans votre espace de travail

    Quel que soit votre espace de travail, il doit être organisé et avoir une allure « professionnelle ». Votre bureau révèle une partie de votre personnalité. Il faut trouver un juste équilibre : il doit être ni surchargé, ni trop épuré. Si aucun papier ou aucun outil de travail ne traine sur votre bureau, vous donnerez l’impression de ne pas travailler. Mais si votre bureau est inondé de feuilles, vous ne donnerez pas non plus l’impression de travailler. Votre désorganisation pourrait faire croire que vous ne maîtrisez pas du tout votre job.

    Lorsque vous quittez le travail, prenez quelques minutes pour ranger vos dossiers afin de retrouver un bureau impeccable le lendemain matin.

    5. Arrivez tôt, rentrez tard

    Il faut arrêter d’arriver pile à l’heure, lorsque la pendule indique 9h00 et de préparer vos clés en mode « starting blocks » lorsqu’elle s’approche furieusement de 17h00. Votre patron aura l’impression que vous n’avez pas vraiment envie d’être là. Il vous suffit de faire un petit effort, de 10 à 15 minutes de chaque côté, pour changer cette image et vous attirer les faveurs de votre patron. Vous ne donnerez plus l’impression de souffrir d’être là et d’être prêt(e) à donner n’importe quoi pour filer chez vous, mais vous serez plutôt perçu(e) comme un investissement qui porte ses fruits. Votre patron pensera que vous êtes motivé(e) par votre boulot, ce qui vous distinguera de vos collègues.

    Source: Ezine Article > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be