sauvetage

  • HANNUT > UNE SECONDE VIE AUX POULES EN BATTERIE

    Marie-Christine propose encore quelques poules à l’adoption

    Lorsque l’ASBL Suppression des Expériences sur l’Animal a lancé son opération de sauvetage il y a un mois, Marie-Christine Molitor n’a pas hésité une seule seconde.

    Parmi les 7.000 poules sauvées d’un élevage en batterie en Flandre, Marie-Christine en a hébergé 400 dans son jardin à Villers-le-Peuplier (Hannut). Il en reste quelques-unes pour adoption.

     « Les animaux sont ma thérapie », explique Marie-Christine Molitor. Cette Hannutoise détient pas moins de 400 poules dans son jardin. Il s’agit de poules pondeuses sauvées d’une mort certaine par l’ASBL Suppression des Expériences sur l’Animal (SEA). « Un fermier d’Audenarde (Flandre Orientale) nous a prévenus lorsqu’il a voulu se débarrasser de la moitié de son exploitation d’élevage de poules pondeuses en batterie pour la renouveler. Il y en avait 70.000. On a réussi a en sortir 7.000 », explique Solange T’Kint, à la tête de l’ASBL SEA.

    Amoureuse des animaux et le cœur sur la main, Marie-Christine Molitor n’a pas hésité une seule seconde lorsque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/07/2017

    Je les propose à l’adoption au prix de 4,50 la poule pour couvrir les frais de prise en charge. » Intéressé ? Contactez le 0476/747.754.

    Source > C.L. Sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101425

  • HANNUT > LES 25 OUVRIERS DE L’AURORE SAUVÉS !

    L’Entreprise de Travail Adapté termine l’année 2016 en positif, sans l’aide du CPAS. Du jamais vu

    Pour la toute première fois, l’Entreprise de Travail Adapté, l’Aurore de Hannut, clôture ses comptes en positif, sans intervention financière du CPAS. « Je pense que l’entreprise est remise sur pied », s’est félicité le président du CPAS, Pol Oter.

    Créée en 1974 pour occuper des travailleurs handicapés, l’entreprise de Travail Adapté L’Aurore de Hannut se porte mieux que jamais. Ce jeudi soir, lors du conseil communal, Pol Oter a présenté les comptes pour l’année 2016.

    À l’exercice propre, ils se clôturent avec un boni de 57.149 euros, sans intervention financière du CPAS. Fait assez rare pour être souligné. « Aussi loin que je me souvienne, c’est-à-dire au moins depuis 1994, l’ETA a toujours été en déficit et le CPAS a toujours dû intervenir pour rééquilibrer les comptes » , pointe le président du CPAS, heureux de pouvoir afficher des résultats aussi encourageants.

    Depuis 2007, l’apport financier du CPAS oscille entre 229.893 euros (en 1999) et 27.616 euros (en 2015). « Je pense que cette fois, l’ETA est remise sur pied » , s’est encore réjoui Pol Oter qui attribue cette bonne santé financière à la nouvelle politique menée ces dernières années. « Depuis 2013, nous avons réussi à trouver des solutions plus durables pour garantir des chantiers à l’entreprise » …. La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/06/2017

    À la merci des hivers

    Depuis 2010, les activités de l’Aurore sont centrées sur … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/06/2017

    100.000 euros/an

    Enfin, le président du CPAS mise beaucoup sur le projet … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/06/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/06/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/96302

  • POUCET (HANNUT) > UNE JUMENT ENLISÉE DANS LA VASE

    Ce vendredi après-midi, vers 14h30, la zone des secours de Hesbaye a été appelée rue des Mayeurs à Poucet (Hannut).

    Une jument de 24 ans, portant le joli nom de « Princesse » s’était enlisée dans la vase d’un ruisseau. L’alerte a été donnée par son propriétaire, un hannutois, désemparé et impuissant à sauver, seul son animal.

    La zone de secours a dépêché sur place une autopompe de Hannut et sa brigade spécialisée du poste de Waremme spécialisée dans le sauvetage d’animaux, l’Animals Rescue Team. En tout, une dizaine d’hommes sous le commandement de Marc Duvivier.

