tihange

  • DEMARRER SA CARRIERE DANS UNE GRANDE ENTREPRISE

    elgendi_aniss_0004.jpg

    Diplôme tout frais en poche, des milliers de jeunes arrivent en septembre sur le marché du travail. Avec pour beaucoup, un dilemme : postuler dans une petite ou une grande entreprise. Pas facile de savoir où faire ses premières armes. Aniss, lui, a opté pour la grande entreprise et n’y a trouvé que des avantages !

    Vous bénéficiez d'une formation rigoureuse et d'une expérience plus crédible

    En début de carrière, on a besoin de repères, d'encadrement. Les grands groupes dégagent d'importants budgets pour former les jeunes ; un investissement souvent trop lourd pour les petites entités. "Lorsque je suis arrivé pour la première fois à la centrale de Tihange, il y a six ans, je ne connaissais rien au nucléaire, avoue Aniss El Guendi, 29 ans, contremaître adjoint chez Electrabel. Dès le début, un collègue m'a parrainé et coaché. Il m'a fait découvrir toutes les facettes du métier. J'ai également pu suivre, en Belgique et à l'étranger, des formations techniques et d'autres consacrées à la protection et la sécurité. Aujourd'hui encore, alors que j'exerce de nouvelles responsabilités, je reste très bien encadré et formé."

    Bénéficier d'une formation continue, participer à des projets d'envergure, profiter du savoir d'experts permet d'engranger une expérience solide et inestimable en début de carrière. Associée à un grand nom, cette expérience pourra plus facilement être payante pour l'avenir.

    Vous pouvez compter sur un réseau plus large

    Pour bâtir sa carrière, un bon tissu de contacts est essentiel. Travailler pour un grand nom vous donne l'occasion de rencontrer plus de monde, de cadres, d'experts y compris à l'étranger. "Le fait d'être continuellement sur le terrain m'a permis de faire la connaissance de spécialistes du nucléaire tant à Tihange que dans d'autres centrales du groupe à l'étranger", confirme Aniss.

    Vous grimpez plus vite les échelons et participez à de plus grands projets

    Même avec une ou deux années d'expérience dans des entreprises plus grandes, il est possible de participer activement à des projets d'envergure, y compris internationaux.

    Les opportunités d'évolution de carrière sont aussi souvent plus nombreuses. Les postes à pouvoir y sont par définition plus nombreux. "Au départ, j'ai été engagé comme technicien junior, j'étais tout en bas de l'échelle, témoigne Aniss. Rapidement, j'ai pu évoluer pour devenir technicien principal spécialisé, puis préparateur et brigadier. Aujourd'hui, en à peine six ans, je suis devenu contremaître adjoint et je dirige une équipe de 10 personnes.

    Cette chance, vous pouvez vous aussi la saisir : nous cherchons des nouveaux collègues en ce moment à Tihange..."

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1101041 Photo > Elgendi Aniss

  • TIHANGE: PAS DE DANGER IMMÉDIAT À L'INSTITUT TIBÉTAIN

    1044934329_ID7733495_tibetpho_130456_H3VM8L_0.JPGCe lundi matin, une enveloppe contenant de la poudre blanche a été retrouvée au centre tibétain de Tihange où le Dalaï-Lama est attendu jeudi. La police hutoise a directement été avertie. La protection civile de Libramont est ensuite intervenue afin de savoir si le produit pouvait présenter des risques d’explosion ou de radioactivité. Finalement, aucun danger immédiat n’a été décelé. La poudre est actuellement en train d’être analysée, à Bruxelles. Ce colis suspect ne change en rien l’agenda de l’Institut. La journée du Dalaï-lama se déroulera comme prévu.

    Plus de détails demain dans votre journal papier !

    Source > Sudpresse > Publié le Lundi 21 Mai 2012 à 19h08 >Photo NP

  • AGENDA > LE DALAÏ LAMA PROCHAINEMENT A HUY

    2130207919_ID7699139_dalai_150628_H3UYA2_0.JPGLe Dalaï-lama sera à Tihange, à l’Institut Yeunten Ling, ce jeudi 24 mai. Pour que tout se passe sans problème, la sécurité sera renforcée pendant les festivités. Les participants ne doivent plus tarder. Pour voir le Dalaï-lama, il faut s’inscrire sur Internet. > http://www.institut-tibetain.org/cms/

    Il reste encore 2.000 places à dix euros pour assister à la visite du Dalaï-lama, à Huy. Pour en acheter, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Institut (www.dalailama-2012.be).

    Pas question de venir à l’improviste. Vu les relations très tendues entre la Chine et le Tibet, la sécurité sera renforcée. Retrouvez tous les détails pratiques, demain dans La Meuse Huy-Waremme.

    C’est la cinquième visite du Dalaï-lama à Huy

    Plus de précisions dans votre journal papier de ce vendredi ….

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 10 Mai 2012 à 15h13 > Photo: Belga