secouriste

  • HANNUT > INITIATION SECOURISME AUX PETITS PAR L’ASBL L’EVEIL

    Logo Eveil.jpgFace aux accidents pouvant avoir une incidence grave sur la santé, les études internationales confirment que la rapidité de l’alerte et l’efficacité des premiers gestes « qui sauvent » conditionnent fortement le pronostic vital.

    Afin de généraliser la formation aux premiers secours pour chaque citoyen, il n’est pas possible de se satisfaire des seuls dispositifs de formation d’adultes existants, qui ne concernent le plus souvent que les milieux professionnels. Pour augmenter de manière significative le nombre de ces formations, une seconde voie est à explorer avec une formation, précoce, des jeunes dans le cadre de leur cursus scolaire.

    Cette formation doit être progressive et prendre en compte le développement cognitif et psychomoteur de l’enfant, elle doit s’intégrer dans les différents champs disciplinaires et les contenus des programmes, elle doit être dispensé par des maîtres formés, elle doit faire l’objet d’un dispositif défini pour sa mise en œuvre et son évaluation.

    L’éducation à la responsabilité constitue un objectif essentiel de l’éducation des enfants. Elle suscite souvent des actions socio-éducatives dont les objectifs d’apprentissage ne sont pas nécessairement explicités, ce qui pourrait laisser penser qu’elle n’est pas reliée aux apprentissages. Dans le même temps, à l’école, on continue trop souvent encore à parler d’un « corps de l’enfant » détaché de la vie réelle. Il s’agit cette fois de :

    • ·         -Développer une connaissance du corps que l’enfant pourra s’approprier et qui trouvera des échos dans sa vie quotidienne ;
    • ·         -Construire une véritable éducation à la responsabilité, appliquée à la santé et à la sécurité, qui ne soit pas considérée comme accessoire mais comme une démarche transversale mobilisant savoirs fondamentaux, structurés et évalués, ainsi qu’un savoir-faire spécifique ;
    • ·         -Devenir une personne responsable en étant capable de se maintenir en sûreté et de porter secours à l’autre par quelques actions simples.

    Développer chez les enfants le sens des responsabilités en leur permettant d’acquérir les connaissances, les capacités et les attitudes nécessaires pour porter secours, est l’objectif essentiel de la formation.

    Le formateur doit donc rechercher les démarches et les modalités de mise en œuvre qui favoriseront l’acquisition par les enfants :

    • ·         -Des connaissances ;
    • ·         -Des capacités ;
    • ·         -Des attitudes indispensables pour savoir porter secours à autrui.

    Connaissances, capacités et attitudes sont étroitement liées mais ne se développent pas forcément dans cet ordre, en situation d’apprentissage pour les enfants, ou de formation pour le formateur.

    hannut,blog,éveil,formation,secouriste

    Il s’agit d’apprendre à se comporter avec efficacité dans une situation sortant de l’ordinaire. Il faut donc savoir faire des gestes utiles à partir des connaissances théoriques indispensables. Pour y parvenir, on utilisera l’aspect pratique et des mises en situation en premier lieu : des apports théoriques viendront en complément. Mais l’apprentissage des comportements adaptés est essentiel. Les situations mises en œuvre seront donc gestuelles. Néanmoins, l’acquisition d’un automatisme implique la compréhension de ce geste afin qu’il soit définitivement acquis et disponible à chaque instant.

    Il est également important que la notion de projet soit clairement définie. Pour atteindre les objectifs, le contenu de la formation doit être bien réfléchi, découpé en fiches techniques qui seront proposées aux enfants progressivement et dans une certaine logique d’apprentissage.

    Certaines points sont prioritaires dans cette logique d’apprentissage (ex : apprendre à donner l’alerte suppose de savoir téléphoner et raconter ce que l’on voit ; décrire un mal suppose une certaine connaissance sur le corps humain et la santé,…)

    La suite >>>>>>

    Lire la suite