théatre;les planches à nu

  • À PARTIR DE CE 10/03 À PETIT-HALLET (HANNUT) > THEATRE > LES PAN VOUS EMMENENT AU PAYS DE L’ABSURDE. (5 dates)

    Pour cette nouvelle saison, les PAN vous emmènent au pays de l’absurde.

    “Absurdies” est constitué de 13 courtes pièces choisies dans le répertoire de Karl Valentin, d’Harold Pinter (traduction française : Eric Kahane) et de Jean-Pierre Martinez. Des dialogues anodins, absurdes, parfois drôles qui forment un tissu de discussions apparemment vides de sens.

    Et c’est dans ce vide que Les Planches à Nu ont travaillé : comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini.  "Absurdies" : à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

    Mise en scène de Sophie Schneider

    Avec Fernand Claude, Jean Dufour, Steffy Dumont, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Bernadette Paradowski et Monique Surlemont

    Dates : les vendredis et samedis 10, 11, 17(COMPLET), 18, 24 et 25 mars à 20h et le dimanche 19 mars à 16h30

    Représentation exceptionnelle au profit du Ladies'Circle de Hannut le dimanche 12 mars à 16h30

    Infos et réservations : 0479/77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Lieu : Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 10 € - Etudiants et autres théâtres : 5 € - Art. 27 : 1,25 €

    Les liens > www.planchesanu.be - www.facebook.com/theatrehannut

    L’historique de la troupe

    Zoom sur les troupes de théâtres amateurs qui ponctuent notre vie culturelle de leur diversité et de leur créativité.

    La troupe des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, investit l'espace scénique depuis maintenant 20 ans. Leur public le sait: ce qui fait la richesse de cette troupe enthousiaste, c'est le va-et-vient constructif des comédiens et des metteurs en scène qui se succèdent chaque année avec originalité pour réinventer leur définition de la performance théâtrale.

    Cette année, les PAN remettent le couvert avec Sophie Schneider, qui a exploré avec eux le thème fertile de l'absurdité en mettant en scène des textes choisis de Karl Valentin, d'Harold Pinter et de Jean-Pierre Martinez. Bienvenue en Absurdies !

    « Les Planches à Nu » est une ASBL qui fût fondée en 1997 sous l’impulsion du Centre Culturel de Hannut. Depuis lors, des dizaines de comédiens amateurs de tous les horizons se sont succédés sous la direction de plus de dix metteurs en scène pour proposer à leur public des spectacles qui ne cessent jamais de surprendre par leur diversité, par leur originalité et parfois même, par leur audace. Les comédiens de la troupe travaillent cette année d'arrache-pied pour exploiter le thème de l'absurdité dans toutes ses nuances : les mots, les silences, les interrogations et surtout, ces rires inexpliqués qui naissent de l'incompréhension et des malentendus dans des dialogues qui ont parfois comme un petit air de déjà-vu.

    « Nous avons exploré beaucoup de styles et des mises en scène différentes ces dernières années », explique Emilie Massi, présidente des Planches à Nu. « Sous la houlette de Sophie Schneider, nous avons décidé, pour cette nouvelle saison, d'effectuer un travail un peu plus en profondeur, où la forme est secondaire mais où le fond peut prendre des facettes variées, selon l'interprétation de chacun. Sophie nous a guidés pour nous apprendre à soigner notre jeu d'acteur dans les dialogues, mais surtout pour nous permettre de faire parler les silences. Nous sommes heureux de ce travail pointilleux qui a enrichi notre jeu et nous nous réjouissons de partager le résultat avec notre public. »

    En quoi consiste exactement cette nouvelle aventure théâtrale qui se veut à la fois drôle, décalée et lourde de «non-sens»? Sophie Schneider nous l'explique dans sa note d'intention: « Il s'agit ici de dialogues anodins, absurdes, souvent drôles, qui forment un tissu de discussions en apparence vide de sens. Mais c’est dans ce vide que les comédiens ont travaillé.» Les membres des PAN ont effet dû s'interroger. Comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? « C'est entre les répliques que naît le jeu.», poursuit Sophie Schneider. «Le spectacle Absurdies est constitué de pièces courtes d'origines différentes mais qui partagent un même fil conducteur: le non-dit, le malentendu, les réactions absurdes qui naissent d'une communication ratée.»

    La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini, pour le plus grand plaisir du public des Planches à Nu.

    Absurdies, c'est à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

    Planches à nu.jpg