supérieur

  • COMMENT SAVOIR DIRE NON A SON SUPERIEUR

    Moi et mes supérieurs N°2/5 > 2. Comment savoir dire non ?

    téléchargement.jpgWaow la pression ! Toujours faire plus, mieux, avec moins ! J’en peux plus ! Mais ce n’est pas le moment de se mettre le boss à dos. Alors ? « Alors, ne jamais répondre trop vite au chef. Qu’il voie que ce n’est pas d’office gagné », juge Aniana Taelman. « Ne jamais non plus toujours dire oui : si on accepte tout, la charge de travail fait que les résultats ne seront pas atteints, ce qui est beaucoup plus grave. » Cool ! On va l’envoyer dinguer non-stop, le boss ! Tututuut, rectifie la Talent Acquisition Manager chez Securex : « Il reste le chef. C’est lui qui tranche ! Faites donc les choses dans les formes, avec un ton professionnel, adapté à son style de communication. »

    Et en argumentant ? « Pas forcément. Si on demande de la réflexion et qu’on revient avec une solution, très bien. Mais parfois, c’est non parce que ce n’est pas possible autrement. Point.» Anne-Marie Cariou, consultante chez Stimulus, en France, nuance : « Commencez par un refus net, puis étayez-le avec des arguments strictement professionnels. N’hésitez pas à permettre à votre manager de reprendre son rôle en lui proposant par exemple d’arbitrer entre vos priorités : ‘‘Y a-t-il un sujet sur lequel tu estimes que je peux prendre du retard ?’’ »

    Source > http://www.references.be/carriere > Texte: Max Denver