test-achats

  • DOSSIER TEST-ACHATS > REDUIRE L'AUGMENTATION DE SA FACTURE D'ENERGIE EN 2016

    Le Wallon est le champion des dépenses énergétiques: elles représentent 6,3 %* de son budget contre 4,9% pour le Flamand et 4,2% pour le Bruxellois.

    En 2016, la facture d’énergie continuera à augmenter.

    On fait quoi…?

    En 2015, même si vous avez diminué votre consommation, votre facture d’électricité a augmenté. La facture de gaz, elle aussi est repartie à la hausse. Et ces augmentations vont malheureusement se poursuivre en 2016.

    Les responsables?

    > Le passage de la TVA de 6 à 21 % sur l’électricité.

    Test-Achats a chiffré à 100 € la conséquence de cette mesure sur votre facture.

    > L'impôt des sociétés auquel sont désormais soumises les intercommunales.

    En moyenne 32 € supplémentaires pour l'électricité et 40 € par an pour les ménages qui se chauffent au gaz.

    > Des coûts de distribution plus élevés.

    Les gestionnaires coincés par le gel des tarifs pendant deux ans ont commencé à en répercuter le coût. Certains affirment même que ce n’est pas fini! Conséquence: plusieurs dizaines d’euros en plus à payer! Selon Test-Achats, les ménages ont déjà dû faire face à une augmentation des coûts de réseaux de plus de 40 % en moyenne ces Lire la suite ici ...

    Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1419345

  • TEST-ACHATS DÉNONCE LES ARNAQUES DES VENTES SUR INTERNET

    365338433_ID7800910_web-internet_114029_H3WY7T_0.JPGLe Centre Européen des Consommateurs (CEC) en Belgique a reçu, en 2011, 1.822 plaintes de consommateurs qui avaient acheté un produit ou un service sur internet. Au moins 12% des cas concernaient une pratique frauduleuse.

    C’est ce qu’annonce Test-Achats dans un communiqué.

    Parmi les plaintes reçues par le CEC, 9 % concernaient une “ arnaque pure ”, 2 % des “ pratiques de vente trompeuses ” et 1 % des “ produits non commandés ”.

    La plupart des plaintes concernant les arnaques portent sur des vêtements, voyages, produits de loisirs et produits électroniques.

    Parallèlement, 35 % des plaintes concernaient des biens ou des services payés mais non livrés. En cas de non-livraison, il n’est cependant pas toujours question de mauvaise foi, nuance l’organisation de défense des consommateurs. Le problème découlait parfois d’un problème administratif ou d’un défaut de stock.

    Pour aider les consommateurs lors de leurs achats sur internet, le CEC a édité une brochure en trois parties. Celle-ci est disponible gratuitement au 0800/50.222 en mentionnant le code “ Shop 100 ”.

    Source > Sudpresse > Publié le Lundi 11 Juin 2012 à 11h41 Belga > (Photo News)