    Le sauvetage a été très rapide. À l’aide de cordes et de sangles, les pompiers ont réussi en 40 minutes à dégager l’animal du fossé et à le remettre sur pied.

    « La jument était épuisée et en état de choc. Cela faisait déjà plusieurs heures qu’elle essayait de se dégager. La boue lui arrivait au moins jusqu’aux flancs. À notre arrivée, elle se trouvait en hypothermie » , relate le sergent Michaël Robert, l’instigateur de ce nouveau service spécialisé. À Poucet, il intervenait en tant que chef d’équipe.

    Un vétérinaire a été appelé pour donner les premiers soins à Princesse.

    La couverture du conseiller

    Voisin des lieux de l’intervention, le conseiller communal écolo Frédéric Piret-Gérard a assisté à la scène. Il a même apporté son … La suite dans votre journal LA MEUSE de ce samedi 17/06/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE de ce samedi 17/06/2017

    L’article succin en ligne > http://www.lameuse.be/1865511

    L’article complet plus un article annexe pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/93881

    Sur ce blog > Explication sur le nouveau TEAM DÉDIÉE AUX ANIMAUX > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HANNUT EN TRANSITION > OPÉRATIONS DE SAUVETAGE DES BATRACIENS

    A la fin de l’hiver, lors des soirées pluvieuses, grenouilles, crapauds, tritons et salamandres entament leur périlleuse migration annuelle.

    Afin de rejoindre leurs sites de reproduction, nombre d’entre eux sont en effet contraints à traverser nos routes. Des volontaires hannutois se mobilisent alors et participent aux opérations de ramassage pour éviter l’hécatombe.

    Trois sites de traversées ont été identifiés à AVIN (rue du roua et ruelles des mottes) à MOXHE (Sentier de la Meunerie) et à ABOLENS (rue du Brou).

     Des barrières ‘’Nadar’’ vous invitant à lever le pied vont être installées à proximité des zones problématiques. Rouler en dessous de 30 km/heure permet en effet d’éviter que les amphibiens ne soient aspirés et projetés contre le soubassement des véhicules.

    Vous avez identifié un site de passage important non répertorié ? Vous désirez vous associer à cette action en faveur de la biodiversité ?

    N’hésitez pas à nous contacter au 019/51.93.68 – environnement@hannut.be  pour plus d’informations.

    Source > https://www.facebook.com/hannutentransition

  • PREMIÈRE INTERVENTION RÉUSSIE POUR L'ANIMAL RESCUE TEAM DES POMPIERS DE HESBAYE: UNE JUMENT A ÉTÉ SAUVÉE

    Les secours ont été contactés ce mercredi vers 00h45 par un fermier de Bettincourt, désemparé.

    Sa jument, pleine, ne parvenait pas à se relever dans son box. Ayant entendu parler du sauvetage animalier pratiqué par les pompiers, il a fait appel à leur service.

    L’Animal Rescue Team Hesbaye (ARTH), lancée par la zone de secours de Hesbaye, a de la sorte effectué sa première intervention depuis son lancement, le 1 er janvier dernier.

    Source > A.G. sur > http://www.lameuse.be/1784196

    L’article au complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/42386

  • APPEL À L'AIDE À HANNUT: DÉJÀ 1.000 POULES PONDEUSES SAUVÉES DE L'ABATTOIR

    L’association Suppression des Expériences sur l’Animal a lancé un appel pour sauver 80.000 poules en cages provenant d’un élevage de la région hannutoise.

    Si elles ne sont pas adoptées à temps (avant la semaine de Toussaint), elles partiront à l’abattoir. 1.000 d’entre elles ont déjà été réservées.

    « Nous lançons un appel pour qu’un maximum d’entre elles échappent à ce triste sort en étant recueillies par des particuliers.  Elles sont dans un sale état quand elles arrivent mais elles récupèrent très vite », souligne Solange T’Kint, administratrice de l’association liégeoise SEA (Suppression des Expériences sur l’Animal).

    L’appel à l’aide, lancé il y a quelques jours, porte ses fruits. « On est débordé d’appels, c’est vraiment… Lire la suite ici ...

    2,5 EUROS LA POULE > Intéressé ? Téléphonez au 04/224.27.17 ou 0486/416.600 ou 0497/620.089

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be > Illustration FB