taxes

  • QUEL PAYS EUROPEEN EST LE PLUS TAXE?

    money.jpgRégulièrement, les employeurs belges et les organisations de travailleurs se plaignent des (très) hautes charges salariales d’usage en Belgique... En matière d'impôts, la Belgique est-elle réellement mal lotie par rapport à ses voisins européens? Qui en Europe conserve la plus grande part de son salaire brut ?

    L’Italie, pays le plus taxé

    D’après une étude internationale du HayGroup et d’AIRINC à propos des salaires en Europe, ce sont les Italiens qui touchent proportionnellement le salaire net le plus bas par rapport à leur salaire brut. Sauf pour les très grosses tranches de revenus (200.000 euros brut par an): dans cette catégorie, c’est la Belgique qui décroche la palme.

    La Belgique a clairement un régime fiscal progressif : celui qui gagne plus sera davantage taxé. Dans la tranche de revenus de maximum 50.000 euros brut par an, la Belgique se classe à la neuvième place des pays qui taxent le plus leurs salaires bruts. Pour la tranche de 100.000 euros brut, la Belgique se classe tout de même deuxième...

    La liste des pays qui retirent le plus gros pourcentage des salaires brut de leurs travailleurs. Les Suisses, sont, une fois de plus, les plus chanceux : ils sont peu taxés et sont en plus les plus hauts salaires de toute l’Europe, ce qui leur laisse un salaire net très

    Coût de la vie

    Tout n’est toutefois pas tout rose pour les Suisses: la vie y est 31% plus chère qu’en Belgique. AIRINC a dressé la liste des prix des biens et services partout en Europe et les a comparé à leur prix de consommation en Belgique. Il ressort que la vie est bien plus chère chez nos voisins : on paie en moyenne 7% de plus au Royaume-Uni pour les mêmes produits, 17% en France. Le Luxembourg est le seul pays qui jongle entre des salaires nets très élevés et un coût de la vie assez moyen. 

    Source: AIRINC

    Établi depuis 1954, AIRINC est une société de conseil spécialisée dans le domaine de la mobilité internationale, en particulier la rémunération des expatriés. Elle fournit des services de qualité en matière d’évaluations du coût de la vie. AIRINC offre une série d’outils de « benchmark » qui comparent et évaluent les politiques et pratiques des entreprises afin de vous permettre d’optimiser votre programme de mobilité internationale et d’en contrôler le coût. Nos bureaux sont situés à Bruxelles, Amsterdam, Londres, Hong Kong et Cambridge (Etats-Unis). www.air-inc.com 

    Pour voir les tableaux comparatifs >

    http://www.references.be/carriere/quel-pays-europ%C3%A9en-est-le-plus-tax%C3%A9?utm_source=sudpresse&utm_medium=partnersite&utm_campaign=sudpressecontent

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be

  • TAXES À HUY-WAREMME: OREYE A LE SOURIRE, & A HANNUT, C’EST LE CONTRAIRE !

    1264664901_ID7892285_crhwgesdandumont_faimescc_H3YMQH_0.JPGLe newsmagazine “ Le Vif-L’Express ” a mené une enquête sur la taxation en Wallonie et à Bruxelles. Sans surprise, c’est en Hainaut que les communes sont le plus taxées (région du Centre et Wallonie picarde). Mais l’arrondissement de Huy-Waremme comporte des surprises: Oreye, Lincent et Ouffet sont les mieux loties. Tandis que Faimes, Marchin et Hannut font la grimace.

    Un coup d’oeil rapide sur le tableau ci-contre suffit à se rendre compte de la différence de taux d’imposition pratiqués dans les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme.

    Ainsi, un couple moyen de travailleurs propriétaire d’une maison dans la région payera jusqu’à 806 euros de différence de taxes (entre Oreye et Hannut).

    C’est dire si la pression fiscale est différente d’une commune à l’autre, un argument que les jeunes couples qui souhaitent s’installer ont intérêt à prendre en compte.

    En fait, la taxation est inversement proportionnelle aux revenus. Logique: si on a plus de revenus, la commune peut taxer moins pour obtenir le même montant. À Lasne par exemple (Brabant wallon), commune la plus riche de Belgique (141 d’indice de richesse!), le PRI (précompte immobilier) communal ne s’élève qu’à 1.400 centimes additionnels et les taxes communales et provinciales combinées se chiffrent à 1.941euros, soit 1,5 fois de moins qu’à Hannut!

    À Oreye, outre un indice de richesse élevé (106), un autre facteur explique la “ faible ” taxation: la présence d’entreprise(s). “ Le PRI de la sucrerie Orafti, ancienne raffinerie Notre-Dame, représente 20 % des recettes de la commune, soit 760.000 euros ”, souligne Jean-Marie Capelle, échevin des finances d’Oreye.

    Notons toutefois que la commune la plus “ riche ” de Huy-Waremme, Donceel (112 d’indice de richesse), n’est pas celle qui est la moins taxée: ses habitants paient chaque année 2.888 euros (taxes communales + provinciales).

    >>Dossier complet dans La Meuse Huy-Waremme de ce samedi

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 7 Juillet 2012 à 12h01 SDT