traitement

  • TAXE SUR L’ENLÈVEMENT ET LE TRAITEMENT DES DÉCHETS MÉNAGERS > VOTRE VILLE VOUS INFORME

    images62LPI2W2.jpg

    Quel est le montant de cette taxe et que comprend-elle ?

    Le Collège communal informe la population du principe de la taxe relative à l’enlèvement et le traitement des déchets ménagers en 2014.

    Le montant de la taxe forfaitaire annuelle s’élève à 100 € pour une personne isolée, à 125 € pour un ménage constitué de 2 personnes et à 145 € pour un ménage de 3 personnes ou plus. Ce montant comprend les collectes en porte-à-porte des PMC et des papiers-cartons, l’accès au recyparc ainsi qu’un quota de déchets et de levées de containeurs.

    Ce quota comprend 50 kilos de déchets ménagers (conteneur gris) par habitant et 40 kilos de déchets organiques (conteneur vert) par habitant. Le nombre de vidanges des conteneurs compris dans la taxe est de 25 levées.

    Pour le surplus, le prix des déchets s’élève à

    • 0,11 € pour tout kilo de déchets ménagers (conteneur gris) au-delà de 50 kg jusqu’à 120 kg/hab

    • 0,25 € pour tout kilo de déchets ménagers (conteneur gris) au-delà de 120 kg/hab

    • 0,07 € pour tout kilo de déchets organiques (conteneur vert) au-delà de 40 kg/hab

    Le prix des levées, au-delà des 25 vidanges reprises dans la taxe forfaitaire, est fixé à 0,75 €/levée.

    Qui peut bénéficier d’une réduction financière et suivant quelle démarche ?

    Le Collège communal rappelle à la population hannutoise les démarches à effectuer en vue de bénéficier des réductions financières suivantes :

    1. pour l’année 2014, est exonérée de la partie fixe de la taxe toute personne qui, au 1er janvier, est :

    a) inscrite comme isolée au registre de la population et réside habituellement en maison de repos ou de soins pour personnes âgées ;

    b) inscrite comme isolée au registre de la population et séjourne habituellement en milieu psychiatrique ;

    c) les personnes physiques, morales ou exploitants quels qu’ils soient ayant leur siège social et/ou d’exploitation sur le territoire de Hannut (sans être domiciliées dans l’immeuble) et ayant recours à un collecteur privé pour l’évacuation des déchets “de type ménagers” issus de leur activité commerciale.

    Documents à produire :

    • une attestation émanant de l’établissement d’hébergement (1.a – 1.b).

    • une attestation du collecteur privé certifiant la validité du contrat pour l’année 2014 (1.c).

    2. sur base de votre situation 2014, une réduction sur la partie proportionnelle de la taxe sera octroyée durant

    l’année 2015 :

    a) aux personnes pouvant se prévaloir, au 1er janvier 2014, du titre ‘BIm’ et/ou ‘GrApA’ : une réduction de la taxe proportionnelle au poids des déchets ménagers résiduels fixée à 0,11 €/kg (maximum 70 kg par habitant)

    b) aux personnes souffrant d’une incontinence chronique ou étant munies d’une poche urostomie : une réduction de la taxe proportionnelle au poids des déchets ménagers fixée à 0,25€/Kg pour les kilos compris entre 120 et 200 Kg par ménage.

    c) aux crèches, garderies d’enfants, gardiennes reconnues par l’O.N.E., gardiennes non agréées : une réduction de la taxe proportionnelle au poids des déchets organiques fixée à 1kg/jour complet/enfant gardé.

    Documents à produire :

    • une attestation officielle de la Mutualité ou de l’Office National des Pensions relative à l’année 2014 (2.a)

    • un certificat médical (2.b)

    • un relevé de l’ONE, du CPAS ou une déclaration sur l’honneur reprenant le nombre d’enfants gardés pendant l’année 2013. (2.c)

    Remarque : BIM = bénéficiaire d’intervention majorée.

    Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.pour bénéficier d’une de ces exonérations ou d’une de ces réductions, il convient de vous présenter (ou de faire parvenir) entre le 3 janvier 2014 et le 28 février 2014, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h, au service des finances de l’Administration communale muni des documents ci-dessus nous vous rappelons que toutes ces démarches doivent être effectuées chaque année.

    N.B. Une famille comptant, dans ses membres inscrits au registre de la population au 1er janvier 2014, des enfants âgés de moins de 3 ans, bénéficiera automatiquement d’une réduction par enfant de la taxe proportionnelle au poids des déchets organiques fixée à 0,07€/kg (pour 30 Kg au-delà des 40 Kg de déchets organiques prévus dans la partie forfaitaire), sans avoir à accomplir de formalité auprès de l’Administration communale. Cette réduction sera déduite en 2015.

    Renseignements complémentaires :

    • pour les aspects “taxe” : service des Finances & 019/630.516 finances@hannut.be

    • pour le tri et la collecte des déchets : service Environnement & 019/51.93.84 > environnement@hannut.be

    Source > Hannut Actu décembre

  • UN NOUVEAU TRAITEMENT CONTRE LA PEUR

    85_186_peur.jpg

    Des chercheurs suédois ont réussi à manipuler les processus de mémorisation pour effacer des souvenirs de peur.

