routier

  • HESBAYE > 121 VÉHICULES CONTRÔLÉS LORS D’UNE OPÉRATION DE POLICE

    Ce samedi, la police de la zone Meuse Hesbaye en collaboration avec celle de Hesbaye Ouest a mené une vaste opération de contrôle de vitesse et d’alcool au volant.

    Les points de contrôle se trouvaient à Amay (N617), Hannut (RN80), Braives (N64) et Wanze (N643).

    Au total, 121 véhicules ont été contrôlés. Dans 17 d’entre eux, les automobilistes ont été surpris en état d’imprégnation alcoolique. Sur ces 17, deux ont fait l’objet d’un retrait immédiat de permis de conduire de 15 jours suite à un taux d’alcool largement supérieur à celui autorisé (0,22 gr/ litre de sang).

    Lors de ce contrôle, les policiers ont aussi dressé deux PV pour défaut d’assurance, deux pour défaut de contrôle technique, un pour défaut d’immatriculation et enfin un pour défaut de permis de conduire.

    Concernant les excès de vitesse, 7 p.-v. ont été dressés, un seul automobiliste a fait l’objet d’un retrait de permis.

    Source > M-CL.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi19/10/2016 > Photo DR

  • HESBAYE CE WE > VASTE OPÉRATION DE CONTRÔLES POLICIERS

    1316425807.jpg

    Vaste opération de contrôles policiers à Huy-Waremme ce week-end: tentatives de fuite, retraits de permis, conduites sous influence d'alcool, excès de vitesse...

    Ce week-end, durant la nuit de samedi à dimanche, des contrôles ont été organisés par les 4 zones de police de l’arrondissement judiciaire de Huy (Condroz, Hesbaye-Ouest, Huy et Meuse-Hesbaye) en collaboration avec la police fédérale. Plus de 40 policiers ont participé à cette opération. Ces contrôles étaient orientés notamment sur la vitesse, la conduite sous influence et l’état des véhicules. Les documents de bord (contrôle technique et assurance) étaient également vérifiés. Le commissaire de police Marc Struman (coordination et appui opérationnels) de la police fédérale de Huy nous a fait parvenir les résultats de cette grosse opération policière

    De 23h30 à 6 heures, près de 200 véhicules ont été contrôlés par les différents services installés le long de voiries de la région, notamment à Huy, Amay, Engis, Braives-Fallais, Hannut et Nandrin. Certains automobilistes ont tentés de se soustraire aux contrôles, mais ont été très vite été rattrapés par les motards issus des zones ou par les véhicules rapides engagés par la police fédérale de la route. Si certains ont simplement fait demi-tour ou tenté de prendre une route transversale, un automobiliste à Engis a forcé le contrôle malgré la présence des policiers sur la chaussée, les mettant ainsi en danger. Il fut cependant très vite intercepté par un véhicule rapide engagé pour la circonstance. Positif à l’alcool, il devra prochainement s’expliquer devant la justice pour son comportement et sa conduite sous influence.

    Environ 90 automobilistes ont été soumis à un test de l’haleine pendant la nuit, parmi eux, 18 se trouvaient en infraction : 3 se sont vus imposer une retenue du permis de 3 heures et 6 autres une retenue de 6 heures. Pour 9 autres, le parquet de Huy a ordonné un retrait temporaire du permis pour une durée de 15 jours.

    Un conducteur a été contrôlé à hauteur du Palais de Justice de Huy avec un taux d’alcoolémie de 2,99 gr/l sang. Il devra prochainement repasser au même endroit, mais cette fois dans l’enceinte du Palais, pour être jugé de sa conduite. Pour se faire reconduire et repartir comme passager à bord de son véhicule, ce conducteur sous influence a fait appel à une autre personne, qui arrivée sur place, comme passagère, s’est révélée également sous influence, et n’a donc pu reprendre le volant de la voiture de son ami – sans conséquence pour elle puisqu’elle ne conduisait pas. Par contre, le conducteur qui amenait cette connaissance, par une conduite qui attira l’attention des policiers, fut soumis à un test de l’haleine qui s’est avéré positif. Résultat, ces 3 personnes se retrouvaient sans possibilité de repartir avec leurs véhicules et ce fut deux autres amis qui vinrent les chercher.

