spécialistes

  • ETHIAS ET NRB ENSEMBLE POUR RECRUTER LES TALENTS IT

    RH_Ethias%20-%20copie.jpg

    Ethias : l’innovation au service du recrutement

    Que la compagnie d’assurances Ethias recrute dans son secteur d’activités, on l’imagine aisément mais ce que l’on sait peut-être moins, c’est que l’entreprise cherche aussi à engager dans… l’IT.

    Depuis plusieurs années, nous connaissons un développement informatique qui fait que nous recrutons actuellement une quinzaine de profils informatiques, explique Delphine Suttor, recruteuse à la Direction des Ressources Humaines. Etant donné que notre attractivité sur ce secteur n’est pas connue, nous avons dû innover dans nos procédures de recrutement, ajoute-t-elle.

    Pour cela, Ethias a décidé de collaborer avec la société liégeoise NRB, active dans les services informatiques et dont Ethias est actionnaire. Nous travaillons avec leur service de recrutement, nous profitons de leur attractivité et nous construisons quelque chose ensemble. L’idée, c’est de faire savoir aux personnes qui postulent qu’il y a une carrière à faire dans le groupe, chez NRB ou Ethias. Pour l’heure, ce sont donc 15 profils différents qui sont recherchés, principalement des business analysts et des program managers.

     «Ce qui est important chez nous, ce sont les valeurs.»

     Que faut-il finalement comme qualités pour travailler chez Ethias, indépendamment des compétences techniques ? Ce qui est important chez nous, ce sont les valeurs. Que la personne qui postule chez nous se retrouve dans les valeurs et qu’elle soit épanouie là-dedans.

    Nous en avons quatre principales : l’humanisme, l’éthique, la proximité et l’engagement. A côté de cela, l’innovation est également importante, précise Delphine Suttor. Rappelons enfin qu’Ethias, société d’assurances, emploie quelque 1.800 collaborateurs dans le pays dont un bon millier à son siège de Liège.

    Source > http://www.jobsregions.be

  • « OGONE » RECRUTE EN MASSE, PROFILS IT EN HAUT DE LA LISTE.

    ogone.jpg

    Le paiement électronique a le vent en poupe, les emplois y pullulent.

    L’entreprise Ogone , qui assure des paiements sécurisés sur Internet, a son siège social à Bruxelles et compte embaucher une centaine d’employés en 2013 encore. L’entreprise, fondée il y a moins de 10 ans, connaît une croissance fulgurante, à telle point qu’Els Schabergs, directrice du département Ressources humaines chez Ogone, peine à trouver assez de candidats pour alimenter ce boom !

    Les acheteurs sur Internet sont sans doute familiers du logo d’Ogone qui leur assure une transaction électronique sécurisé. Sous la barre des 100 employés encore en 2008, l’entreprise compte désormais près de 350 salariés et des succursales partout dans le monde comme aux Pays-Bas ou en Espagne, mais aussi en Inde ou aux États-Unis.

    Toutefois, 70% du staff est basé à Bruxelles. On y compte des informaticiens, des conseillers clientèle, des juristes, des experts financiers. Els Schabergs a clôturé 80 nouveaux recrutements en 2012. Et elle mise sur des chiffres similaires à Bruxelles en 2013. Elle précise que « ce sont vraiment des recrutements additionnels.

    Les gens pensent souvent que ce sont des remplacements, mais ce n’est pas le cas : il y a très peu d’employés qui partent. Ce sont donc bien des fonctions additionnelles parce qu’Ogone grandit et qu’il y beaucoup de travail tout simplement !» se réjouit-elle. Ce qui suggère qu’elle procède à un recrutement « pro actif » et « anticipatif » pour trouver des gens capables de supporter une telle croissance, « et surtout les garder » précise-t-elle.

    Profils IT et compétences clés.

    Pour la chargée de ressources humaines, les perles rares sont « les profils informatiques, IT, IT, IT ! » insiste-t-elle. Sans surprise puisque le cœur du business d’Ogone concerne l’Internet. Elle recherche constamment des développeurs et des ingénieurs systèmes. Mais il y a aussi beaucoup de postes à pourvoir dans le département « customer care », tout ce qui à trait à la relation client. Au cours des entretiens d’embauche, elle veillera à la flexibilité des candidats « qui doivent être capable d’être dans un roller coaster pour tenir le rythme ». Mais aussi à la maturité, notamment pour prendre des responsabilités, ou encore à l’esprit d’équipe et à la fierté du travail bien fait. Si elle doit donner un conseil pour réaliser un bon entretien c’est de jouer la carte de la transparence, de se montrer tel qu’on est. C’est selon elle la meilleure clé pour démarrer sur de bonnes bases.

    Site > http://www.ogone.be/fr/

    Source > http://www.jobsregions.be (MD)