sensibilisation

  • CE JEUDI23 JUIN À HANNUT > JOURNÉE DE SENSIBILISATION AUX HANDICAPS !

  • BIENTÔT À HANNUT > JOURNÉE DE SENSIBILISATION AUX HANDICAPS

  • CES 17 & 18/02 > AVEC LE CCHANNUT > UNE SENSIBILISATION A LA PRECARITE AVEC « MONSIEUR » DU THEATRE DE LA COMMUNAUTE

    Soucieux de sensibiliser la population hannutoise et de ses environs à diverses facettes de la précarité, plusieurs acteurs sociaux et culturels s’unissent pour organiser une représentation théâtrale et un moment d’échanges le mercredi 17 et le jeudi 18 février 2016.

    Depuis le 17 octobre 2015 en effet, -Journée Mondiale de Lutte contre la Pauvreté-, le projet «Monsieur» est répété, de 17 en 17, et se répétera tous les mois jusqu’au 17 octobre 2016. A chaque fois, «Monsieur» est accueilli dans une province wallonne différente. En février, c’est à Hannut que le spectacle se pose…

                    « Monsieur », spectacle mis sur pied par le Théâtre de la Communauté, nous dévoile le quotidien d’un personnage dont la vie, comme celle de beaucoup de monde d’ailleurs, est pleine d’embuches. Solitude, manque d’argent, secrets bien cachés… sont autant de difficultés. Face à cela, Monsieur résiste!

    Afin de toucher un maximum de personnes, nous avons programmé 3 représentations qui se tiendront dans les locaux de l’Académie de Hannut : une « tout public », le mercredi 17/02, en soirée, à 20h (cette séance est d’ores et déjà complète) et deux séances scolaires pour étudiants en matière sociale du Collège Sainte-Croix de Hannut, de l’Athénée Royal de Hannut et de la Haute Ecole Lucia de Brouckère de Jodoigne, séances pour lesquelles il reste encore quelques places ouvertes au public le jeudi 18/02 à 10h30 et à 13h30. Après séance, un temps d’échange entre l’acteur, les organisateurs et le public est prévu, et même fortement recommandé tant le spectacle est interpellant.

    PARADE DE SENSIBILISATION

    Pour marquer un élan de solidarité entre les personnes, une parade aux lanternes est organisée le mercredi soir avant le spectacle. La parade démarrera du Collectif Logement (rue Zénobe Gramme, 42) à 19H15 et traversera la Ville pour rejoindre l’Académie de musique, lieu de la représentation.

    Les lanternes seront confectionnées par l’ACRF, le Collectif Logement, EN PISTE, Inter-Actions et la Maison du Cœur.

    Ce cortège de lumière apporte un éclairage particulier et non-misérabiliste sur  une lutte contre l’appauvrissement et la pauvreté, s’adressant particulièrement aux décideurs politiques pour que l’éradication de la pauvreté et de l’appauvrissement soit à l’agenda de tous les programmes politiques. La lanterne, un symbole lumineux de la conscience citoyenne !

    Vos questions sur le spectacle et vos inscriptions pour les séances du jeudi peuvent se faire au Collectif Logement, via l’adresse mail suivante : monsieur17fevrier@gmail.com  ou via gsm au 0487/27.15.05. L’entrée au spectacle est de 6 euros ou d’un billet Article 27.

    Nous sommes convaincus que la lutte pour l’accès aux Droits fondamentaux est l’affaire de tous… Etudiants, mouvements d’éducation permanente, associations de quartier, associations culturelles, mouvements militants, familles et citoyens, etc.

    Les partenaires de ce projet pour la date de Hannut sont : l’ACRF (Marie-Claire Desmedt), le Collectif Logement (Annick Breuer et Benoît Boucquiau), EN PISTE Collectif de citoyens, travailleurs sociaux et associations (Marc Bodson et Marc Levert), Inter-Actions (Sylvia Graham), le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (Gaëlle Peters et Jen Wasnaire), le Centre Culturel de Hannut (Alain Bronckart et Xavier Lambertz) et le Théâtre de la Communauté (Roxane Stubbe). 