    D’autres automobilistes ont également été contrôlés avec des taux assez élevés, parmi lesquels, un à Fallais avec un taux de plus de 2,4 gr/l sang et un autre avec 2,1 gr/l à Nandrin à proximité du dancing Le Monastère. A Amay, en pleine agglomération, 2 conducteurs possédant leur permis depuis moins de 2 ans ont non seulement été surpris en très gros excès de vitesse (149 et 135 km/h au lieu de 50 !) mais également sous influence (taux de 1,5 et 1,3 gr/l de sang). Ces jeunes conducteurs, inconscients du danger qu’ils font courir aussi bien aux autres usagers qu’à eux-mêmes, risquent de très lourdes sanctions pour de tels comportements.

    Source rédaction en ligne > http://www.sudinfo.be/822481Photo > arch. bl

  • DES VOIES SANS ISSUE : PAS TOUJOURS POUR TOUS LES USAGERS 

    jpg_VSIF45.jpgUn nouveau signal routier bientôt sur nos routes ? (F45B)

    Le réseau CeM évite en général de faire part de projets de règlementation, tant qu’ils ne sont pas adoptés.

    Pour « Mémoire (Le 29 avril 2013):

    Il nous parait important d’informer les lecteurs de certaines problématiques en cours de réflexion. Parmi celles-ci, se pose la question de savoir comment signaler une voirie qui est sans issue pour les véhicules motorisés, mais en possède une pour les piétons, voire les cyclistes. Sur le terrain, on constate de très nombreux cas de ce genre.

    Ce concept, parfois appelé «  rue continue  », «  impasse débouchante  », est inscrit dans la réglementation notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves. En France, il est effectif depuis décembre 2011, en parfaite cohérence avec leur démarche du code de la rue. Il y est défini comme «  impasse comportant une issue pour les piétons (et les cyclistes)  ». De manière générale, dans ces différents pays, il est signalé en adaptant le signal classique de la voie sans issue (F45), c’est-à-dire en lui ajoutant les pictogrammes du vélo, du piéton ou les deux.

    La prise en compte grandissante des piétons et des cyclistes encourage à l’adaptation du signal F45, position défendue notamment par l’IBSR. Elle s’inscrit dans la tendance actuelle de promotion de la mobilité cyclo-piétonne, contribuant à la matérialisation de réseaux cyclo-piétons. La signalisation, quant à elle, a été pensée à destination des seuls conducteurs de véhicules motorisés. En ce qui concerne la terminologie … celle du code de la route français est parfaitement compréhensible.

    Source illustrations : http://steunpuntstraten.be/ Via > http://www.sentiers.be

  • HUY-WAREMME: UN MOIS DE CONTRÔLES ROUTIERS NON-STOP

    907113621_ID8359921_crchgefvanhove_chatelet_p_H46W2T_0.jpgAlcool, drogue, documents et contrôle technique mais aussi assurance, ce sont les points qui seront vérifiés si vous êtes contrôlés en cette période de fin d’année. Les automobilistes sont prévenus, il y aura une augmentation du nombre de contrôles en décembre sur tout l’arrondissement de Huy-Waremme.

    Avec les fêtes de fin d’année qui s’annoncent, les occasions de boire un petit verre ou de festoyer se multiplient. Les contrôles de police aussi. Outre la répression, qui sera hélas peut-être nécessaire, chaque zone privilégie une présence policière préventive. “ Les personnes prises en défaut seront poursuivies, c’est certain, mais notre but est surtout de montrer à la population que nous restons vigilants en matière de sécurité routière et de conduite sous l’influence de l’alcool et/ou de drogues ”, insiste le commissaire Alain Monsieur, chef de la zone de police Hesbaye-Ouest. Une échéance impayée auprès de votre assureur et votre voiture peut être saisie par le parquet. Un taux de drogue ou d’alcool trop important et vous risquez une déchéance du droit de conduire. Quand on prend le volant, il faut le savoir.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Lundi 3 Décembre 2012 à 07h25 GVH