sculpture

  • Imprimer

    HANNUT - EN PROJET > UNE SCULPTURE D’ALAIN BRONCKART À LA GARE

    Une idée de Benoît Robert en souvenir des Hannutois tués à Liège

    Qui veut la sculpture en Acier_Corten d’Alain Bronckart ?

    29512892_10213607904644810_4107821611286603880_n.jpgL’artiste et directeur du centre culturel de Hannut verrait bien son œuvre (Toujours au stade de maquette) érigée sur ses terres natales, au rond-point de Momalle-Fexhe et Fexhe-Le-Haut-Clocher. Il a publié une simulation sur Facebook mais depuis, il a reçu une offre de Benoît Robert qui lui propose de l’exposer dans le futur nouveau quartier de la gare à Hannut, en hommage aux quatre Hannutois décédés dans l’explosion de la rue Léopold à Liège. 

    Voilà plus de 10 ans qu’Alain Bronckart garde son projet de sculpture bien au chaud dans ses cartons. « J’avais conçu cette œuvre en 2006, sur commande de la Ville pour habiller un rond-point à l’entrée de Hannut », se souvient Alain Bronckart. Pour une raison financière, ce projet n’a jamais abouti. Un tracteur a pris la place et Alain Bronckart est resté avec sa maquette sur les bras.

    Cette semaine, déterminé à le voir aboutir, il a publié sur les réseaux sociaux une simulation de sa sculpture à un des ronds-points de Remicourt, sa terre natale, celui situé à cheval sur Momalle et Fexhe-le-Haut-Clocher. Avec cette question : « Qu’en pensez-vous ? ».

    « Réalisée en acier corten, l’œuvre doit être vue comme une porte qu’on peut ouvrir et refermer.

    Quand, elle est ouverte, un cercle, symbole de la maternité et d’ouverture sur le monde, apparaît. », 2003815557_B973473873Z_1_20140902192608_000_GFA327087_3-0.jpgcommente l’artiste qui, depuis a été contacté par Benoît Robert, le papa d’Alexis Robert, l’un des 4 Hannutois tué dans l’explosion de la rue Léopold à Liège.

    Juste avant son décès tragique, Alexis Robert planchait sur un projet de redynamisation du quartier de la gare à Hannut tombé en désuétude depuis la fin du chemin de fer en 1963. Le jeune homme rêvait d’un lieu intergénérationnel, où jeunes et moins jeunes, valides et moins valides, vivraient en harmonie. Ses proches ont repris son projet qui va enfin se concrétiser. Selon Benoît Robert, la demande de permis doit être introduite à la fin d’année, « les travaux pourraient commencer au second semestre 2019 », assure-t-il.

    Cette semaine, lors d’une réunion technique à la Ville, (Il s’agit d’un partenariat public-privé), il a proposé de placer la sculpture d’Alain Bronckart dans le nouveau quartier de la gare, « ce serait une manière de se souvenir des quatre Hannutois de la rue Léopold mais aussi de tous les enfants de Hannut décédés », insiste Benoît Robert.

    Du côté de la Ville, le bourgmestre Manu Douette n’est a priori pas contre. « Notre objectif est de toute façon que nos artistes locaux puissent exposer dans les lieux publics. »

    Même si le projet n’est pas encore définitivement approuvé, Alain Bronckart se réjouit d’avance. « Une œuvre qui survit à la mort de son auteur, c’est le rêve de tout artiste », conclut-il avec l’optimisme qu’on lui connaît.

    En bref > Un de ses dessins chez Bacquelaine … sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

     Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/305442

  • Imprimer

    CCBRAIVES –BURDINNE > SERGE NOKIN EXPOSERA SES ŒUVRES À PARTIR DU 1 JUILLET

    photo RP.jpg

    Serge Nokin nous emmène dans l'univers mythique des totems et dans la féérie des couleurs fantastiques.

    Du  01/07/2015 au 30/09/2015

    L'artiste sera présent le 12 juillet, le 16 août et le 13 septembre.

