restaurants

  • HANNUT - COLLABORATION > LE BEURRE PRIMÉ DES BAYARD S’INVITE À LA TABLE DE 3 RESTAURANTS.

    La portion de 25 grammes accompagne le pain 

    La ferme Bayard, à Avin, est connue et reconnue pour son beurre au lait cru de qualité. La version salée a d’ailleurs reçu la médaille d’or au concours de la Foire agricole de Battice, en septembre. La famille d’agriculteurs s’est récemment lancée dans des mini-portions de beurre (25g) qu’elle livre à Rest' Ô Lit et à trois restaurateurs de la région hannutoise : Le P'tit Gaby, Qui Ramène Bobonne, et Fallais Oser.  

    Servi en accompagnement ou en apéritif avec du pain maison, le petit beurre de la ferme Bayard a fait son apparition à la table de trois restaurateurs de la région, dont Le P’tit Gaby, à Hannut. « Avant, je servais le produit d’un marchand de beurre. Je connais les Bayard depuis un petit temps et quand le papa Michel est venu me proposer leur mini-portion pour les clients, j’ai tout de suite accepté car je trouve ça sympa. D’autant plus qu’ils ont été récompensés pour leur beurre. Je continue à travailler avec le premier producteur pour d’autres livraisons », précise Olivier Leruth (42), chef depuis dix ans du P’tit Gaby, une cuisine française gastronomique et inventive.

    C’est justement suite à cette médaille d’or qu’Etienne et son père Michel Bayard (66) ont osé prospecter. « Cela fait quelques mois que nous avons une collaboration pour le petit format avec Rest' Ô Lit, les petits-déjeuners livrés à domicile, qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 06/11/2017

    Les trois restaurateurs se font livrer une fois par semaine ou une fois tous les quinze jours. « Personnellement, je prends un kilo de beurre salé par semaine. Le petit format est sympa mais vu que je le présente différemment, ça ne me dérangerait pas de découper la brique de beurre moi-même pour leur éviter ce boulot », glisse Olivier Leruth. « Nous sommes partants pour d’autres collaborations, mais pas non plus de trop car nous tenons à pouvoir … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 06/11/2017

    65 vaches

    La ferme Bayard, à Avin, trait 65 vaches, avec une production de 500 kg de beurre par mois. Elle écoule son produit phare avant tout aux … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 06/11/2017

    Source > Annick Govaers sur le journal en.PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    Illustration A.G.> Le chef Olivier Leruth et l’agriculteur Etienne Bayard.

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/149123

  • BURDINALE-MEHAIGNE - CONSOMMATION LOCALE

    Des restaurants aux menus 100% braivois

    Six chefs ont décidé de relever le défi pendant trois semaines.Durant trois semaines, six restaurants braivois proposeront des menus composés exclusivement de produits issus de la région Burdinale-Mehaigne.  

    Depuis le début d’année, la commune de Braives défie ses villageois : s’essayer à une consommation aussi locale que possible durant un mois. Désormais, c’est aux restaurants de la cité hesbignonne de proposer durant trois semaines un menu composé d’aliments 100 % locaux.

    En effet, dans le cadre de l’événement annuel «Braives Commune gourmande», où différents restaurateurs locaux venaient habituellement faire déguster leurs spécialités au sein de l’ancienne Cour de justice de Hosdent, la commune a proposé à six restaurants (voir ci-contre) de relever un défi de taille : celui de concocter un menu composé exclusivement de produits locaux. « L’an dernier, on avait déjà mis nos restaurateurs à l’honneur au travers d’un défi “Top chef” où ils devaient concocter un plat à partir d’un panier surprise», explique Cécile Bataille, l’échevine de l’événementiel.

    Du 7 au 27 octobre prochain, deux restaurateurs par semaine (six au total) proposeront, dans leur établissement, des menus composés de produits issus de la région de la région Burdinale-Mehaigne. « Le but est de mettre en valeur les restaurants braivois ainsi que les produits et producteurs locaux.» Un défi que les restaurateurs braivois ont accepté avec enthousiasme. « Vu la quantité de produits que recèle notre région, ça n’a pas été très compliqué de créer ces menus variés. Il n’y a que les vins que nous ne pouvons pas proposer», indique Benoît Denis, cuistot au « Fallais Oser» et très emballé par cette expérience qui valorise les produits en circuit court.

    UN CHÈQUE CADEAU DE 80 € … En savoir plus sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/09/2016

    Source > OLIVIER JOIE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/09/2016

  • BURGER KING VEUT OUVRIR 230 RESTAURANTS EN BELGIQUE

    298394153_ID7575682_burgerking_145106_H3RPFG_0.JPGLa nouvelle fait déjà grand bruit et va ravir les fans de hamburgers. La chaîne de fast-food Burger King veut s’implanter en Belgique et compte ouvrir pas moins de 230 restaurants!

    Avant de lancer un tel investissement, la firme américaine effectue une série d’études de marché, révèle Trends.

    La société de restauration rapide voudrait passer de 12.512 fast-foods à 17.000 à l’horizon 2016, d’où son intérêt pour le marché belge Burger King estime que la Belgique a du potentiel pour accueillir 230 restaurants. Ce nombre doit cependant être considéré avec prudence car il est basé sur la part de marché de la chaîne aux Etats-Unis.

    Au total, Burger King dispose actuellement de 12.515 restaurants à travers le monde. En 2016, la chaîne envisage d’en posséder 17.000.

    Soixante pour cent de ces restaurants se trouvent en Amérique du Nord.

    Burger King est détenu par le fonds d’investissements américain 3G Capital. Ce dernier est contrôlé par trois hommes d’affaires brésiliens également actionnaires d’AB InBev: Lemann, Telles et Sicupira.

    Burger King a récemment annoncé son retour prochain à la bourse de New York.

    L’administrateur belge d’AB InBev, Alexandre Van Damme, est également depuis décembre administrateur de Burger King.

    Source > Sudpresse > Publié le Vendredi 6 Avril 2012 à 14h57 Belga > (Photonews)