techniques

  • CE SAMEDI 17/09 À HANNUT > LA NATURE AU TRAVERS DE VOTRE APPAREIL PHOTO ! INSCRIPTIONS !

  • FORMATION SPÉCIFIQUE SUR > TECHNIQUES DE VEGETALISATION TOITURES & MURS AVEC L’ASBL COF !

    2 sessions en 2016 • Février & Octobre > Pour tout renseignement 0493/09 83 55 • flathouwers@cof.be

    TECHNIQUES DE VEGETALISATION Toitures & Murs

    BASES DE L'HORTICULTURE > Floriculture d'extérieur > Nomenclature des plantes

    ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-SOCIAL

    • Avoir un titre de séjour en ordre de validité
    • Avoir entre 18 et 24 ans

    Toutes les infos pour cette formation sur > http://www.cof.be/index.php/secteurs-activite

    Le site générique > http://www.cof.be/

  • VERS UN MÉTIER TECHNIQUE VALORISANT

    Les professionnels ont du mal à trouver des candidats alors que la demande ne cesse de croître

    De l’emploi, il y en a ! Il suffit de jeter un coup d’oeil du côté des entreprises industrielles pour comprendre qu’une réelle demande existe.

    Dévolarisés dans le passé, les métiers techniques sont de plus en plus gratifiants et enrichissants. Une belle perspective d’emploi donc, si l’on surmonte les préjugés.

    C’est officiel : la Belgique enregistre une vraie reprise du marché dans les domaines techniques. Même si cette réalité est davantage observable en Flandre, elle est aussi présente dans le sud du pays. Voilà donc une bonne nouvelle pour les demandeurs d’emploi… à condition qu’il y en ait suffisamment. Et c’est là que le bât blesse. «Nous avons beaucoup de difficultés à trouver des profils techniques, témoigne Françoise Bayart, HR director chez Lutosa. On n’arrive même plus à satisfaire les demandes commerciales.»

    Ce problème de recrutement se ressent partout. «Il y a un réel souci de vivier à la base, précise Michèle Geoffroy, HR manager chez VINCI Energies. Les parents poussent vers d’autres études car le technique n’est pas la voie rêvée pour leurs enfants. Il faut changer les mentalités !»

    D’après les acteurs du secteur, les formations techniques souffrent encore aujourd’hui d’une étiquette noire qui leur colle à la peau. «L’enseignement qualifiant est trop souvent un second choix, regrette Sophie De Coninck, recruitment and mobility manager chez Cofely Fabricom. Si on ne réussit pas en général, on passe en technique. » Un regret d’autant plus grand que les métiers techniques sont «l’avenir ». «Ils font appel à différentes connaissances, différentes facettes enrichissantes. Ce sont des métiers très passionnants et valorisants !», s’exclame Eric Bossart, change manager RH stratégie opérationnelle chez Ores. Il est rejoint par André Leclercq, directeur des ressources humaines à la FN Herstal : «Ces métiers ne sont en rien dégradants. La beauté d’une pièce complexe apporte énormément de satisfaction à celui qui l’a réalisée.»

    DES MÉTIERS MÉCONNUS

    À cette vision culturelle s’ajoute aussi une méconnaissance des  Lire la suite ici ...

    Source > http://www.jobsregions.be

  • BASKET (PROVINCIAL): LE POINT SUR LES TRANSFERTS (+ TECHNIQUES) ET A HANNUT ??

    444100865_B975400228Z_1_20150428164223_000_G9N4DEG67_2-0.jpg

    Les équipes ont déjà clôturé leur équipe pour le prochain championnat.

    Seul Ampsin est encore et toujours à la recherche de renforts. Petit tour d’horizon des différents clubs de P2.

    Le mois de mai arrivant à grand pas et, avec lui, l’ouverture de la période officielle des transferts, la plupart des équipes ont déjà … Lire la suite ici ...

    Techniques

    P2A

    BC Hannut A - Ans 60-83

    QT : 18-25 ; 15-17, 15-18, 12-23

    BC Hannut : Dejaiffe 3, Lambert 5, Goffin 16, Bielen 7, Halin 9, Mouillard 0, Dibenedetto 16, Jassogne 1, Sauvenier 3

    P3A

    BC Hannut B - Belleflamme 72-66

    QT : 21-18, 16-24, 18-13, 17-11

    BC Hannut B : Doigni 0, Duvivier 9, Munten 7, Pirard 6, Plomteux 12, Rowet 4, Dubois T. 11, Vandeput 9, Fontaine 0, Humblet 14

    Source > Rédaction en ligne de SG Sur > http://www.sudinfo.be/1273223

  • LES MÉTIERS TECHNIQUES: LE DÉBAT SECTORIEL DE JOBSRÉGIONS

    technique1.jpg

    Les métiers techniques ont évolué, ces dernières années. L’image du métier sale, effectué en bleu de travail, au milieu de la graisse, est révolue.

    Pourtant, les mentalités peinent à changer, comme ont pu le constater nos témoins qui vantent la diversité de profils techniques que les entreprises recherchent régulièrement.

    Sur le plan économique, d’abord, les engagements de métiers techniques semblent se poursuivre malgré la crise. Chez Cofely Fabricom, installateur et intégrateur technique pour l’industrie (plus de 5.000 emplois), on reconnaît que 2014 n’a pas été une année facile. « La concurrence est rude mais il y a de l’activité », confirme Sophie De Coninck, HR Development Manager.

