scociales

  • 10 RÈGLES SOCIALES QUE TOUT TRAVAILLEUR DOIT RESPECTER

    shutterstock_114039742.jpg

    Les moments de sociabilité au boulot peuvent parfois susciter un certain malaise.

    Pas évident, en effet, de savoir comment se tenir, que dire et comment établir la juste frontière entre « ce qui se fait » en privé et « ce qui se fait » au boulot. Barbara Pachter (http://www.pachter.com/) vient de publier un livre sur le sujet. Voici 10 règles incontournables à retenir.

    1. Envoyez des remerciements personnalisés

    Vous devriez envoyer une note de remerciement dans les 24 heures et personnaliser les notes que vous envoyez à chaque personne que vous désirez remercier.

    Avant de choisir entre un e-mail et une note manuscrite, rappelez-vous qu’un courrier postal n’arrive à destination qu’après quelques jours alors que l’e-mail est quasi instantané. Cette différence de délai peut être décisive après un entretien d’embauche, si le recruteur se décide rapidement.

    2. Ne tirez jamais sa chaise pour quelqu’un

    Si tenir la porte à quelqu’un est une question de courtoisie, il en est tout autrement de la « pratique de la chaise ». Ne tirez jamais sa chaise pour quelqu’un, indépendamment du genre de la personne. Dans un environnement de travail, vous devez faire fi des règles de galanterie spécifiquement liées au genre (à la gente féminine en l’occurrence). Les femmes sont aussi capables de  tirer leur chaise que les hommes.

    3. Ne croisez jamais les jambes

    Les hommes le font autant que les femmes, mais croiser les jambes peut perturber votre interlocuteur ou être considéré comme trop « sexy » dans un cadre de travail. Par ailleurs, la pratique est mauvaise pour la santé : croiser les jambes est mauvais pour la circulation sanguine et augmente la pression intraveineuse.

    4. Joignez les doigts lorsque vous indiquez quelque chose

    Lorsque vous désirez indiquer quelque chose, gardez la paume ouverte et maintenez les doigts ensemble. Si vous indiquez de l’index, votre geste peut paraître agressif.

    5. Ne mettez pas votre assiette de côté

    Ne commencez pas à débarrasser les assiettes. Ne mettez pas la vôtre de côté ou, pire, n’empilez pas les assiettes de vos collaborateurs. Vous n’êtes pas le/la serveur(/se), il/elle le fera pour vous.

    6. Ne demandez jamais de doggie bag

    Vous êtes là pour affaires, pas pour les restes. Les doggie bags (Emporter les restes pour un animal) passent encore lors des repas de familles mais n’ont pas leur place dans les diners d’affaires.

    7. Adaptez-vous à la commande de vos invités

    Si vos invités commandent une entrée ou un dessert, suivez le mouvement. Vous les mettriez mal à l’aise si vous les laissiez manger tout seul.

    8. Adaptez votre choix de plat au type de restaurant

    La plupart des gens n’imposent pas leurs choix/obligations diététiques aux autres. Néanmoins, vous pouvez aisément estimer ce que vous devez commander en fonction du restaurant choisi par votre hôte. Par exemple, si votre patron est végétarien mais décide de vous inviter dans un steak house, vous pouvez plus que probablement vous permettre de commander un steak. 

    9. Sachez vous servir de vos couverts et de votre assiette

    La nourriture est placée à la gauche de l’assiette. Les accompagnements séparés (le pain, la salade, les frites) doivent être déposés à cet endroit. Inversement, les boissons doivent être placées à droite de l’assiette. Fourchette à gauche, couteau et cuillère à droite. Il existe un moyen mnémotechnique pour retenir ces règles. Malheureusement, il est en anglais. Mais ça peut toujours servir. Rappelez-vous de BMW, « bread, meal and water » : le pain est à gauche de l’assiette, le plat au milieu et votre verre d’eau à droite.

    10. L’hôte doit toujours payer l’addition

    Si vous êtes à l’origine de l’invitation, vous êtes l’hôte, et vous devez payer l’addition, indépendamment du genre. Mais que faire si l’invité est un homme et veut payer l’addition ? Une femme a plusieurs choix. Elle peut dire : « Oh, ce n’est pas moi qui paie, c’est la boîte ». Ou elle peut s’éclipser de la table pour aller payer l’addition loin des invités. Même chose pour les hommes : c’est une manière très délicate de payer l’addition.

    Source: Business Insider via > http://www.references.be