tecnologie

  • AVENIR MÉTIERS LIÉS À LA TECHNOLOGIE. ORES et le FOREM associés

    ores-forem.jpg

    Le gestionnaire de réseaux gaz/électricité veut réconcilier l’offre et la demande de compétences.

    Au lendemain de l’opération Talentum Hainaut menée par le groupe Rossel, Bel RTL et Trace au Lotto Mons Expo avec une cinquantaine d’employeurs, la démarche d’ORES et du FOREM résonne comme un rappel : les entreprises engagent encore, en particulier dans les métiers liés à la technologie.

    C’est désormais une évidence : les compétences souhaitées par les employeurs ne correspondent pas nécessairement à celles présentes sur le marché de l’emploi. Recruter dans des métiers liés à la construction, la biotechnologie ou la logistique relève du parcours du combattant… alors que la région montoise affiche un taux de chômage de 21,4% (contre 11,1% au niveau national et 16,3% en Wallonie). De quoi interpeller …

    Le remède ? Développer des initiatives qui permettent aux demandeurs d’emploi d’acquérir les compétences recherchées, en les concrétisant à travers des actions menées en partenariat.

    ORES, le principal gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel en Wallonie, et le FOREM l’ont très bien compris. Ensemble, ils sélectionnent des demandeurs d’emploi sur base de leurs motivations, les forment et les accompagnent vers l’emploi.

    Une première expérience a eu lieu en 2012. « Sur 11 personnes formées en électricité, 7 ont retrouvé un emploi durable », précise Nathalie Detremmerie, responsable du centre de formation FOREM de Mons. Expérience renouvelée en 2013, où ce sont à nouveau 9 autres personnes qui ont été remises à l’emploi, chez ORES, ses sous-traitants ou d’autres entreprises de la région.

    « C’est une solution win-win », expliquent en choeur Nathalie Detremmerie du FOREM et Eric Bossart, responsable du service RH-Talent chez ORES. « Cela représente un réel retour sur investissement tant pour l’entreprise que pour l’opérateur de formation, tout en contribuant à l’amélioration du contexte socio-économique de la région, par la (re)mise à l’emploi de personnes jusqu’alors en situation de précarité ».

    Et ce n’est pas tout : ainsi, à l’approche de « Mons 2015 - Capitale européenne de la Culture », les deux partenaires comptent constituer un nouveau groupe de demandeurs d’emploi dans une optique de formation à des métiers qualifiants en tension sur le marché. Parallèlement, ils veilleront à sensibiliser ce groupe aux manifestations culturelles qui seront organisées pour l’occasion, « question de développer l’ouverture d’esprit, une compétence également recherchée par les employeurs », précise Eric Bossart d’ORES.

    Un autre projet est aussi en réflexion entre ORES et le centre FOREM d’Houdeng-Goegnies tout proche, dans le cadre de métiers liés à la logistique.

    Par ailleurs, ORES s’intéresse vivement au système d’ e-learning (formation à distance) développé par un organisme proche du FOREM dans la région. Il s’agit de TechnocITé, le centre de compétences en matière de technologies informatiques. Ce système retient toute l’attention du gestionnaire de réseaux, particulièrement en vue de former des dessinateurs DAO (dessin assisté par ordinateur) qui manquent aussi sur le marché. Bref, les idées ne manquent pas !

    Et Eric Bossart de conclure : « Peut-être s’agit-il de gouttes d’eau dans la mer, mais nous sommes persuadés que grâce à une plus grande proximité entre les entreprises et les opérateurs d’enseignement et de formation, nous pouvons contribuer à une meilleure adéquation entre offre et demande de compétences, de manière à ce que ces gouttes d’eau alimentent les petits ruisseaux qui feront les grandes rivières ».

    UNE CHARTE COMMUNE DEPUIS 2012

    Depuis la signature d’une charte commune en octobre 2012 à Namur, ORES et le Forem proposent différentes activités, particulièrement auprès des jeunes, pour les sensibiliser à l’importance des formations et des métiers techniques qui souffrent toujours aujourd’hui d’un cruel déficit d’image. Un exemple de cette collaboration est la participation commune, aux côtés de Skills-belgium, au championnat d’Europe des métiers manuels, techniques et technologiques qui s’était tenu à Spa-Francorchamps il y a 18 mois. Un jeune technicien employé par ORES et formé en collaboration avec le Forem, y avait  remporté une médaille d’or dans la catégorie « Installations électriques ».

  • TROIS NOUVEAUX JOBS EN OR DANS LES NOUVELLES TECHNOLOGIES

    31.jpg

    Passionné(e) d'informatique? Le secteur des nouvelles technologies a le vent en poupe. Le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half a listé les trois nouveaux  "jobs en or" du secteur IT pour 2012. Voici les descriptions des fonctions.

    1. Chef de projet e-business

    Globalement, le chef de projet e-business doit répondre aux défis de la digitalisation des entreprises. Il gère les moyens, les délais, les coûts des projets e-business de l’entreprise. Il est le relai entre les équipes techniques et le marketing. Il coordonne la mise en œuvre du projet ainsi que les équipes et les prestataires de services éventuels.

    Compétences

    • Capacités de gestion (planification, organisation)
    • Maîtrise des technologies et connaissance des canaux de distribution
    • Bonnes qualités relationnelles et de coordination
    • Autonomie, résistance au stress et flexibilité

    2. Chef de projet ERP

    Responsable de la mise en œuvre de l’ERP dans l’entreprise (en français : progiciel de gestion intégré, c’est-à-dire un nouveau logiciel qui intègre l'ensemble des fonctions de l'entreprise dans un système informatique centralisé). Gère les contraintes techniques et les demandes des utilisateurs. Etudie les besoins des utilisateurs, puis créé l’architecture du logiciel, décide du budget et du planning. Coordonne ensuite le groupe de travail.

    Compétences

    • Maîtrise des systèmes ERP
    • Conaissances des langages Java et .net
    • Bonne communication, sens de l’écoute
    • Sensibilités aux problématiques de l’entreprise

    3. Expert BI

    La Business Intelligence (en français : informatique décisionnelle) est un outil qui offre une vue d’ensemble de l’activité d’une entreprise dans le but de permettre aux dirigeants de prendre des décisions. L'expert BI analyse des besoins de l’entreprise et détermine les solutions qui permettront de collecter les données, les analyser et en faire des rapports exploitables.

    Compétences

    • Maîtrise d’outils décisionnels (Business Objects, Cognos, Microsoft Dynamics, Hypérion..)
    • Maîtrise des systèmes de gestion des bases de données (Oracle, SQL Server, DB2…)
    • Capacité relationnelles
    • Analyse, esprit de synthèse, autonomie

    Un job dans cette fonction? > Source: www.solutions-logiciels.com

    Source > Sudpresse > http://www.references.be/carriere