    Même constat chez Lutosa, l’entreprise agro-alimentaire de Leuze (Hainaut). « Nous avons traversé la crise de manière sereine. Nos effectifs sont resté stables, voire ont même progressé », confirme Françoise Bayart, HR Director chez Lutosa, une PME de 530 personnes qui travaille la pomme de terre (pour en faire des frites fraîches ou surgelées et des flocons) « Nous avons recruté une trentaine de personnes, en 2014, et nous envisageons la même chose cette année ». L’entreprise, qui appartient désormais au groupe McCain, dispose de deux sites : un à Leuze, en Hainaut, et un autre près de Waregem.

    RECHERCHE COMPÉTENCES TECHNIQUES

    Les profils sont évidemment variés. « La perception que l’on a, généralement, du secteur agro-alimentaire, c’est qu’on n’imagine pas la multitude de métiers techniques qui y sont liés.

    Dans les départements techniques, nous occupons une centaine de personnes : dans l’automation, la mécanique mais aussi dans l’énergie (le chaud et le froid, très importants dans un secteur comme le nôtre) et les projets.

    A titre d’exemple, les systèmes de stockage sont entièrement automatisés. Chacun reçoit quelque 25.000 palettes. Il faut également des compétences techniques pour conduire nos lignes de production. Une ligne sort 15 tonnes par heure. Pour emballer nos produits nous avons besoin d’opérateurs d’emballage car il y a des réglages à faire. Pour ce genre de job, on cherche des A2 électro-mécaniciens avec une 7e en automation. Ajoutons à cela les aspects hygiène », explique-t-elle.

    Vu la concurrence internationale, nos entreprises sont tenues de se démarquer, comme le confirme la société d’origine française Segula Technologies Belux qui fait de la consultance en ingénierie. Elle a démarré ses activités en Belgique, durant le second semestre 2014. Elle emploie 10 personnes et espère arriver à 30, fin d’année, avant peut-être 50 à 100 personnes sur le long terme.

    Elle mise aussi beaucoup sur les profils techniques. « Nous faisons des services à l’industrie, de la consultance, nous réalisons des projets… Nous essayons de nous démarquer par un savoir-faire. Les prix sont tendus. On voit, par exemple, dans l’ingénierie, du off-shoring. Alors qu’en Europe, on fait beaucoup d’études de base, ce sont des bureaux d’études en Tunisie, au Maroc ou même en Inde qui effectuent les études de détails.

    Nous devons être plus en local, plus proche du client », précise Jérôme Visentin, responsable du bureau d’études chez Segula Technologies Belux (Villers-le-Bouillet). 

    Source > L.B. sur > http://www.jobsregions.be

  • FOOTBALL (JEUNES): VERS UN NOUVEAU LABEL JEUNE (+TECHNIQUES)

    189919912_B974944054Z_1_20150305191053_000_GCO43KNUD_2-0.jpg

    L’Association des Clubs Francophones de Football (ACFF) veut instaurer un nouveau label jeune pour la saison 2016-2017.

    Le système de montée et descente entre les différents championnats ne sera pas touché.

    La rumeur se propage depuis déjà quelques jours sur les réseaux sociaux et elle se confirme : un nouveau label devrait … Lire la suite ici ...

    Source > Olivier Joie sur > http://www.sudinfo.be/1229280 Photo > YA

  • BASKET (DAMES): "JE COLLAIS A L'ESPRIT BARBIES", DIXIT LA HANNUTOISE VANESSA BAEN (+TECHNIQUES)

    782569719_B974635486Z_1_20150128131358_000_GS03SFDCF_2-0.jpg

    Cela fait seulement trois ans que Vanessa Baens, 33 ans, pratique le basket chez les Barbies.

    Un démarrage sur le tard, certes, mais elle y a pris tellement goût qu’elle ne compte pas lâcher le morceau.

    Vanessa Baens travaille beaucoup pour tenter de rattraper son retard au niveau de sa technique.

    Qu’est-ce qui vous a poussé à faire du basket votre sport principal ?

    C’est un sport que j’ai toujours apprécié en assistant aux Lire la suite & les Techniques ici ...

    Source > Frédéric Peretto sur > http://www.sudinfo.be/1200142

  • FOOTBALL: LES TECHNIQUES DES MATCHS DE JEUNES DE NOS CLUBS REGIONAUX

    2005358032_B973656372Z_1_20140925230540_000_G4H36IPHR_1-0.jpg

    Comme chaque semaine, retrouvez les techniques des matchs de jeunes de nos clubs régionaux.

    On jouait la quatrième journée le week-end passé. Et dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi 26 septembre, retrouvez l’interview de Jean-François Marechal, le coordinateur des équipes de jeunes (U13 à U19) de Wanze/Bas-Oha

    U15 Provinciaux – Série B Préliminaire

    Oudler – Hannut 3-4

    Les buts : 10e (1-0), 23e (2-0), 45e Henry (2-1), 50e Demeulemeester (2-2) , 57e (3-2), 65e Henry (3-3), 73e Kossi (3-4)

    Hannut : Frontain, Henrioulle, Jusupov, Triffaut, Chapelier, Bayet, Demeulemeester, Bekaert, Henry, Smetz, Verlaine, Pierle, Kossi

    U14 Provinciaux – Série A Préliminaire

    Hannut – Eupen 2-2

    Les buts : 4e (0-1), 20e Grandgagnage (1-1), 77e (1-2), 79e Mandelaire (2-2).

    Hannut : Delvaux, Mahieu, Egrise, Schupp, Romainville, Kasongo, Van de Laer, Degroot, Pieron, Grandgagnage, Mandelaire, Takali, Kempeneers, Frontain.

    L’ensemble des matchs > ICI

    Source > Rédaction en ligne de SG sur > http://www.sudinfo.be/1110562