    530708_328160743899595_572832730_n.jpgDurant le week-end PAIN BIERE FROMAGE, le 16 août, nous aurons l'immense plaisir de le voir réaliser une sculpture.

    S'adresser à Bernadette Michaux > mailto:michauxbernadette@gmail.com > Téléphone 019/54.92.58

    A la ferme de la Grosse Tour 4210 Burdinne

    Infos : Centre Culturel Braives-Burdinne 019/54 92 50

    L’artiste sur Facebook > https://www.facebook.com

    Sur YouTube la vidéo : Portrait de l'artiste sculpteur à la tronçonneuse

  • Imprimer

    CCBRAIVES –BURDINNE > SERGE NOKIN EXPOSERA PROCHAINEMENT SES ŒUVRES

    photo RP.jpg

    Serge Nokin nous emmène dans l'univers mythique des totems et dans la féérie des couleurs fantastiques.

    L'artiste sera présent le 12 juillet, le 16 août et le 13 septembre.

    530708_328160743899595_572832730_n.jpgDurant le week-end PAIN BIERE FROMAGE, le 16 août, nous aurons l'immense plaisir de le voir réaliser une sculpture.

    Du  01/07/2015 à 12:10 au 30/09/2015 à 12:10

    S'adresser à Bernadette Michaux > mailto:michauxbernadette@gmail.com > Téléphone 019/54.92.58

    A la ferme de la Grosse Tour 4210 Burdinne

    Infos : Centre Culturel Braives-Burdinne 019/54 92 50

    L’artiste sur Facebook > https://www.facebook.com

    Sur YouTube la vidéo : Portrait le l'artiste sculpteur à la tronçonneuse

  • Imprimer

    HANNUT CE VENDREDI 09/01 > ETHYLIC SAMUEL D'IPPOLITO > GALERIE JEAN MOTTIN,

    10154248_10204278493655366_1260936532922803588_n.jpg

    Le Centre culturel de Hannut et la Ville de Hannut ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition ETHYLIC Samuel D'IPPOLITO

    Vernissage le vendredi 9 janvier 2015 à 19h30. &  jusqu'au 31 janvier 2015

    Ouverture: LUN, MER, JEU, VEN de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. MAR de 9 h à 12 h. SAM de 10 h à 12 h ou sur rendez-vous  (0475533461 - alainbronckart@passeurdart.be )

    GALERIE D'ART DU CHATEAU MOTTIN rue de Landen, 23, 4280 HANNUT

    L’œuvre de Samuel D'Ippolito  est proche de l’univers construit de Jean Arp . On a envie de la toucher, de la caresser…Sur certaines toiles, des textures apparaissent. A d’autres moments, des éléments en relief dominent.

     Mais derrière cette simplicité apparente, se cachent un travail rigoureux, un dialogue incessant. L’artiste investit la conscience. Peuple l’imaginaire.

     Très vite le spectateur constate que le métier d’artiste-peintre revient parfois à engendrer « des choses très simples par des chemins impossibles ».

    En regardant de plus près ces reliefs structurés, on se rend compte qu'il s'agit de petits morceaux fragiles de bouchons de liège, tissés les uns avec les autres. Beaux comme des murmures, même si la beauté ne parle pas aux yeux. La beauté doit parler aux sens.

    Une question demeure sans réponse : quels sont les songes qui peuplent l’imaginaire de Samuel, d’où viennent ses formes qui donnent à voir de l’émotion et de l’intime?

     L’œil comprend vite que l’œuvre de cet artiste n’est pas narrative. Elle est une affaire de rythme, de mouvement, de respiration. Le temps et l’espace s’accrochent au silence du tableau. Le reste relève de l’émotion.

     La nature de son travail, c’est la mise en forme de la lumière. Parce qu’elle invite au calme, au silence et à prendre son temps. La perception de la couleur s’accroît au fil du temps. C’est un mode de pensée différent, un univers dans lequel on ne peut pas courir, qui n'a pas besoin de limites.

