surveillance

  • HANNUT – PATINOIRE « EN CALEÇON, AU MILIEU DE LA NUIT, SUR LA PATINOIRE ! »

     Pour maximiser son profit, l’association Handi-actif, gestionnaire de la patinoire de Hannut, a choisi de faire appel à des bénévoles 4 soirs par semaine pour éviter au maximum les incivilités nocturnes.

    L’asbl Handi Actif sur le Web > http://handi-hannut.skyrock.com/

    Handi Actif, c’est quoi, > Savoir sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    Ainsi la patinoire et le village de Noël sont gardés 24/24h et 7j/7. Le bonus récolté permettra ainsi à l’asbl de venir davantage en aide aux personnes porteuses de handicap.

    S’amuser en faisant une bonne action, c’est possible ! C’est en tout cas ce que pensent les bénévoles présents à la patinoire de Hannut gérée par l’asbl Handi-actif. « C’est le but du bénévolat. Le gardiennage extérieur coûte entre 35 et 40 euros de l’heure. C’est très cher pour une association. Ça revient à 500-600 euros pour une soirée. Donner de notre temps à la patinoire, ça permet à l’asbl de faire des économies et d’avoir plus d’argent à redistribuer pour véritablement aider ces personnes handicapées » , explique Benjamin Marion, bénévole depuis 4 ans à la patinoire.

    Les incivilités sont fréquentes sur la glace, particulièrement à la tombée de la nuit. C’est pourquoi deux bénévoles se relaient du lundi au jeudi pour assurer une garde de nuit à la patinoire. Les soirées et nuits plus festives des vendredis, samedis et dimanches sont alors encadrés par une société de gardiennage professionnelle. « Il y a 5 jours, une bande de jeunes est venue m’agresser verbalement en pleine nuit devant la patinoire. Quand c’est ainsi on n’intervient jamais, on appelle directement la police. Mais par moments ça peut faire peur » , poursuit le jeune homme. Benjamin est menuisier-charpentier, pourtant malgré un métier relativement rude, ce dernier a toujours répondu présent et garde un œil deux nuits par semaine sur la patinoire. « Dès fois des jeunes viennent sans bruit pour se jeter sur la glace, certains sont même en caleçon ! C’est bien souvent une question de pari. En général, ils s’enfuient quand on leur montre qu’on est là. »

    Mais il arrive malheureusement que les choses aillent bien plus loin. « Certains sont déjà rentrés dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016

    Source > CY.C. Dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016

    Autre article sur cette page du journal > Un budget de 17.500 euros pour le gardiennage

    L’article minimaliste en ligne sur > http://www.lameuse.be

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

  • HANNUT > SOURIEZ, VOUS ÊTES FILMÉ … MAIS ENCORE …

    Sans titre.jpg

    Suite à vos nombreux commentaires lors de la sortie de notre article > « HANNUT: LES CAMÉRAS DE SURVEILLANCE MISES EN SERVICE CE MERCREDI » sur ce blog ICI

    Nous vous informons ci-dessous sur la législation en vigueur.

    Législation sur les caméras vidéo en Belgique

    Les caméras de surveillance sont un phénomène courant : on les trouve partout. Elles nous procurent, d'une part, un sentiment de sécurité, mais le fait qu'elles enregistrent nos moindres faits et gestes peut aussi inspirer de la crainte.

    Pour installer une caméra, il fallait, jusqu’il y a peu, se référer à la loi relative à la protection de la vie privée. Mais, depuis le 21 mars 2007, il existe en Belgique une véritable Loi réglant l'installation & l'utilisation de caméras de surveillance (CPVP > http://www.privacycommission.be/fr

    Le législateur y tient compte des intérêts des deux parties : le "filmeur" et le "filmé".

    Suite de l’article source > http://www.belgium.be/fr/justice/respect_de_la_vie_privee/surveillance_camera/

    Autre site de référence > http://www.bts-consult.be

    D’autres compléments importants sur > http://www.visio-id.be/video-camera/legislation/legislation-sur-les-cameras-de-video-surveillance-en-belgique/

    En téléchargement > Un extrait de la loi >  Caméras de Surveillance.pdf

  • HANNUT: LES CAMÉRAS DE SURVEILLANCE MISES EN SERVICE CE MERCREDI

    1858990934.jpg

    Il reste encore quelques réglages à effectuer avant leur mise en service

    Cette fois c’est la bonne : la mise en service des six caméras de surveillance dans le centre de Hannut sera effective ce mercredi 19 juin.

    En janvier, la société Sait Zenitel de Zellik, une des six sociétés qui avaient décroché le marché, avait procédé à leur placement sur la Grand’Place, Place Lucien Gustin, Place de l’Église, rue Zénobe Gramme, rue Detiège/Place Henri Hallet.

    Depuis, les autorités communales attendaient Tecteo pour effectuer le raccordement. «  C’est fait depuis ce jeudi », se réjouit Benoît Ledoux du cabinet du bourgmestre. Avant leur mise en service, « Sait Zenitel doit encore effectuer quelques réglages qui n’étaient pas possibles sans le raccordement, puis nous pourrons les mettre en action ».

    Dès ce lundi, des panneaux avertiront les passants qu’ils entrent dans une sphère sous surveillance caméra.

    Plus de détails dans votre journal la semaine prochaine !

    Source > http://www.sudinfo.be/744091 Photo > Neuws

  • HANNUT : LE MARCHÉ DES CAMÉRAS DE SÉCURITÉ EST ATTRIBUÉ

    44506432_ID8109054_camera_175240_H42V52_0.jpgDans les prochaines semaines, les six caméras de surveillance (qui ont déjà fait couler beaucoup d’encre) seront placées dans Hannut.

    Hier matin, le collège a attribué le marché à une des six sociétés qui avaient déposé sa candidature.

    Le nom de cette société sera divulgué dans quelques jours, lorsque l’acte d’adjudication sera officiel. Ces caméras seront placées sur la Grand-Place, Place Lucien Gustin, Place de l’Eglise, rue Zénobe Gramme, rue Detiège/Place Henri Hallet. Elles filmeront 24 h. sur 24 et les images seront conservées 15 jours.

    “ Leur usage sera aussi conforme au règlement sur la protection de la vie privée, insiste Benoît Ledoux du cabinet du bourgmestre. Au cas où on verrait l’intérieur d’une maison, le dispositif est équipé d’un système qui permet de masquer une partie des images”, cite-t-il comme exemple.

    Plus de détail dans LA MEUSE H-W de ce lundi 17

    Source > Sudpresse> Mis à jour le Samedi 15 Septembre 2012 à 10h22 M-CL.G > Photo prétexte