  • PROCHAINEMENT AVEC LE CCHANNUT > UNE SENSIBILISATION A LA PRECARITE AVEC « MONSIEUR » DU THEATRE DE LA COMMUNAUTE

    Soucieux de sensibiliser la population hannutoise et de ses environs à diverses facettes de la précarité, plusieurs acteurs sociaux et culturels s’unissent pour organiser une représentation théâtrale et un moment d’échanges le mercredi 17 et le jeudi 18 février 2016.

    Depuis le 17 octobre 2015 en effet, -Journée Mondiale de Lutte contre la Pauvreté-, le projet «Monsieur» est répété, de 17 en 17, et se répétera tous les mois jusqu’au 17 octobre 2016. A chaque fois, «Monsieur» est accueilli dans une province wallonne différente. En février, c’est à Hannut que le spectacle se pose…

    « Monsieur », spectacle mis sur pied par le Théâtre de la Communauté, nous dévoile le quotidien d’un personnage dont la vie, comme celle de beaucoup de monde d’ailleurs, est pleine d’embuches. Solitude, manque d’argent, secrets bien cachés… sont autant de difficultés. Face à cela, Monsieur résiste!

    Afin de toucher un maximum de personnes, nous avons programmé 3 représentations qui se tiendront dans les locaux de l’Académie de Hannut : une « tout public », le mercredi 17/02, en soirée, à 20h (cette séance est d’ores et déjà complète) et deux séances scolaires pour étudiants en matière sociale du Collège Sainte-Croix de Hannut, de l’Athénée Royal de Hannut et de la Haute Ecole Lucia de Brouckère de Jodoigne, séances pour lesquelles il reste encore quelques places ouvertes au public le jeudi 18/02 à 10h30 et à 13h30. Après séance, un temps d’échange entre l’acteur, les organisateurs et le public est prévu, et même fortement recommandé tant le spectacle est interpellant.

    PARADE DE SENSIBILISATION

    Pour marquer un élan de solidarité entre les personnes, une parade aux lanternes est organisée le mercredi soir avant le spectacle. La parade démarrera du Collectif Logement (rue Zénobe Gramme, 42) à 19H15 et traversera la Ville pour rejoindre l’Académie de musique, lieu de la représentation.

    Les lanternes seront confectionnées par l’ACRF, le Collectif Logement, EN PISTE, Inter-Actions et la Maison du Cœur.

    Ce cortège de lumière apporte un éclairage particulier et non-misérabiliste sur  une lutte contre l’appauvrissement et la pauvreté, s’adressant particulièrement aux décideurs politiques pour que l’éradication de la pauvreté et de l’appauvrissement soit à l’agenda de tous les programmes politiques. La lanterne, un symbole lumineux de la conscience citoyenne !

    Vos questions sur le spectacle et vos inscriptions pour les séances du jeudi peuvent se faire au Collectif Logement, via l’adresse mail suivante : monsieur17fevrier@gmail.com  ou via gsm au 0487/27.15.05. L’entrée au spectacle est de 6 euros ou d’un billet Article 27.

    Nous sommes convaincus que la lutte pour l’accès aux Droits fondamentaux est l’affaire de tous… Etudiants, mouvements d’éducation permanente, associations de quartier, associations culturelles, mouvements militants, familles et citoyens, etc.

    Les partenaires de ce projet pour la date de Hannut sont : l’ACRF (Marie-Claire Desmedt), le Collectif Logement (Annick Breuer et Benoît Boucquiau), EN PISTE Collectif de citoyens, travailleurs sociaux et associations (Marc Bodson et Marc Levert), Inter-Actions (Sylvia Graham), le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (Gaëlle Peters et Jen Wasnaire), le Centre Culturel de Hannut (Alain Bronckart et Xavier Lambertz) et le Théâtre de la Communauté (Roxane Stubbe). 

  • PROCHAINEMENT AVEC LE CCHANNUT > UNE SENSIBILISATION A LA PRECARITE AVEC « MONSIEUR » DU THEATRE DE LA COMMUNAUTE

    Soucieux de sensibiliser la population hannutoise et de ses environs à diverses facettes de la précarité, plusieurs acteurs sociaux et culturels s’unissent pour organiser une représentation théâtrale et un moment d’échanges le mercredi 17 et le jeudi 18 février 2016.

