travesti

  • HANNUT > À 17 ANS, IL EST GUILLAUME LE JOUR ET RACHEL LA NUIT

    Depuis une soirée Switch il y a 8 mois, il se transforme en drag-queen 3 à 4 fois par semaine

    Une soirée, un déclic ! Il n’en a pas fallu bien plus pour que Guillaume, âgé de seulement 17 ans, prenne goût aux extravagances féminines.

    Depuis 8 mois il se transforme 3 ou 4 soirs par semaine en Rachel The Queen. Ce qui lui plaît ? Les excès en tout genre.

    Guillaume le jour, Rachel la nuit. C’est à peu de chose près à quoi ressemble la vie de Guillaume, à peine âgé de 17 ans. Dans sa garde-robe : une dizaine de robes sexy à souhait, des soutiens-gorge 85D dont deux soutiens-gorge bijoux, des T-shirts 4XL pour les rembourrer, une culotte fausses fesses, des bas collants, 2 paires de talons de 29cm et 2 paires de talons de 18cm, ainsi que des faux ongles, des extensions, des perruques et une mallette de maquillage qui en ferait pâlir plus d‘une.

    « Tout ça a démarré il y a 8 mois quand j’ai participé à une soirée Switch au You Night Club à Bruxelles » , explique ce Hannutois. Le principe ? Les hommes s’habillent en femmes et vice versa. Une aubaine pour ce jeune qui a toujours eu une certaine fascination pour le maquillage et la coiffure. « On a joué le jeu à fond avec mon meilleur ami en prenant le look de drag-queen. Pour cette soirée, j’avais emprunté la robe d’une amie et chopé des extensions blondes au salon de coiffure où je travaille. Je ne suis pas trop bijoux par contre, je portais uniquement le collier avec une pierre que mon meilleur ami m’avait offert » , se souvient-il. Une soirée inoubliable pour ce jeune homme ! Depuis, il passe de Guillaume à Rachel 3 ou 4 fois par semaine. « Je sors en drag-queen dans le carré à Liège ou sur Bruxelles du jeudi au dimanche. »

    Trois heures de maquillage sont nécessaires à ce transformiste pour métamorphoser ce visage d’ange en celui d’une femme exubérante. « Ça demande une sacrée préparation, mais je prends littéralement … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019 (En vente jusqu’au 29/12)

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019

    L’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

    L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be