trafic manager

  • UN MÉTIER D’AVENIR AVEC LE FOREM: DEVENEZ « TRAFIC MANAGER »

    manager.jpg

    Votre mission : augmenter les flux des sites internet en attirant de nouveaux clients

    Des évolutions sociologiques, démographiques ou encore économiques ont donné naissance à de nouveaux métiers dits « métiers d’avenir ». On en dénombre plusieurs, notamment dans le domaine de l’internet. C’est le cas du Trafic Manager sur lequel nous nous penchons aujourd’hui.

    Notre monde change. Crise économique, instabilité des prix, concurrence accrue ou encore nouveaux comportements des consommateurs : autant d’éléments qui ont des répercussions sur le marché de l’emploi qui voit, du coup, apparaître des métiers dits d’avenir. L’appellation « métiers d’avenir » regroupe, à la fois, des nouveaux métiers, des métiers dont le contenu va évoluer, s’hybrider et/ou des métiers pour lesquels l’effectif en postes de travail devrait croître. Le Forem s’est penché sur ces métiers pour établir une première liste des métiers d’avenir, avec la perspective de besoins futurs en effectifs et en qualifications.

    Parmi ceux-ci, on épingle le job de Trafic Manager ou analyste de trafic, dans le secteur de l’internet. Quelle entreprise ne rêve pas d’accrocher des clients grâce à son site web ? Comment le rendre efficace et performant ? Comment être le meilleur dans ce domaine ? Le Trafic Manager va s’y atteler. « Le Trafic Manager a pour objectif d’attirer, sur un site web, un maximum de trafic  pour transformer un visiteur en client », explique Mohamed Addarsi, analyste au Forem. « Il s’agit d’un travail commercial exercé dans la sphère du net. Il travaille selon 3 axes : il conseille sur le choix des supports, il met en œuvre des campagnes (achat d’espaces ou encore mise en ligne des espaces) et il assure le suivi des campagnes », ajoute l’analyste.

    ATTIRER DE NOUVEAUX CLIENTS

    Sa mission ? Attirer de nouveaux clients grâce au web. Pour cela, il dispose d’outils et de leviers marketing comme des liens sponsorisés, l’achat d’espaces médias ou l’affiliation (contrats entre différents sites web).

    Pour devenir Trafic Manager, à l’heure actuelle, comme le métier est émergent et que peu de formations existent, il est préférable d’avoir au minimum un baccalauréat en communication, commerce ou même informatique, sans oublier les relations publiques. Ceci dit, des formations commencent à voir le jour et des entreprises sont déjà en train de recruter ce type de profil.

    Notez que si vous désirez en savoir plus sur ces métiers d’avenir en général, il existe une publication du Forem intitulée « Quels  sont les métiers d’avenir en Wallonie ? ». Vous la trouverez sur le site internet du Forem, via le lien suivant : http://www.leforem.be/chiffres-et-analyses/analyses-et-actualites/marche-de-l-emploi-wallon-analyses/etudes-specifiques.html.

    COMMENT SE FORMER ?

    Pour devenir Trafic Manager, des formations se mettent doucement en place. Les formations plus classiques comme un baccalauréat (3 ans) en relations publiques sont d’actualité. On trouve notamment cette formation à l’Ecole Lucia de Brouckère, à Bruxelles. A Lille, l’Ecole Supérieure de Communication propose des formations orientées vers la communication et les RP. En Belgique et en France, Cegos a mis en place des formations professionnelles et continues pour les métiers de l’elearning. Et, preuve que le métier a de l’avenir, NetAffiliation, une plateforme d’affiliation web et mobile (100.000 sites affiliés) présente notamment en Belgique et en France, recrute des personnes dynamiques, motivées, autonomes, passionnées par le web et avec une bonne connaissance des NTIC. « NetAffiliation recrute des collaborateurs pour des postes commerciaux et techniques », explique-ton du côté de l’entreprise qui propose également plusieurs offres de stages longue durée, contrats de professionnalisation et d'apprentissage dans une optique d'embauche.

    Source >  LAURENCE BRIQUET via > http://www.jobsregions.be