situation actuelle

  • VILLE DE HANNUT > IMPLANTATION DE PARCS ÉOLIENS

    Eolienne_wallonie_955.jpg

    Les projets d’implantation de parcs éoliens sur notre territoire – Etat de la situation

    Le territoire de Hannut est fortement sollicité par les promoteurs en vue d’implanter des parcs éoliens. C’est pourquoi le Collège communal entend par la présente dresser l’état des lieux des divers projets.

    En ce qui concerne le projet du train éolien le long de l’E40 développé par Greensky, ce dossier connaît des étapes diverses. Les 6 éoliennes situées sur le territoire de Gingelom sont autorisées définitivement. Les 9 éoliennes sises sur le territoire de Landen ont fait l’objet d’un nouveau permis contre lequel un recours est introduit par la Ville. Les éoliennes en région wallonne sont également frappées d’un recours au Conseil  d’Etat.

    Le parc de 9 éoliennes, le long de la Chaussée romaine entre Moxhe et Lens Saint Remy, a fait l’objet d’un octroi de permis lequel est également frappé d’un recours au Conseil d’Etat.

    En ce qui concerne le parc éolien dans les campagnes entre Thisnes, Wansin et Merdorp (9 éoliennes), celui-ci a fait l’objet d’un refus de permis par l’administration régionale, refus confirmé par le Ministre régional M Henry le 06 février 2013. Toutefois, ce 20 novembre 2013, le Ministre a retiré sa décision confirmant le refus. La Ville reste attentive à cette situation interpellante.

    Enfin, le 13 novembre dernier, la société ASPIRAVI a également fait connaître son intention d’implanter un parc de 5 unités entre les villages de Cras Avernas, Trognée et Boelhe. Le Collège communal a émis un avis préalable défavorable quant à ce projet.

    Le Collège communal entend être vigilant dans le cadre de l’implantation  d’éoliennes sur notre territoire. Favorable à l’émergence des énergies renouvelables, le Collège désire toutefois que le développement de l’énergie éolienne se réalise de manière structurée et raisonnable. A ce jour, le nouveau cadre de référence adopté en juillet dernier n’a pas de valeur réglementaire, la cartographie de l’éolien soumise le mois dernier à l’avis de la population est abandonnée. Aussi, dans l’attente d’un cadre réglementaire et d’outils de développement éolien, le moratoire adopté par le Conseil communal reste en vigueur.

    Par le Collège,

    • La Directrice générale > Amélie DEBROUX
    • Echevine de l’aménagement du territoire > Florence DEGROOT
    • Le Député-Bourgmestre > Hervé JAMAR.

    La carte dynamique de recherche par régions & communes sur > http://webgisdgo4.spw.wallonie.be/viewer_eole_2013

    Eolien.jpg