revenu

  • UN BÉNÉFICIAIRE DU REVENU D’INTÉGRATION SUR QUATRE N’EST PAS BELGE

    Plus d’un quart (27 %) des bénéficiaires du revenu d’intégration sociale n’ont pas la
    1622492748_ID7469066_webdrapeauxph_092259_H3Q1WX_0.JPGnationalité belge
    , rapporte samedi De Standaard sur base de chiffres de la secrétaire d’État à l’Intégration sociale Maggie De Block (Open Vld).

    L’an dernier, le total des bénéficiaires de ce revenu minimum était de 143.000, les statistiques des CPAS étant encore probablement incomplètes, selon le quotidien.

    La Wallonie recensait trois fois plus de bénéficiaires que la Flandre et Bruxelles cinq fois plus ; ce qui fait que la Région wallonne comptait seule autant de bénéficiaires que les deux autres régions réunies, note De Standaard. Ces rapports sont quasi-inchangés depuis des années.

    Parmi les 27 pc de bénéficiaires du revenu d’intégration sociale n’ayant pas la nationalité belge, 10 pc proviennent d’un pays membre de l’Union européenne et 17 pc non. Il ne s’agit nullement de demandeurs d’asile ou de personnes en situation illégale, qui n’ont pas droit au revenu d’intégration. A Bruxelles, les non-Belges constituent 40 pc des bénéficiaires, en Flandre30 % et en Wallonie 20%.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 10 Mars 2012 à 09h24 > Illustration Photonews