     Et c’est paradoxalement par le doute, par la fragilité de ses matériaux que l'artiste rappelle au monde qu'il existe. Avec de petits morceaux de bouchons blancs ou gris, dans une impression kaléidoscopique, il redessine les séquences d’une même histoire: la nôtre, la sienne car l’art est parfois essentiel pour nous ramener à l’essentiel.

    Lucien RAMA > Critique d’art Aiap CNAP/AIAP - UNESCO

     Avec le soutien du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Liège-Province Culture.

    Source > https://www.facebook.com

  • Imprimer

    HANNUT > GALERIE JEAN MOTTIN, BIENTÔT > ETHYLIC SAMUEL D'IPPOLITO

    10154248_10204278493655366_1260936532922803588_n.jpg

    Le Centre culturel de Hannut et la Ville de Hannut ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition ETHYLIC Samuel D'IPPOLITO

    Vernissage le vendredi 9 janvier 2015 à 19h30. &  jusqu'au 31 janvier 2015

    Ouverture: LUN, MER, JEU, VEN de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. MAR de 9 h à 12 h. SAM de 10 h à 12 h ou sur rendez-vous  (0475533461 - alainbronckart@passeurdart.be )

    GALERIE D'ART DU CHATEAU MOTTIN rue de Landen, 23, 4280 HANNUT

    L’œuvre de Samuel D'Ippolito  est proche de l’univers construit de Jean Arp . On a envie de la toucher, de la caresser…Sur certaines toiles, des textures apparaissent. A d’autres moments, des éléments en relief dominent.

     Mais derrière cette simplicité apparente, se cachent un travail rigoureux, un dialogue incessant. L’artiste investit la conscience. Peuple l’imaginaire.

     Très vite le spectateur constate que le métier d’artiste-peintre revient parfois à engendrer « des choses très simples par des chemins impossibles ».

    En regardant de plus près ces reliefs structurés, on se rend compte qu'il s'agit de petits morceaux fragiles de bouchons de liège, tissés les uns avec les autres. Beaux comme des murmures, même si la beauté ne parle pas aux yeux. La beauté doit parler aux sens.

     Une question demeure sans réponse : quels sont les songes qui peuplent l’imaginaire de Samuel, d’où viennent ses formes qui donnent à voir de l’émotion et de l’intime?

     L’œil comprend vite que l’œuvre de cet artiste n’est pas narrative. Elle est une affaire de rythme, de mouvement, de respiration. Le temps et l’espace s’accrochent au silence du tableau. Le reste relève de l’émotion.

     La nature de son travail, c’est la mise en forme de la lumière. Parce qu’elle invite au calme, au silence et à prendre son temps. La perception de la couleur s’accroît au fil du temps. C’est un mode de pensée différent, un univers dans lequel on ne peut pas courir, qui na pas besoin de limites.

     Et c’est paradoxalement par le doute, par la fragilité de ses matériaux que l'artiste rappelle au monde qu'il existe. Avec de petits morceaux de bouchons blancs ou gris, dans une impression kaléidoscopique, il redessine les séquences d’une même histoire: la nôtre, la sienne car l’art est parfois essentiel pour nous ramener à l’essentiel.

    Lucien RAMA > Critique d’art Aiap CNAP/AIAP - UNESCO

     Avec le soutien du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Liège-Province Culture.

    Source > https://www.facebook.com

  • Imprimer

    BRAIVES > DIMANCHE 22 > ANNE BARNICH EXPOSE SES PEINTURES ET SCULPTURES

    22.jpg

    Historienne de l’art et illustratrice de formation, Anne est professeur d’arts plastiques dans le secondaire et s’occupe d’ateliers pour adultes et pour enfants.

    Elle pratique le dessin, la peinture, le papier mâché et la céramique. Elle privilégie la couleur et les matériaux de récupération. La nature et l’observation des personnes qui l’entourent sont ses principales sources d’inspiration.

    hannut,blog,braives,exposition,peinture,sculpture,anne,barnichLe 22 septembre 2013 à la gare de Braives de 13h à 19h.

    Infos : Centre Culturel Braives-Burdinne, Chemin du Via, 20 4260 Braives

    019/ 54 92 58 – e.mail : michauxbernadette@gmail.com