    Depuis le 17 octobre 2015 en effet, -Journée Mondiale de Lutte contre la Pauvreté-, le projet «Monsieur» est répété, de 17 en 17, et se répétera tous les mois jusqu’au 17 octobre 2016. A chaque fois, «Monsieur» est accueilli dans une province wallonne différente. En février, c’est à Hannut que le spectacle se pose…

                    « Monsieur », spectacle mis sur pied par le Théâtre de la Communauté, nous dévoile le quotidien d’un personnage dont la vie, comme celle de beaucoup de monde d’ailleurs, est pleine d’embuches. Solitude, manque d’argent, secrets bien cachés… sont autant de difficultés. Face à cela, Monsieur résiste!

    Afin de toucher un maximum de personnes, nous avons programmé 3 représentations qui se tiendront dans les locaux de l’Académie de Hannut : une « tout public », le mercredi 17/02, en soirée, à 20h (cette séance est d’ores et déjà complète) et deux séances scolaires pour étudiants en matière sociale du Collège Sainte-Croix de Hannut, de l’Athénée Royal de Hannut et de la Haute Ecole Lucia de Brouckère de Jodoigne, séances pour lesquelles il reste encore quelques places ouvertes au public le jeudi 18/02 à 10h30 et à 13h30. Après séance, un temps d’échange entre l’acteur, les organisateurs et le public est prévu, et même fortement recommandé tant le spectacle est interpellant.

    PARADE DE SENSIBILISATION

    Pour marquer un élan de solidarité entre les personnes, une parade aux lanternes est organisée le mercredi soir avant le spectacle. La parade démarrera du Collectif Logement (rue Zénobe Gramme, 42) à 19H15 et traversera la Ville pour rejoindre l’Académie de musique, lieu de la représentation.

    Les lanternes seront confectionnées par l’ACRF, le Collectif Logement, EN PISTE, Inter-Actions et la Maison du Cœur.

    Ce cortège de lumière apporte un éclairage particulier et non-misérabiliste sur  une lutte contre l’appauvrissement et la pauvreté, s’adressant particulièrement aux décideurs politiques pour que l’éradication de la pauvreté et de l’appauvrissement soit à l’agenda de tous les programmes politiques. La lanterne, un symbole lumineux de la conscience citoyenne !

    Vos questions sur le spectacle et vos inscriptions pour les séances du jeudi peuvent se faire au Collectif Logement, via l’adresse mail suivante : monsieur17fevrier@gmail.com  ou via gsm au 0487/27.15.05. L’entrée au spectacle est de 6 euros ou d’un billet Article 27.

    Nous sommes convaincus que la lutte pour l’accès aux Droits fondamentaux est l’affaire de tous… Etudiants, mouvements d’éducation permanente, associations de quartier, associations culturelles, mouvements militants, familles et citoyens, etc.

    Les partenaires de ce projet pour la date de Hannut sont : l’ACRF (Marie-Claire Desmedt), le Collectif Logement (Annick Breuer et Benoît Boucquiau), EN PISTE Collectif de citoyens, travailleurs sociaux et associations (Marc Bodson et Marc Levert), Inter-Actions (Sylvia Graham), le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (Gaëlle Peters et Jen Wasnaire), le Centre Culturel de Hannut (Alain Bronckart et Xavier Lambertz) et le Théâtre de la Communauté (Roxane Stubbe). 

  • CE 28 MARS AU CCHANNUT > THÉATRE > SENSIBILISATION AUX HANDICAPS AVEC LA PIÈCE « LA CAVE »

    Projet1141.jpg

    Une production du Centre Culturel d’Engis

    Enlevée par un prédateur sexuel, Chloé, 13 ans, doit apprendre à s’armer contre l’abattement, à apprivoiser l’horreur de sa situation.

    Dans la cave, sa prison, elle n’est pas toute seule : Valentine, une jeune fille plus mûre et plus âgée, l’aide à garder espoir. Les deux captives ne peuvent ni se voir ni se toucher. Ce qui ne les empêche pas de dialoguer, de créer des liens. Voire même de rire de leurs conditions !

