tenue

  • QUEL EST LE LOOK DE L'EMPLOI ?

    DressCode_2015_03_18_shutterstock_96967121.jpg

    Les boutons de manchettes bling-bling, les minis, les mocassins et les vernis flashy, c’est tendance.

    Mais mieux vaut éviter certains « it » de la saison pour postuler.

    En entretien d'embauche, les « fautes de goût » peuvent se payer cher. La première chose que je regarde, ce sont les chaussettes. Si elles sont blanches, sport, le candidat est certain de sortir de mon bureau dans les dix minutes ! Les fautes de goût sont impardonnables !, relate une chasseuse de têtes. Le processus d’embauche est régi par un ensemble de codes identitaires dont s'imprègnent les recruteurs. De façon plus ou moins consciente. Apparence, comportement verbal et non verbal…

    Chaque métier possède ses propres conventions. La tenue vestimentaire est sans doute l'une de celles qui varient le plus d'une profession à une autre. Mais même si l'allure strictissime reste de rigueur, le bon dress code est avant tout une question d'attitude. L'idée, c'est d'adapter sa garde-robe au poste convoité. Et d'incarner physiquement sa fonction. Certains secteurs ont des codes vestimentaires stricts, notamment dans la finance et les métiers de la vente, en contact permanent avec des personnes ou des entreprises. Pour postuler dans la banque d'affaires ou en tant que consultant, un costume sombre, une chemise blanche ou à très fines rayures, des boutons de manchette, une cravate et des chaussures noires (et cirées) s'imposent. Et pas la peine de tenter de déroger à cette règle. Les recruteurs sont très conservateurs.

    Dans les métiers créatifs, le code est plus souple - mais toujours étudié. La question d'image apparaît secondaire pour les fonctions de back-office, mais primordiale pour tous les postes de représentation. Quelle que soit la tenue sélectionnée pour l'entretien, vous devez l'assumer et vous sentir à l'aise avec. Donc exit les jupes qui remontent trop haut, les cols de chemises trop étriqués, les chaussures neuves. Les détails sont tout aussi importants que l’allure globale : les lunettes, la montre, la ceinture et les chaussures… Tout doit refléter votre identité professionnelle. Attention : pas question d'avoir une tenue plus casual pour un entretien dans un cabinet de recrutement. C'est votre première image que le cabinet transmettra au client.

    Où se rencarder sur le dress code ? À la sortie des bureaux de l'entreprise visée à l'heure du déjeuner. Autre filon : les rapports annuels. Les photos des dirigeants, mais aussi des salariés posant pour l'occasion sont une mine d'informations. Mais ne les mimez pas trop... Car à défaut de vouloir embaucher des clones, les recruteurs sont toujours à l'affût d'une touche de personnalité. Par exemple, optez pour un accessoire discret comme un pin's. En plus de susciter sa curiosité, il fixera la mémoire du recruteur.

    Source > Texte: Rafal Naczyk  sur >http://www.references.be

  • QUELLE TENUE POUR UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE?

    Ltenue-vestimentaire-au-travail.jpges vêtements sont le reflet de notre personnalité

    Vous avez posé votre candidature pour un emploi et vous avez décroché le rendez-vous avec le responsable de l’entreprise ou le recruteur. Avoir un bon CV et une belle lettre de motivation, c’est bien. Mais réussir l’entretien d’embauche et être le candidat retenu, c’est encore mieux.

    Catherine Crémers, qui a lancé “Révélez-vous”, une activité de coaching et de relooking, nous conseille: “ Les vêtements sont le reflet de notre personnalité. Nous sommes jugés sur ce que nous portons. La cohérence entrece que l’on est et ce que l’on veut prouver est primordiale ”, explique-t-elle.

    “ Du coup, la première règle, c’est de rester soi-même et de ne pas mettre des vêtements qu’on n’a pas l’habitude de porter. Mais soignez la bonne association de couleurs”.

    Et si vous ne connaissez pas les bonnes associations, faites-vous aider.

    “Pour l’occasion, les basiques (blazer, chemise unie, pantalon en lin) seront rehaussés, accessoirisés par quelques détails de couleurs.

    Pour les filles, au niveau de la coiffure, une coupe simple, facile à refaire, qui ne nécessite pas un aller et venue face à un miroir. Pas trop de bijoux, aussi: faites plutôt dans la discrétion. Et si vous aimez en porter, faites attention aussi aux associations avec le reste de vos vêtements. Ajoutez-y un maquillage léger et net”, conclut la coach en image.

    LAURENCE BRIQUET

    Source > http://www.jobsregions.be