salaires

  • LE BELGE EST-IL SATISFAIT DE SON JOB ?

    Enquete_satisfaction_shutterstock_238731775.jpg

    Sur une échelle de dix points, la satisfaction salariale moyenne (5,95 sur 10) est 0,7 point inférieure à la satisfaction professionnelle moyenne (6,66 sur 10).

    Si on considère les participants à l’enquête ayant attribué une note minimale de 7 comme des personnes satisfaites, nous pouvons en déduire que 64,5 % des travailleurs belges sont satisfaits de leur emploi et 45,9 % de leur salaire. 13,6 % d’entre eux sont clairement insatisfaits de leur travail (note de 4 ou moins), tandis que 21,7 % attribuent une note insuffisante à leur salaire.

     

    Enquete_satisfaction_sh.jpg

     

    La satisfaction salariale est une fonction linéaire du niveau du salaire : plus le salaire est élevé (subdivisé en déciles dans le schéma), plus la satisfaction par rapport à la rémunération est élevée. La satisfaction professionnelle augmente également avec le montant du salaire, mais dans une bien moindre mesure : pour ce qui concerne la satisfaction salariale, tous les déciles salariaux enregistrent un résultat entre 6,1 et 6,9.

    Les travailleurs aux salaires les plus bas sont clairement plus satisfaits de leur travail (6,1 sur 10) que de leur salaire (4,5 sur 10). La différence entre les deux mesures diminue systématiquement au fur et à mesure que l’on gravit l’échelle salariale. Les 10 % de travailleurs aux plus hauts revenus sont même un peu plus satisfaits de leur salaire (6,91 sur 10) que de leur emploi de manière générale (6,85 sur 10).

    Source : Enquête des salaires 2014, Références et KU Leuven > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

  • COMBIEN DE BELGES GAGNENT AU MOINS 2.100 € NET PAR MOIS?

    00.jpg

    La Grande enquête des salaires 2012 nous a appris que le Belge gagne un salaire moyen de 3.133 euros brut, soit 1.984 euros net. Combien sommes-nous à gagner plus de 2.000 euros net par mois?

    Plus de 90% des travailleurs belges ont un salaire brut supérieur à 1.840 euros, soit 1.370 euros net. 70% touchent un salaire supérieur à 1.600 euros net par mois (2.300 euros brut).

    La moyenne nationale se situe, elle, bien au-delà, car les quelque 30% de ‘gros salaires’, situés à plus de 2.100€ net par mois, tirent la moyenne vers le haut.

    Répartition des salaires des travailleurs belges

     Gagnent

    moins de >

    Salaire brut

    Salaire net

    10%

    1.842 €

    1.377 €

    20%

    2.099 €

    1.500 €

    30%

    2.300 €

    1.600 €

    40%

    2.530 €

    1.700 €

    50%

    2.800 €

    1.807 €

    60%

    3.068 €

    1.955 €

    70%

    3.404 €

    2.100 €

    80%

    3.900 €

    2.350 €

    90%

    4.825 €

    2.750 €

    Moyenne

    3.133 €

    1.984 €

     

    Source: Enquête des salaires K.U.Leuven/Références/Vacature, novembre 2012

    Source Site > http://www.references.be

  • INFO BOULOT > QUELLE DIFFERENCE SALARIALE HOMME-FEMME EN BELGIQUE?

    81599803.jpg

    La problématique de l’écart salarial est toujours bien présente en Belgique. Chaque année, des campagnes de sensibilisation sont menées pour tenter d'enrayer le phénomène. Mais à combien s’élève-t-il exactement ?

    Luc Sels, professeur à l'Université de Leuven, a analysé les résultats de notre grande Enquête des Salaires 2012. Il montre que l’écart salarial peut être en grande partie déterminé par 3 groupes de variables:

    Les caractéristiques de l'employé (sexe, expérience et niveau de formation)

    Les caractéristiques de sa fonction (niveau et domaine de fonction, nombre de subordonnés et compétences en matière de budget)

    Les caractéristiques de son entreprise (secteur, taille et nationalité de l'organisation)

    Quel écart salarial en Belgique?

    Dans le tableau ci-dessous, on peut observer que la prise en compte de ces différentes variables peut nuancer l’impact du sexe sur le salaire des femmes.

    Projet22.jpg

    Cela signifie que si l’on compare le salaire d’un homme et d’une femme qui possèdent les mêmes caractéristiques de fonction, d’organisation, d’expérience et de niveau de formation, leur différence salariale s’élève alors à 8,35% (ces résultats n’ont pas beaucoup diminué depuis 2006, où l’écart était alors de 8,46%).

    Une grosse différence par rapport à la différence de base 19,88%, toutes fonctions et caractéristiques confondues. En d’autres termes, l’écart salarial dépend grandement des différences des caractéristiques des employés, de la fonction et de l’organisation.

