temps plein

  • HANNUT > MANU DOUETTE DEVIENT BOURGMESTRE À TEMPS PLEIN

    Il se met en congé de l’enseignement jusqu’en 2018

    Pendant un an, Manu Douette a réussi à mener de front son mandat de bourgmestre de Hannut avec un job d’enseignant à mi-temps. « Mais ce n’est pas évident du tout », reconnaît-il.

    Jusqu’en 2018, date des prochaines élections, il envisage de se mettre en congé de l’enseignement pour s’investir pleinement dans la gestion de la ville.

    Dès son entrée en fonction, en octobre dernier, Manu Douette avait demandé et obtenu de la Fédération Wallonie Bruxelles un congé politique pour un mi-temps. « C’était le congé auquel j’avais droit en tant que bourgmestre pour une ville de moins de 20.000 habitants, ce qui est le cas de Hannut qui compte 16.000 habitants. »

    Mais visiblement, même à mi-temps, faire coïncider un agenda de bourgmestre avec un horaire d’enseignant, n’est vraiment pas évident. « Ce n’est ni la motivation, ni la charge de travail qui pose problème, mais la flexibilité des horaires ».

    Résultat : à l’Athénée de Jodoigne où il enseigne la physique et la biologie, Manu Douette a été amené plusieurs fois à prendre un jour de congé sans solde pour pouvoir honorer des rendez-vous politiques impossibles à caser hors de ses heures de cours. « Pendant un an, ce fut très difficile. J’ai assumé les deux fonctions, bourgmestre et enseignant, de manière correcte mais j’ai parfois dû faire du bricolage », admet-il. Or, affirme-t-il, « à faire trop de chose, on ne fait rien correctement ».

    Raison pour laquelle, il envisage dès la rentrée scolaire prochaine, de se consacrer à temps plein à la gestion de sa ville. Il vient de solliciter auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un congé sans solde pour convenance personnelle pour le mi-temps qui lui restait. « J’attends la réponse ». S’il l’obtient, Manu Douette compte renouveler sa demande chaque année, jusqu’en 2018, date du prochain scrutin communal. « En fonction des résultats électoraux, je devrai alors faire un choix. J’aurai 39 ans mardi prochain, je ne peux … L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …