trafic

  • UN COUPLE DE HANNUTOIS AU CŒUR D’UN TRAFIC DE COCAÏNE > IL RISQUE 3 ANS DE PRISON

    Ces jeunes parents écoulaient leur stock à Hannut

    Ils sont quatre à risquer trois ans de prison ferme. Deux sœurs, le mari de l’une d’elles et l’ex de la seconde. La raison ? Ils ont mis en place un important trafic de cocaïne qu’ils écoulaient à Hannut. Ils pouvaient en toucher jusqu’à 1.500 euros de bénéfices par semaine !

    Le tableau semble surréaliste. Ce mercredi matin, quatre personnes (âgées de 23 à 41 ans) ont fait face au tribunal correctionnel de Huy : deux sœurs, le mari de l’une et l’ex de l’autre. C’est que, ensemble, la petite troupe se retrouve au cœur d’une histoire à la Pablo Escobar, version hannutoise.

    Durant l’année 2015, ils se sont livrés à un véritable et important trafic de cocaïne. Le couple d’époux qui vit à Hannut (parents de deux enfants de 7 et 2 ans !) se serait lancé dans cette histoire « pour en finir avec les fins de mois difficiles ». C’est la propre sœur de la mère de famille qui aurait eu l’idée de cette « activité extérieure lucrative », comme l’a décrite le parquet, aidé par son petit ami de l’époque, déjà connu dans le milieu des stupéfiants, en région bruxelloise notamment.

    En aveux, le modus operandi du groupe (prévenu également pour association de malfaiteurs) semble … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

  • HUY-HANNUT: 19 HOMMES IMPLIQUÉS DANS UN IMPORTANT TRAFIC DE VOITURES VOLÉES, MAQUILLÉES ET REVENDUES À L'ÉTRANGER

    C’est un très gros procès qui a commencé hier au tribunal correctionnel de Huy.

    19 personnes sont suspectées d’être impliquées dans un important trafic de voitures, qui a démarré à Hannut en 2011.

    Une trentaine de véhicules, souvent luxueux, ont été volés, maquillés puis revendus à l’étranger.

    Gros dispositif de sécurité ce mercredi au palais de justice de Huy. Pas question d’entrer dans la … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1471190 > Illustration V.R

  • UN HANNUTOIS ARRÊTÉ POUR TRAFIC D'HÉROÏNE DANS LE QUARTIER SAINT-DENIS À LIÈGE

    1984554312_B971586021Z_1_20131210181821_000_GBO1KVHK6_1-0.jpg

    Louis, un Hannutois de 72 ans, a été déféré au parquet de Liège mardi pour trafic de stupéfiants, et plus particulièrement d’héroïne dans le quartier Saint-Denis à Liège. Parmi ses clients, des prostituées et des toxicomanes.

    Lundi, vers 13h30, une patrouille de police de Liège a son attention attirée par un véhicule stationné dans le carrefour reliant la place Saint-Denis et la rue Lambert Lombard. Lors du contrôle, les policiers découvrent sept grosses billes d’héroïne, 80 euros et un spray lacrymal.

    Les policiers arrêtent le conducteur bien connu de leurs services. Il s’agit d’un septuagénaire hannutois qui reconnaît s’adonner au deal d’héroïne dans le quartier depuis un an.

    Louis achetait la drogue à Maastricht (Pays-Bas) et des copains du quartier confectionnaient les billes dans des endroits discrets. Louis, en possession de deux gsm, se chargeait de la revente.

    Le Hannutois précise qu’il s’agissait de la dernière fois qu’il s’adonnait à cette activité car elle lui coûtait plus que ce qu’elle ne rapportait. Il raconte qu’il continuait à livrer car les prostituées le lui demandaient.

    Source > Rédaction en ligne de MC sur > http://www.lameuse.be/878196

  • BON À SAVOIR > LES INFOS TRAFIC EN LIFE AVEC SUDPRESSE

    Projet2.jpg

    SITE GENERAL & CARTE > http://www.sudinfo.be/services/trafic

    INFO TRAFIC > http://www.sudinfo.be/services/trafic/stats

    PREVISIONS > http://www.sudinfo.be/services/trafic/previsions

    TRAJETS (Durée prévue) > http://www.sudinfo.be/services/trafic/trajets

  • WASSEIGES > UN TRAFIC SUSPECT INQUIÈTE LES RIVERAINS

    1146358165.jpg

    La rue du Chant des Oiseaux, à Ambressin ne semble plus être un endroit calme où il fait bon se promener.

    Depuis environ cinq mois, ce petit chemin de campagne serait devenu le rendez-vous des trafiquants. «  Les riverains se sont plaints auprès de nous. Ils sont inquiets. Surtout pour leurs enfants qui, pendant les vacances, vont souvent faire du vélo à cet endroit. D’après eux, de manière régulière, il y a un trafic dans ce chemin. Des voitures imposantes, comme des 4X4, s’y garent.