    Reste qu’à variables égales, et donc à responsabilités égales, une femme continue de gagner 8,35% de moins qu’un homme en Belgique.

    Source: Enquête des salaires Références/Vacature/KUL édition 2012 > Via http://www.references.be

  • INFO BOULOT > COMBIEN GAGNE LE BELGE MOYEN ?

    geld_5594566_0.jpg

    Les résultats 2012 de la grande Enquête des salaires bisannuelle de Références (menée en collaboration avec l’université de Leuven) sont enfin connus! Références a tout d'abord cherché à savoir à combien s’élevait le salaire moyen des Belges.

    D’après l’enquête, le salaire mensuel brut moyen pour une fonction à temps plein en 2012 est de 3.133 euros. En net, on arrive à 1.984 euros. L’augmentation des salaires par rapport à 2010 est due à l’indexation. Chez l’employé, elle atteint 5,58%, 5,69% chez les ouvriers et 4,04% chez les fonctionnaires.

    Projet33.jpg

    Les salaires varient en fonction des régions

    Proje1t1.jpg

    Financièrement, Bruxelles est la région la plus intéressante où aller travailler. Vous pouvez y gagner en moyenne 7,45% de plus que le salaire moyen.

    En moyenne, les salaires sont donc plus élevés en Flandre qu’en Wallonie.

    Source : Enquête des salaires Références/Vacature/KU Leuven, 2012

    Curieux de connaître votre valeur sur le marché du travail ? Calculez-la sur le Compas des Salaires de Références ! > ICI

    Source > http://www.references.be

  • COMBIEN GAGNENT NOS BOURGMESTRES ET ÉCHEVINS ? CE N'EST PAS UN SECRET !

    1294760291_PROMOIWC_echarpe2.jpgCombien gagnent donc nos élus communaux? Le traitement des bourgmestres et échevins est fixé par la loi. Les émoluments du bourgmestre varient entre 13.785 euros et 80.492 euros brut par an, selon le nombre d’habitants.

    Le traitement des bourgmestres ont été revalorisés en 2001. Leurs revenus étaient en effet souvent insuffisants pour leur permettre de vivre sans complément. A présent, le bourgmestre d’un petit village de moins de 300 âmes gagne environ 1.140 euros brut par mois, tandis que le mayeur d’une commune de grande envergure recensant plus de 150.000 habitants touchera plus de 6.700 euros brut.

    Salaire d’un échevin: 60 à 75% de celui bourgmestre

    Les échevins sont quant à eux rémunérés selon un pourcentage du traitement du bourgmestre de leur commune. Dans les communes de moins de 50.000 habitants, l’échevin percevra un salaire équivalent à 60% de celui du bourgmestre. Dans les entités qui comptent plus de 50.000 citoyens inscrits dans leur registre, le revenu de l’échevin atteindra 75% de celui du bourgmestre.

    Autres avantages?

    Bourgmestres et échevins ont droit à un pécule de vacances et à une prime de fin d’année. Le pécule de vacances est composé d’une partie forfaitaire de 1.063 euros, et d’une partie variable s’élevant à 1,1% du traitement annuel.

    Ils perçoivent également une indemnité pour les frais engrangés dans l’exercice de la fonction exercée. Leurs frais de déplacement, de télécommunication et de séjour lors de voyages dans le cadre de leur mandat sont donc remboursés. Seules les dépenses réelles effectuées dans l’intérêt de la commune sont indemnisées. Toutes les dépenses personnelles sont exclues.

    Cumul de fonctions?

    Il se peut que le mandataire exerce une autre activité professionnelle en plus de son mandat. Si c’est le cas, il ne peut cumuler les pécules de vacances et les allocations de fin d’année des deux activités sans limite. La règle régissant ces cumuls diffère selon le secteur dans lequel le mandataire est employé.

    Si le mandataire exerce une profession sous le statut d’indépendant, cette activité ne lui procure ni pécule ni allocation de fin d’année. Il peut donc percevoir l’intégralité du pécule de vacances et de l’allocation de fin d’année liés à son mandat communal.

    S’il travaille dans le secteur public ou privé, il peut cumuler les pécules de vacances jusqu’au montant maximum correspondant au pécule le plus élevé sur base d’un temps plein. Par exemple, un bourgmestre travaillant à mi-temps dans une entreprise et touchant un pécule de 1.000 euros. Le pécule à temps plein lié à cette activité s’élèverait à 2.000 euros. Son mandat local lui donne droit à un pécule de 1.500 euros. Le plafond théorique à ne pas dépasser est donc de 2.000 euros. Le cumul des pécules des deux activités atteint 2.500 euros. Il faut donc réduire cette somme de 500 euros.

    Traitement alloué (montant annuel brut) voir la suite > 

    Lire la suite