    La pièce se déroule entièrement dans l’obscurité. Le public ne voit rien, il ne peut que se projeter. La pièce est rythmée de flashs d’informations, qui permettent aux spectateurs d’appréhender les faits tragiques dans leur contexte.

    Auteure : Caroline de Kergariou

    Mise en scène : Vincent Delré

    Création son et lumière : Thomas Destrée

    Interprétation :

    Pauline Pironet

    Salomé Leroy

    Philippe Lobet

    Avec la participation vocale de Frédéric Delfosse (RTL TVI)

    Biographies

    Caroline de Kergariou

    Caroline de Kergariou est mathématicienne, critique rock dans les années punk, scénariste de télévision, auteure pour la radio. Elle aborde le théâtre et la mise en scène avec La Cave, en 2010. Une première expérience qui sera suivie de beaucoup d'autres... Elle travaille actuellement sur un ouvrage consacré à l’histoire du punk.

    Vincent Delré

    Vincent Delré est instituteur.

    Il découvre le théâtre avec la troupe de théâtre amateur Les Comores en 1990.

    Animateur de théâtre pour adolescents au Centre Culturel d’Engis depuis 2008, il est également auteur de pièces de théâtre et metteur en scène. 

    Pauline Pironet

    Pauline Pironet est née en 1996.  Elle suit actuellement des études de droit à Namur.  Elle participe depuis 3 ans à l’atelier théâtre ados du Centre Culturel d’Engis, avec lequel elle a déjà présenté plusieurs pièces.

    Salomé Leroy

    Salomé Leroy, née en 1997 est originaire de Flémalle.  Elle poursuit actuellement ses études secondaires au collège Sainte Véronique à Liège.  Elle participe depuis 6 ans à l’atelier ados du Centre Culturel d’Engis et a également joué dans plusieurs pièces.

    Philippe Lobet

    Originaire d’Engis, il est inspecteur de police à la ville de Liège.  La Cave est sa première expérience théâtrale, mais son expérience au sein de la police et ses conseils ont permis de donner plus de poids au personnage qu’il incarne dans la pièce.  Il a également participé à certains tournages comme figurant.

    Frédéric Delfosse

    Licencié en Arts et Sciences de la Communication de l’Université de Liège, Frédéric Delfosse est journaliste.  Après avoir fait ses armes à la radio (Nostalgie et Bel RTL), il a rejoint la rédaction du journal télévisé de RTL TVI.  Il enseigne également le journalisme à la Haute Ecole de la province de Liège.

    Centre Culturel d’Engis

    Le Centre culturel d’Engis est un centre culturel de catégorie 1+, reconnu et subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Commune d’Engis et la Province de Liège depuis 1972. Ses objectifs : encourager les interactions culturelles dans la commune, démystifier l’image de la culture et toucher un public à la fois local et régional. Lieu de diffusion, il est également un espace de partage et de mise en réseau. Il soutient la création de spectacles professionnels et amateurs.

     Le Centre culturel d’Engis a programmé « La Cave » dans le cadre d’ Earth Hour, une manifestation annuelle qui consiste à éteindre les lumières durant une heure partout dans le monde, en mars dernier. La pièce a surpris par son réalisme et le jeu de ses actrices, qui ont su toucher leur public. Assurément, elle n’a laissé personne indifférent.

    En collaboration avec la Ville de Hannut (Les services sociaux, le service environnement, le service culture et le centre culturel), ainsi que le soutien de la Province de Liège et de l’ASBL Handi-Actif Hannut ?

  • PROCHAINEMENT AU CENTRE CULTUREL DE HANNUT > THÉATRE > SENSIBILISATION AUX HANDICAPS AVEC LA PIÈCE « LA CAVE »

    Projet1141.jpg

    Une production du Centre Culturel d’Engis

    Enlevée par un prédateur sexuel, Chloé, 13 ans, doit apprendre à s’armer contre l’abattement, à apprivoiser l’horreur de sa situation.

    Dans la cave, sa prison, elle n’est pas toute seule : Valentine, une jeune fille plus mûre et plus âgée, l’aide à garder espoir. Les deux captives ne peuvent ni se voir ni se toucher. Ce qui ne les empêche pas de dialoguer, de créer des liens. Voire même de rire de leurs conditions !