    Elles ont des plaques belges ou françaises. Ces personnes ouvrent leur coffre et échangent de drôles de choses, comme des paquets  », commente Francis Cloux, du groupe de l’opposition Alliance.

    Des panneaux de signalisation ont été placés pour éviter les rassemblements.

    Tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mardi.

    Source > http://www.sudinfo.be/758754 Photo > DDH

  • UN HANNUTOIS DE 71 ANS, PURGE SA PEINE DE TRAVAIL POUR TRAFIC DE DROGUE

    117335340.jpg

    Luc, un Hannutois de 71 ans, purge sa peine de travail pour trafic de drogue: «Plutôt avoir mal au dos que d'être en prison»

    Luc, 71 ans, a très mal au dos. Pourtant, deux fois par semaine, il se rend rue de Tirlemont à Hannut couper des cartons à la Maison du Cœur, un centre d’aide aux plus démunis. Un boulot harassant mais qu’il est obligé d’effectuer. C’est sa peine de travail pour avoir trempé dans plusieurs trafics de drogue. C’est pour éviter la prison que Luc a choisi de transformer sa peine en heures de travail. « Plutôt avoir mal au dos que d’être derrière les barreaux », nous a-t-il confié.

    Un choix qui a la cote en 2012 puisqu’une hausse de 43 % de ce type de peine a été constaté dans la région de Hannut.

    Source > http://www.sudinfo.be par Thomas Broux > Photo Th.B.

  • TRAFIC DE CHIOTS: LA BELGIQUE AU COEUR DU SCANDALE

    1111461400.jpg“ Il y a un trafic de chiots entre des pays de l’est de l’Europe et la Belgique et nos autorités ne font rien. ” Des associations de défense des animaux remontent au créneau après le passage en Belgique d’un journaliste français dont le film va faire grand bruit.

    Frédéric Gilbert prépare pour Gulli TV (une chaîne familiale française que l’on peut capter sur les bouquets numériques) un film d’une heure et demie sur la maltraitance animale. Il sera diffusé fin septembre. Ce qu’il a vu en Hongrie est hallucinant et ce genre de trafic ne concerne pas que la France, mais aussi la Belgique.

    “ Selon la loi belge, les éleveurs habilités par les autorités de votre pays devraient être des négociants vendeurs-éleveurs ”, explique le journaliste. “ Mais les gens que j’ai vus ne sont pas du tout éleveurs, seulement des commerçants. Ils font du ramassage dans des élevages, parfois clandestins […] Les élevages que j’ai vus vont de l’acceptable au pire. Le pire, c’était des centaines de chiens enfermés dans des cages, avec comme nourriture de la viande avariée jetée à même le sol. Les chiens reproducteurs s’éborgnaient en se heurtant aux grilles. Par ailleurs, vaccination ou identification des chiens, tout document est falsifiable, ça je peux vous l’assurer!

    >Ne manquez pas notre enquête exclusive sur ces trafics dans votre journal de samedi.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 4 Août 2012 à 07h06(Frédéric Gilbert)

  • LE TRAFIC INTERNET DEVRAIT ÊTRE MULTIPLIÉ PAR 4 D'ICI À 2016

    3b04befec86798a8e7e4cdffa435f27c_L.jpgL’usage croissant des gadgets informatiques tels les tablettes et les Smartphones laissent présager une multiplication par quatre du trafic internet d’ici 2016.

    L’équipementier en télécommunications Cisco estime que le débit internet mondial atteindra 1,3 zettaoctets dans quatre ans, sachant qu’un zettaoctet équivaut à mille milliards de gigaoctets. C’est quatre fois le niveau de 2011, selon le communiqué du groupe californien.

    Cette croissance sera d’abord due à la prolifération des appareils permettant de se connecter à internet, poursuit l’étude, qui cite les tablettes, les téléphones portables et “ autres gadgets intelligents ”.

    D’ici 2016, le nombre de connections devrait atteindre 18,9 milliards --soit près de 2,5 par personne-- contre 10,3 milliards en 2011.

    De plus en plus d’internautes

    “ Que ce soit par les appels téléphoniques avec webcam, les films sur tablette, la télé par internet ou les vidéo-conférences, la somme de nos actions crée non seulement une demande de zettaoctets de bande passante, mais change aussi en profondeur les conditions nécessaires au réseau pour pouvoir satisfaire les besoins ”, a indiqué le vice-président de Cisco, Suraj Shetty.

    Un deuxième facteur de hausse, selon l’étude, réside dans le nombre croissant d’internautes. En 2016, ils seraient 3,4 milliards, soit environ 45 % de la population mondiale, selon les estimations des Nations unies.

    L’étude prend aussi en compte la vitesse croissante du débit, qui serait multipliée par quatre, et la part grandissante du wifi. En 2016, Cisco s’attend à ce que plus de la moitié du trafic internet mondial passe par une connexion sans fil.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 30 Mai 2012 à 18h35 AFP