statut

  • L’INTÉRIM : UN STATUT QUI NE MANQUE PAS D’ATOUTS

    T-Interim_0.jpg

    LE CONSEIL DE PRO: T-INTÉRIM

    En entreprise, l’intérim est utilisé quand il y a un besoin ponctuel de main d’œuvre ou en prévision d’un engagement.

    Pour le travailleur, il présente de nombreux avantages. « Quand le travailleur s’inscrit en intérim, il a la possibilité de faire part de ses attentes, de ses envies, exigences et préférences en matière de travail », explique Marc Riquet (la photo), District Manager Wallonie chez t-intérim, une agence d’intérim présente dans le Top 5 belge des agences d’intérim. « Nous, en tant qu’agence, on est attentif au savoir-faire du candidat, à son savoir-être, à sa mobilité… On analyse les compétences du candidat pour le compte de l’employeur. On défend le candidat et ses compétences. On élimine la subjectivité », ajoute-t-il.

    Autre avantage de l’intérim, il permet, dans certains secteurs, de participer à l’insertion sociale des personnes, de relancer une carrière professionnelle ou encore d’opter pour une réorientation vers une formation qualifiante.

    « PAS UN SOUS-STATUT »

    Et le statut ? Souvent considéré comme un statut précaire, l’intérim a pourtant plus d’un atout dans son sac sur le plan statutaire. «Il traîne ce boulet depuis des années, quand on parle de statut. Pourtant, c’est un contrat à durée déterminée, offrant le même salaire, la même sécurité, pouvant se transformer en un CDI.  Quand l’entreprise est satisfaite du travailleur, elle peut l’engager. De plus, il ne faut jamais oublier la finalité de l’intérim : répondre à un besoin ponctuel de maind’oeuvre. En outre, à l’heure actuelle, que l’on soit en CDD ou CDI, il n’y a plus rien de vraiment garanti », précise le District Manager.

    Source > E.D. sur > http://www.jobsregions.be