    Il s’agit d’une première chez l’être humain, indique Futura-Sciences. Des travaux antérieurs avaient abouti à des résultats similaires, mais sur des rongeurs et en recourant à des médicaments. Ici, une équipe de l’université Uppsala a procédé en agissant sur les phénomènes de stockage et de reconsolidation qui sous-tendent la mémorisation.

    Des volontaires ont été soumis à une expérience en trois temps.

    • Jour 1. Une image neutre est diffusée : les participants reçoivent simultanément une décharge électrique, destinée à créer un sentiment de peur lié à cette image.

    • Le lendemain. La même image est affichée, mais sans décharge électrique cette fois. Deux groupes ont alors été constitués.

    Le premier a été confronté, dans les dix minutes qui ont suivi, à la diffusion de cette fameuse image à de très nombreuses reprises (séance d'extinction de la peur).

    Le second a eu droit au même traitement, mais six heures plus tard, laissant ainsi le temps au cerveau d’organiser le processus de reconsolidation de la mémoire.

    Durant ces séances, tous les participants ont subi des examens visant à mesurer leur réaction de peur (par le biais de capteurs placés sur la peau). Il s’avère que les membres du premier panel ne ressentaient plus aucun stress face à la photo ; ce qui n’était pas le cas dans le second groupe, qui manifestait encore une certaine anxiété.

    • A une autre occasion, les volontaires ont à nouveau été réunis. Toujours confrontés à la même image, leur activité cérébrale a été observée par imagerie médicale. Il s’agissait en particulier de scruter l’amygdale, située dans le lobe temporal, et associée à la peur et à l’anxiété. Résultat : activité faible chez ceux qui avaient bénéficié de la séance d’extinction de la peur (premier groupe) et relativement nette et organisée lorsqu’il y avait eu reconsolidation (second groupe).

    L’intérêt de ces recherches, publiées dans la revue « Science », c’est qu’elles dégagent des voies prometteuses pour une meilleure prise en charge de troubles comme les phobies, les crises d’angoisse ou le syndrome de stress post-traumatique

    Source > http://www.passionsante.be

  • COMBIEN GAGNENT NOS BOURGMESTRES ET ÉCHEVINS ? CE N'EST PAS UN SECRET !

    1294760291_PROMOIWC_echarpe2.jpgCombien gagnent donc nos élus communaux? Le traitement des bourgmestres et échevins est fixé par la loi. Les émoluments du bourgmestre varient entre 13.785 euros et 80.492 euros brut par an, selon le nombre d’habitants.

    Le traitement des bourgmestres ont été revalorisés en 2001. Leurs revenus étaient en effet souvent insuffisants pour leur permettre de vivre sans complément. A présent, le bourgmestre d’un petit village de moins de 300 âmes gagne environ 1.140 euros brut par mois, tandis que le mayeur d’une commune de grande envergure recensant plus de 150.000 habitants touchera plus de 6.700 euros brut.

    Salaire d’un échevin: 60 à 75% de celui bourgmestre

    Les échevins sont quant à eux rémunérés selon un pourcentage du traitement du bourgmestre de leur commune. Dans les communes de moins de 50.000 habitants, l’échevin percevra un salaire équivalent à 60% de celui du bourgmestre. Dans les entités qui comptent plus de 50.000 citoyens inscrits dans leur registre, le revenu de l’échevin atteindra 75% de celui du bourgmestre.

    Autres avantages?

    Bourgmestres et échevins ont droit à un pécule de vacances et à une prime de fin d’année. Le pécule de vacances est composé d’une partie forfaitaire de 1.063 euros, et d’une partie variable s’élevant à 1,1% du traitement annuel.

    Ils perçoivent également une indemnité pour les frais engrangés dans l’exercice de la fonction exercée. Leurs frais de déplacement, de télécommunication et de séjour lors de voyages dans le cadre de leur mandat sont donc remboursés. Seules les dépenses réelles effectuées dans l’intérêt de la commune sont indemnisées. Toutes les dépenses personnelles sont exclues.

    Cumul de fonctions?

    Il se peut que le mandataire exerce une autre activité professionnelle en plus de son mandat. Si c’est le cas, il ne peut cumuler les pécules de vacances et les allocations de fin d’année des deux activités sans limite. La règle régissant ces cumuls diffère selon le secteur dans lequel le mandataire est employé.

    Si le mandataire exerce une profession sous le statut d’indépendant, cette activité ne lui procure ni pécule ni allocation de fin d’année. Il peut donc percevoir l’intégralité du pécule de vacances et de l’allocation de fin d’année liés à son mandat communal.

    S’il travaille dans le secteur public ou privé, il peut cumuler les pécules de vacances jusqu’au montant maximum correspondant au pécule le plus élevé sur base d’un temps plein. Par exemple, un bourgmestre travaillant à mi-temps dans une entreprise et touchant un pécule de 1.000 euros. Le pécule à temps plein lié à cette activité s’élèverait à 2.000 euros. Son mandat local lui donne droit à un pécule de 1.500 euros. Le plafond théorique à ne pas dépasser est donc de 2.000 euros. Le cumul des pécules des deux activités atteint 2.500 euros. Il faut donc réduire cette somme de 500 euros.

    Traitement alloué (montant annuel brut) voir la suite > 

    Lire la suite