sacs mauve

  • UN SAC MAUVE POUR SIX COMMUNES

    Hannut et Marchin testent le tout nouveau système de tri de Fost Plus

    Depuis le début de cette année, une des filiales d’Intradel, à savoir Fost Plus, a décidé de remplacer le sac bleu PMC par un sac mauve P+MC au sein de six communes de Belgique.

    Une manière de tester l’élargissement de la fraction « P » (plastique) du sac PMC et d’observer, au moyen de trois scénarios différents, si la population concernée par ce test arrive à s’adapter correctement à cette nouvelle forme de tri. Parmi les six communes qui se sont prêtées au jeu, on retrouve, notamment, Hannut et Marchin.

    Voilà maintenant près de 20 ans que les premières formes de collecte sélective ont vu le jour dans notre pays. Une façon de vivre qui traverse les générations et qui fait encore, à l’heure actuelle, partie du quotidien de tous les Belges. Fost Plus a d’ailleurs décidé de développer davantage les compétences des citoyens en matière de tri afin qu’ils puissent parfaitement s’adapter aux nouvelles possibilités de recyclage. C’est donc dans un souci d’évolution et en étroite collaboration avec, entres autres, les citoyens et les communes que la filière d’Intradel a mis un point d’honneur à élargir la collecte et le recyclage des emballages plastiques.

    « Dans cette optique, nous avons donc décidé d’attribuer à chaque fois un des trois scénarios tests à deux communes belges : Frameries et Aalter ont donc un sac mauve où ils doivent mettre des emballages en plastique rigide (bouteilles, flacons, barquettes) et souple (films, sacs et sachets), Hannut et Waregem ont droit à un sac mauve où ils doivent glisser les emballages en plastique rigide et un sac transparent qui doit contenir des emballages souples et, finalement, Marchin et Wervik ont également un sac mauve qui doit uniquement contenir des emballages en plastique rigide », précise Johan Goossens, directeur de la finance et de la communication de Fost Plus.

    Quel bilan pour ces tests ?

    Et même s’il est encore trop tôt pour savoir quelle mesure sera finalement adoptée, il semblerait que les 120.000 habitants des communes testées ont une préférence pour le premier scénario, soit le sac mauve qui contient aussi bien les emballages en plastique rigide que les emballages en plastique souple. « Nous sommes tout de même très … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 02/12/2016

    Source > IRIS ZARBO dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 02/12/2016

  • HANNUT > SACS MAUVES : 93.510 KG DE DÉCHETS EN MOINS

    Mais il reste du boulot : seuls 22 % des ménages hannutois ne dépassent pas la quantité forfaitaire

    En 2017, la taxe sur la collecte et le traitement des déchets restera inchangée, a-t-on appris jeudi soir lors du conseil communal de Hannut.

    Dans l’opposition, Ecolo s’étonne : « pourquoi rester au même niveau de taxation alors que les Hannutois ont fait un réel effort pour diminuer la masse de déchets ? » Pour les Verts, ce n’est pas un bon signal.

    Les dernières statistiques le prouvent. Depuis l’arrivée des sacs mauves (PMC +) en test depuis huit mois, les poubelles hannutoises maigrissent. « Nous avons eu 14.699 levées en moins et 93.519 kilos de déchets récoltés en moins, ce qui représente une économie de 31.333 euros », a annoncé jeudi soir au conseil communal l’échevine de l’environnement Florence Degroot (MR).

    Pour l’opposition, cet effort doit être récompensé par une diminution de la taxe. Or, ce n’est pas ce qui est prévu puisqu’en 2017, les taux seront maintenus. C’est ce qui a été voté. Les seules modifications apportées ne bénéficient qu’aux personnes incontinentes et aux enfants de moins de 3 ans. Les premiers se voient offrir la gratuité de la collecte jusqu’à 1.000 kg de déchets (contre 120 auparavant) ; les seconds, jusqu’à 50 kilos par enfant (contre 30). En 2016, on comptait 52 incontinents et quelque 200 enfants de moins de 3 ans.

    « Ce n’est pas parce qu’on trie plus et mieux que cela coûte moins cher », a répliqué l’échevine Degroot qui a par ailleurs cité d’autres chiffres moins encourageants. « Sur les 6.444 ménages hannutois, 22 % n’ont pas de supplément de coût dû aux dépassements du poids forfaitaire ou des levées. »

    Rappelons que pour un isolé, la taxe annuelle s’élève à 100 euros, 125 euros pour les ménages, 145 pour les ménages de 3 personnes et plus. Ce montant comprend 25 levées par an, 50 kilos de déchets ménagers et 40 kilos de déchets organiques par an et par personne. En cas de surcharge de poids ou de dépassement du nombre de levées, un supplément est demandé au contribuable. Exemple : pour une levée supplémentaire, c’est 0,25 euro en plus.

    Ce jeudi, pour encourager ceux qui trient bien, Frédéric Piret Gérart (Ecolo) a suggéré qu’on ramène la quantité forfaitaire de 50 kilos à 30 avec une taxation plus importante pour les surcoûts. « C’est trop tôt », estime l’échevine Degroot « mais avec les PMC +, on y arrivera peut-être. »

    En attendant, a-t-elle ajouté, un courrier a été envoyé à tous ceux qui ont eu un surcoût. « L’objectif est de leur réexpliquer comment bien trier les déchets. Au besoin, nous les rencontrons. »

    Ce qu’il ressort de ces premiers entretiens. « Bien souvent, c’est dû à un manque d’information. Plusieurs nous ont dit qu’ils avaient oublié qu’il y avait un nombre limité de levées. » Une piqûre de rappel n’est donc pas inutile pour l’échevine.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE h/W de ce samedi 22/10/2016

    hannut,blog,jcd,sacs mauve