saint valentin

  • ORIGINE & HISTORIQUE DE LA SAINT VALENTIN … MAIS ENCORE …

    Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux.

    Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

    La Saint-Valentin est une fête laïque, ce saint ayant d'ailleurs été rayé du calendrier liturgique en 1969, mais laissé dans les calendriers régionaux[1].

    Le 14 février (a.d. XVI Kalendas Martias) ne correspond à aucune fête dans la religion romaine et n'a pas d'origine antique. Les Lupercales, fêtes faunesques, se déroulant le 15 février ne peuvent être assimilées à une fête des amoureux contrairement à ce qu'écrivent certains.

    L'origine réelle de cette fête est attestée au XIVe siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l'on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s'apparier. Restée vivace dans le monde anglo-saxon, comme Halloween, cette fête s'est ensuite répandue à travers le continent à une époque récente.

    L'on retrouve ce même rapprochement de la Saint-Valentin avec les amoureux dans les poèmes d'Othon de Grandson, vivant en Angleterre, de Chaucer et de son contemporain Charles d'Orléans (1394-1465) alors retenu captif en Angleterre qui fait souvent allusion à la Saint-Valentin jour où les amoureux se choisissaient leur partenaire ou renouvelaient leur serment. Selon Marc-René de Voyer d'Argenson (1722-1782), Charles d'Orléans aurait choisi ce saint comme patron des amoureux en souvenir de la "cour d'Amour" que tenait chez elle sa mère Valentine Visconti[2], mais peut-être, résidant alors en Angleterre, n'a-t-il fait que reprendre les mêmes sources folkloriques que Chaucer ?

    Saint Valentin fêté le 14 février avait été désigné par l'Église catholique comme saint patron des amoureux[réf. nécessaire].

    En tout cas la Vie des Saints d'Adrien Baillet[3], 1704, dans la rubrique consacrée à Saint-Valentin ne fait pas la moindre allusion au fait que Saint-Valentin serait le patron des amoureux...

    Source > https://fr.wikipedia.org

    La Saint-Valentin s’est popularisée également en Inde et au Pakistan, provoquant l’hostilité de certains groupes opposés à cette influence occidentale [14].

    En Chine, depuis les années 1980, la Saint-Valentin connaît une popularité importante, notamment chez les jeunes, qui génère diverses activités commerciales.

    Au Japon, la Saint-Valentin a été introduite par des fabricants de chocolat … tout savoir & plus … sur > Saint-Valentin

  • HANNUT > SAINT-VALENTIN AU HOME LORIERS

    L’amour n’a pas d’âge : le 14 février, les résidents des Loriers auront aussi leur fête des amoureux  

    A l’occasion de la Saint-Valentin, la nouvelle équipe d’animation de la Résidence Loriers du CPAS de Hannut proposera une journée récréative pour ses résidents, sur le thème « L’amour n’a pas d’âge». Ce jour-là, tout sera décliné en rouge, y compris le repas !  

    À la résidence Loriers du CPAS hannutois, les résidentes sont majoritairement des femmes. Souvent seules, célibataires ou veuves, issues d’une génération où « on ne faisait pas tout ça pour la Saint-Valentin ».

    Il n’empêche, elles sont nombreuses à s’être piqué au jeu… (de l’amour, est-on tenté d’écrire), proposé par la toute équipe d’animation mise en place en décembre dernier et composée de Monique Dupont, Aurore Lancelle et Adèle Michaux. Quelques hommes se sont aussi joints à leurs ateliers préparatoires à la fête de la St-Valentin.

    Sur la table de la salle d’ergo, les premières réalisations donnent déjà le ton : ici, une dizaine de serviettes pliées en forme de cœur viendront égayer la table du repas de midi du 14 février. « Même le plus froid des hommes qui vient à nos ateliers d’animation s’y est mis. Il trouve ça chouette » , sourit Monique Dupont.

    Un peu plus loin, ce sont des affiches ornées d’un cœur que les résidentes ont réalisé dans du carton épais. « Sur l’une d’elles, son auteur a souhaité écrire le nom de tous les gens qu’elle aime » , nous montre Adèle Michaux. Touchant.

    Plus discrètement, certaines en ont profité pour écrire des petits mots à leur amoureux qui n’est plus là. Nous ne verrons pas ce qu’elles ont écrit. Elles ont emporté leur message dans leur chambre, loin des regards indiscrets, juste pour elle, juste pour se souvenir.

    Cupidon dans les cuisines

    « Bien sûr, ils sont nostalgiques des Saint-Valentin qu’ils ont pu connaître par le passé », reconnaît Adèle. « Mais cela ne tourne pas à la tristesse et aux regrets. Et puis, cela leur fait du bien d’en parler. Fêter la Saint-Valentin quand on est seul, c’est un peu triste. Ici, ils ont l’occasion de la fêter tous ensemble ».

    Mardi prochain, la grande salle du réfectoire sera décorée des bricolages de résidents.

    Dans les cuisines, Cupidon a également mis son … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 11/02/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 11/02/2017

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/43516

     

  • AUJOURD’HUI C'EST LA SAINT VALENTIN > LES ORIGINES ……

    409761_10151004019230753_1654408107_n.jpg

    Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. 

    Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves hannut,blog,jcd,saint valentin,origines,historiqued’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

    À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des amoureux[1]. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un cœur ou un Cupidon ailé. 

    À l’envoi de billets au XIXe siècle a succédé l’échange de cartes de vœux. Cependant, en Amérique du Nord, les échanges de cartes ne se font pas selon la conception européenne où la carte de Saint-Valentin est envoyée à une personne « unique ». Il n'est pas rare qu'une personne y envoie une dizaine de cartes, et même que des élèves d'école primaire en envoient à leur maîtresse d'école. 

    Historique du jour de la Saint-Valentin > Époque médiévale > La Saint-Valentin dans le monde … En savoir plus > ICI

    Source > http://fr.wikipedia.org Photo de 1912