    La pièce se déroule entièrement dans l’obscurité. Le public ne voit rien, il ne peut que se projeter. La pièce est rythmée de flashs d’informations, qui permettent aux spectateurs d’appréhender les faits tragiques dans leur contexte.

    Auteure : Caroline de Kergariou

    Mise en scène : Vincent Delré

    Création son et lumière : Thomas Destrée

    Interprétation :

    • Pauline Pironet
    • Salomé Leroy
    • Philippe Lobet
    • Avec la participation vocale de Frédéric Delfosse (RTL TVI)

    Biographies

    Caroline de Kergariou

    Caroline de Kergariou est mathématicienne, critique rock dans les années punk, scénariste de télévision, auteure pour la radio. Elle aborde le théâtre et la mise en scène avec La Cave, en 2010. Une première expérience qui sera suivie de beaucoup d'autres... Elle travaille actuellement sur un ouvrage consacré à l’histoire du punk.

    Vincent Delré

    Vincent Delré est instituteur.

    Il découvre le théâtre avec la troupe de théâtre amateur Les Comores en 1990.

    Animateur de théâtre pour adolescents au Centre Culturel d’Engis depuis 2008, il est également auteur de pièces de théâtre et metteur en scène. 

    Pauline Pironet

    Pauline Pironet est née en 1996.  Elle suit actuellement des études de droit à Namur.  Elle participe depuis 3 ans à l’atelier théâtre ados du Centre Culturel d’Engis, avec lequel elle a déjà présenté plusieurs pièces.

    Salomé Leroy

    Salomé Leroy, née en 1997 est originaire de Flémalle.  Elle poursuit actuellement ses études secondaires au collège Sainte Véronique à Liège.  Elle participe depuis 6 ans à l’atelier ados du Centre Culturel d’Engis et a également joué dans plusieurs pièces.

    Philippe Lobet

    Originaire d’Engis, il est inspecteur de police à la ville de Liège.  La Cave est sa première expérience théâtrale, mais son expérience au sein de la police et ses conseils ont permis de donner plus de poids au personnage qu’il incarne dans la pièce.  Il a également participé à certains tournages comme figurant.

    Frédéric Delfosse

    Licencié en Arts et Sciences de la Communication de l’Université de Liège, Frédéric Delfosse est journaliste.  Après avoir fait ses armes à la radio (Nostalgie et Bel RTL), il a rejoint la rédaction du journal télévisé de RTL TVI.  Il enseigne également le journalisme à la Haute Ecole de la province de Liège.

    Centre Culturel d’Engis

    Le Centre culturel d’Engis est un centre culturel de catégorie 1+, reconnu et subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Commune d’Engis et la Province de Liège depuis 1972. Ses objectifs : encourager les interactions culturelles dans la commune, démystifier l’image de la culture et toucher un public à la fois local et régional. Lieu de diffusion, il est également un espace de partage et de mise en réseau. Il soutient la création de spectacles professionnels et amateurs.

     Le Centre culturel d’Engis a programmé « La Cave » dans le cadre d’ Earth Hour, une manifestation annuelle qui consiste à éteindre les lumières durant une heure partout dans le monde, en mars dernier. La pièce a surpris par son réalisme et le jeu de ses actrices, qui ont su toucher leur public. Assurément, elle n’a laissé personne indifférent.

     

    En collaboration avec la Ville de Hannut (Les services sociaux, le service environnement, le service culture et le centre culturel), ainsi que le soutien de la Province de Liège et de l’ASBL Handi-Actif Hannut ?

     

  • CE VENDREDI 21 > JOURNÉE DE SENSIBILISATION AUX HANDICAPS A HANNUT

    Journée-de-sensibilisation-aux-handicaps (1).jpg

    Cette journée permettra notamment aux élèves de 5ème et 6ème primaire, tous réseaux confondus, de se rendre compte des difficultés quotidiennes vécues par une personne malentendante, malvoyante ou aveugle, en chaise ou encore avec une déficience mentale.  Différents ateliers et démonstrations seront organisés lors de cette journée.