selfie

  • 22 ÉLÈVES HANNUTOIS PRÉSENTS AU 25ÈME ANNIVERSAIRE DES DROITS DE L’ENFANT

    photo 2.JPG

    Ce mercredi 19 novembre, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a organisé une cérémonie en l’honneur du 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

    A cette occasion, le Délégué général aux droits de l’enfant, Bernard De Vos a présenté son rapport d’activités devant plus de cent septante élèves de 6ème primaire de Wallonie et de Bruxelles.

     

    _JOS2012.jpg

     

    Vingt-deux élèves des écoles communales de la Ville de Hannut y étaient présents. Ils ont eu l’occasion de participer activement à cette cérémonie évoquant l’importance du droit à l’éducation qu’ils ont illustré par un selfie.

     

    Selfie Ecole communale de Hannut.jpg

     

    Cette invitation du Parlement a été l’occasion pour ces enfants des implantations d’Avernas-le-Baudouin, Lens-Saint-Remy et Moxhe de découvrir l’hémicycle de la Fédération Wallonie Bruxelles mais aussi de se rendre compte du travail effectué dans le cadre des droits de l’enfant et de l’importance de ceux-ci.

    Un travail préparatoire avait été réalisé préalablement dans les classes et cette expérience citoyenne a été très enrichissante pour nos élèves.

     Avec Monsieur Emmanuel Douette, bourgmestre faisant fonction et en charge de l’enseignement.

     

    _JOS1299.jpg

     

    Droit à l‘éducation

    Pourquoi avons-nous choisi ce droit ?

    Pour deux raisons :

    1. L’année dernière, lors d’une séance de cinéma, un film documentaire « Sur le chemin de l’école » nous avait particulièrement touchés. Des enfants y expliquaient leurs conditions difficiles pour se rendre à l’école (ex : trajet à pieds pendant plusieurs heures, chemins difficilement praticables…).

    2. Le JDE que nous lisons quotidiennement dans notre classe abordait ces dernières semaines la remise des prix Nobel.  En effet, cette année, Malala Yousafzaï, une Pakistanaise de 17 ans qui se bat pour le droit des filles à l’éducation a reçu le prix Nobel de la Paix.

      Exemples concrets dans lesquels ce droit n’est pas respecté.

      En Afghanistan, des enfants fabriquent des briques pour aider leur famille et cette situation les empêche d’aller à l’école.

      En Syrie, la guerre empêche les enfants de fréquenter l’école.

      A Madagascar, les mariages précoces  dont les filles sont les plus souvent victimes  ne leur permettent pas de terminer leur scolarité.

      Conseil pour mieux faire respecter ce droit.

      A notre niveau, nous pouvons soutenir les différentes associations qui luttent pour l’éducation des enfants à travers le monde en faisant des dons ou en envoyant du matériel scolaire.

      Exemples concrets dans lesquels ce droit est respecté.

      Chez nous, une loi impose à chaque enfant la scolarité de 6 à 18 ans dans l’école de son choix. Ceci donnera une chance à chacun d’exercer plus tard un métier qui lui permettra de vivre correctement.

      Pour le bien –être et l’épanouissement de chaque enfant à l’école, le nombre d’élèves par classe est limité.

      Chaque classe dispose d’un certain confort (chauffage, bancs et chaises, tableau parfois même interactif, fournitures scolaires offertes…).

      Source > Adm.Com de Hannut